Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Première page
previews
Ghost Recon: Breakpoint

Six heures à Auroa - Aperçu de Ghost Recon : Breakpoint

Le nouveau titre d'Ubisoft ressemble plus à une suite de Wildlands qu'à un opus original...

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Annoncé en mai 2019 par Ubisoft, Ghost Recon : Breakpoint nous avait laissés salivant d'impatience à l'E3. Afin de ne pas nous laisser mourir d'attente, Ubisoft nous a invité afin d'essayer le jeu lors d'une session de 6 heures ! Ghost Recon : Wildlands - le prédécesseur de Breakpoint - nous embarquât dans un monde ouvert où la liberté du joueur était la principale préoccupation du studio. Cela a permis à Ubisoft d'apporter plus de contenu et des ajustements au jeu ces dernières années, dont une mise à jour qui intègre de nouvelles missions permettant d'amorcer la suite du jeu.

Faire une suite de Ghost Recon : Wildlands sous la forme d'un nouveau jeu - et non pas d'une simple mise à jour - était un souhait de l'éditeur. De fait, Ubisoft voulait prendre en compte les différentes requêtes qui lui étaient adressées en proposant une expérience vidéoludique plus réaliste ainsi que l'ajustement et la modification de certaines mécaniques centrales du jeu. Proposer une formule légèrement différente et s'éloigner du succès engendré par GR : Wildlands est-il une bonne chose ? Ou Breakpoint est-il la preuve que les joueurs n'ont pas toujours raison ?

D'abord, Breakpoint se délivre de ses chaînes en changeant de décor. En s'installant en Bolivie, Wildlands a dû imposer des restrictions aux designers pour que le jeu reste réaliste. Malgré une version non définitive et limitée du jeu, l'archipel fictif d'Auroa permet de jongler entre des jungles denses et des grandes montagnes enneigées. Alors, pour le réalisme, il faudra repasser. Néanmoins, c'est bien plus divertissant visuellement.

Ghost Recon: Breakpoint

Les séquences, filmées de meilleures manières, sont également plus douces pour les yeux : outre la sensation d'immersion, elles montrent également des graphismes retravaillés. À travers des animations faciales soignées et une plus grande direction artistique, la mise au premier plan de l'histoire est réussie. Bien sûr, ces séquences ne sont pas tout le temps parfaites. Mais une bonne partie d'entre elles - surtout celles qui impliquent Bernthal's Cole D. Walker - sont engageantes.

Néanmoins, ces textures améliorées sont mineures comparées aux nouvelles animations. Alors oui, de temps à autres, certains obstacles provoqueront des mouvements raides. Néanmoins, ils peuvent être corrigés d'ici la sortie du jeu. Par ailleurs, se voir couvrir de boue ou gigoter sur une tyrolienne pour garder son équilibre sont des petits détails qui méritent de ne pas passer inaperçus.

En d'autres termes, Aurora donne le sentiment d'être un bac à sable géant permettant de transformer vos capacités de Chasseur en capacités de Chassé.

Ghost Recon: BreakpointGhost Recon: Breakpoint

Le système de blessure n'est pas si dominant que les gens le craignaient : il ajoute une légère mécanique de couverture et de cache-cache, pour vous permettre d'appliquer des bandages ou de vous piquer avec une seringue magique. Si les objets de soin nécessitent des ressources pour être créés, il est difficile d'en manquer : à défaut d'ajouter de la tension, ce système casse le rythme - mais rien de bien méchant.

Nos interrogations se situent plus sur le réalisme affiché par certaines mécaniques du jeu. Bien que l'archipel d'Aurora donne plus de liberté aux développeurs, ils n'en ont pas tiré profit au maximum : comme Wildlands, Breakpoint est tout autant artificiel. Combien de soldats se tenant immobiles aux côtés de leur véhicule devront être tués pour rendre le jeu répétitif et lassant ? Par ailleurs, la conduite reste aussi flottante et peu ancrée sur terre : c'est limite si la marche à pied est recommandée pour favoriser l'immersion dans Breakpoint.

Ghost Recon: Breakpoint

Cela étant dit, Ghost War (le multijoueur de la licence) sera disponible dès la sortie du jeu et un paquet de choses (ici aussi) a été amélioré. À la manière d'un battle royale, les équipements et les ressources seront dispersés à travers la carte et une cercle de radiation va lentement se diffuser sur l'archipel, obligeant un déplacement constant des joueurs. Par ailleurs, les différentes cartes disponibles de la version proposée étaient équilibrées pour les différentes classes du jeu. Les mecs ne mentaient pas quand ils disaient avoir pris en compte les retours des joueurs ! Par ailleurs, pouvoir porter ses potes tombés au combat afin de les mener en zones sûres peuvent mener à des REMONTADAA épiques.

Pour faire court, Breakpoint est une suite de Wildlands. À travers une nouvelle zone à explorer, des animations refaites, des textures retravaillées et de nouvelles mécaniques, Ubisoft corrige certains défauts du premier opus. Néanmoins, si le gameplay en lui-même est agréable, il devient vite répétitif : disperser du loot aux quatre coins de l'archipel ne suffira pas à engager les joueurs sur le long terme.

Pour conclure, il est évident que pour les aficionados de Wildlands, Breakpoint est un jeu qu'il ne faudra pas louper. La bêta arrivant bientôt, il est conseillé à tout le monde de s'y faire une idée - en espérant que les défauts sus-cités aient disparus - avant la sortie officielle du jeu. Encore une fois, Ubisoft cuisine à merveille la recette de la liberté, et les nouveaux systèmes intégrés dans Breakpoint ne vous en rendra que plus amoureux.

Ghost Recon : Breakpoint est prévu pour PC, PS4, Xbox One et Stadia pour le 04 octobre 2019.

Ghost Recon: BreakpointGhost Recon: BreakpointGhost Recon: Breakpoint

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Related texts

Chargez le contenu suivant