Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
previews
Mafia: Definitive Edition

Voici notre preview du très attendu Mafia: Definitive Edition

Hangar 13 a pris son temps pour proposer un remake digne de l'épisode mythique de la série. Mais cela a-t-il été payant ?

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

La série Mafia a perdu de sa superbe depuis ses débuts en 2002 sous la direction d'Illusion Softworks. La suite, bien qu'ayant droit à une base de fans solide, n'a en effet pas su se montrer aussi ambitieuse que son aîné. Un sentiment amplifié par le chemin pris par le nouveau développeur Hangar 13 avec Mafia III. Tristement, le remaster dénué d'inspiration de Mafia II et la ressortie du tout juste passable troisième opus délivrés cette année n'avait absolument pas de quoi redorer le blason de la franchise. Mais ce n'est pas grave, car tout cela n'était que des nuisances sans importance pour le fan : les véritables attentes se penchent surtout sur le remake du jeu originel. Hangar 13 sera-t-il émuler l'aura et la magie du mémorable premier épisode ? Après notre premier prise en mains de ce Mafia: Definitive Edition, nous pouvons désormais vous donner notre réponse.

Mais avant d'entrer dans les détails, il est important de rappeler ce qui a fait la popularité du jeu initial. Il a été pour beaucoup le véritable exemple d'une création audacieuse qui a osé intégrer un scénario profond à un monde ouvert sans peur de perdre en accessibilité pour la cohérence. Le récit raconte l'histoire de Tommy Angelo, qui commence en tant que simple chauffeur de taxi pour finir homme de confiance du Boss de la mafia. Le jeu dépeint des mafiosi d'une manière honnête et sincère et non lourde et exagérée, ou bien romancée, comme on peut le voir