Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
previews
Watch Dogs: Legion

Watch Dogs: Legion - Quatre heures dans les rues de Londres !

Après l'annonce de son report, voici enfin un tout premier aperçu de ce que nous réserve l'univers omni-connecté du titre d'Ubisoft.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Lors de la révélation de Watch Dogs Legion à l'E3 2019, on a ressenti comme une impression étrange mêlant à la fois curiosité et crainte. Si la promesse d'incarner un hacker dans une ville entièrement connectée à en effet de quoi faire saliver, il ne faut pas oublier qu'une partie des joueurs, n'avaient pas été convaincus par les deux premières expériences. Heureusement, Ubisoft a démontré par le passé sa capacité à améliorer ses franchises en se basant sur le retour de sa communauté. Parfois même au-delà des attentes. Beaucoup ne pourront donc se retenir de succomber à Watch Dogs Legion dans l'espoir d'obtenir enfin l'expérience dont ils avaient rêvé lors de la naissance de la saga en 2012.

Après un report et une promotion plus que discrète, voici enfin un aperçu de ce que le titre propose pour séduire les récalcitrants et ravir les fans déjà conquis.

Plusieurs protagonistes pour une aventure
Cette nouvelle aventure prend place dans un futur proche, au centre d'un Londres alternatif et dystopique. Nous y incarnons alors un certain Dalton Wolfe. Mais ne faites pas l'erreur de penser qu'il sera le personnage principal de cette aventure car la particularité de cet épisode est qu'il n'y en a pas justement (un point sur lequel nous reviendrons plus tard).

Cette première mission, en plus de nous rappeler certaines mécaniques déjà existantes, sert surtout à nous présenter les visages importants de cet opus, à nous dépeindre le contexte de la capitale britannique, mais aussi, et surtout, à mettre en place le but de nos péripéties. Car cette fois-ci, notre périple ne trouve pas son origine dans une motivation personnelle évoluant vers des intérêts de plus grande portée. Comme dit plus haut, vous n'incarnez pas une personne mais un groupe, DedSec, un nom que vous connaissez assurément si vous avez déjà parcouru la franchise dans la peau d'Aiden ou Marcus.

Le groupe de hackers se voit accusé d'une série d'attentats meurtriers et doit, pour s'en disculper, trouver le véritable commanditaire. Un ennemi mystérieux aux motivations particulièrement sombres se cachant derrière le nom de Zero Day. En plus de la traque de ses membres, DedSec doit aussi protéger la liberté en péril face aux dérives d'une société de plus en plus intrusive et dictatoriale. Nous nous attarderons pas plus sur l'histoire pour ne pas vous gâcher sa découverte ; sachez simplement que nous avons trouvé le récit bien mieux maîtrisé ,dans sa construction et sa réalisation, qu'auparavant. Nous sommes sincèrement curieux d'en apprendre davantage...

Watch Dogs: Legion

Revenons à la grande subtilité de Legion, à savoir le fait d'incarner un groupe de protagoniste de notre choix. Une équipe dont la particularité est qu'elle peut être façonnée librement avec n'importe qui. Mais véritablement n'importe qui ! Pour cela, vous avez la possibilité de recruter au hasard un PNJ du jeu, une mamie ou un employé en bâtiment, pourquoi pas un SDF ou hooligan. Bref, tout individu que l'on peut retrouver dans une si grande métropole.

Mais les cantonner au terme PNJ serait presque insultant envers le soin apporté à chacune des personnes que vous croiserez. Toutes ont une existence distincte et des occupations propres que vous pourrez survoler dans l'agenda compilé par ctOS, mais aussi voir à l'œuvre dans cette réalité virtuelle. Une profondeur et un réalisme qui renforce le sentiment d'agir pour protéger la liberté des individus.

Chaque recrue potentielle dispose d'un panel de compétences en fonction de son métier ou ses aptitudes. Vous pourrez donc les enrôler selon vos préférences, qu'elles soient stratégiques ou même esthétiques. Mais ne pensez pas qu'il suffira d'aller parler à ces étrangers pour les voir intégrer vos rangs : pourquoi décideraient-ils de collaborer dangereusement avec un groupe terroriste traqué par les autorités ? Pour les initier à votre cause, vous allez devoir plonger dans leur histoire personnelle et leur venir afin de les convaincre de rejoindre le juste combat.

Watch Dogs: Legion

Un Londres plus vrai que nature
Lors de notre session, nous étions en charge d' une cellule de quatre membres. Malgré le fait de passer de l'un à l'autre, nous nous sommes pourtant rapidement attachés à eux. Chacun de ces ex-PNJ ayant réussi à se démarquer, que ce soit grâce à la variété dans les doublages (anglais) ou à leurs attitudes lors des balades en ville. Sans parler des combats et des cutscenes.

Nous sommes vraiment curieux de voir si cette impression de pouvoir intégrer n'importe qui à l'histoire se confirmera sur la durée. Il faut garder à l'esprit que la démo ne nous a pas permis de recruter pléthore de protagonistes ou de rejouer les cinématiques avec chacun d'entre eux afin de débusquer le diable dans le détail. Faute de temps.

Les compétences diverses des membres de votre équipe vous incitera à permuter selon l'approche choisie pour une mission. Fort heureusement, le passage de l'un à l'autre est fluide avec qu'un petit temps de chargement. Le produit étant dans un stade de développement très avancé, le jeu étant initialement prévu pour le 6 mars dernier, le contraire aurait été inquiétant. Petit point amusant, dans la peau du nouvel avatar, vous pourrez observer l'ancien quitter les lieux comme un véritable passage de relais et non une mutation de notre protagoniste. C'est toujours un petit plus appréciable pour l'immersion...

Watch Dogs: Legion

En ce qui concerne la partie hacking du gameplay commun à tous les personnages, nous aurons du mal à cacher notre déception. La formule basique présente depuis les origines de la série manque clairement d'évolution et ne réussit pas à délivrer une véritable sensation de piratage. Il est certes difficile de trouver le bon équilibre entre impression de codage et accessibilité. Mais les mécaniques issues des précédents numéros commencent à vieillir et ne procurent pas ce sentiment d'intrusion et d'interaction avec une entité virtuelle qu'on aimerait trouver dans ce genre d'expérience. C'est bien dommage car il ne fait nul doute que le jugement final se basera en grande partie sur cet aspect. A voir dans quelques mois...

Comme le veut la tradition avec Ubisoft, les missions principales et secondaires sont complétées par de nombreuses activités annexes, allant de mini-jeux à la collecte de divers éléments. Cet aspect commun à de nombreuses productions du studio n'est pas des plus appréciés pour autant. Mais si cela peut alléger les craintes des collectophobes qui voient déjà cela comme une sinécure, parcourir la ville de Londres vous semblera certainement plus agréable que Chicago et San Francisco.

Jamais le milieu urbain n'avait été si bien rendu et semblé si vivant dans la série. Les détails graphiques y sont pour beaucoup, mais c'est surtout l'animation de la ville qui est à remarquer. On peut voir ses habitants s'affairer à leurs occupation, interagir avec leur environnement : un bâtiment qui nous est par exemple inaccessible verra tout de même des citoyens y entrer et sortir, atténuant ainsi sa placidité. La ville est ainsi pleine de vie, renforçant la sensation que nous interagissons à travers notre piratage avec un système préexistant et non une map d'évènements à déclencher sans réelle connexion...

Une jolie promesse
Nous avons apprécié nos quatre heures passées sur Watch Dogs Legion et nous sommes vraiment pressés de replonger dans ce Londres en péril. Mais si ce premier contact a été agréable et engageant, grâce à sa narration ainsi que les nouveaux aspects du jeu, l'expérience n'est - à l'heure actuelle - pas irrésistible pour autant. Les mécaniques déjà présentes auraient pu être revues plus en profondeur pour délivrer un système plus novateur et moins « physique » reposant sur des rouages. Il est certain que les nouveaux membres seront séduits par Watch Dogs Legion et rejoindront les inconditionnels de la série. Ces derniers retrouveront de leur côté ce qu'ils ont aimé auparavant et seront de plus contentés par les nouveautés au programme. Ce troisième épisode semble quoi qu'il en soit taillé pour donner une nouvelle dimension à la saga de hacking d'Ubisoft...

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant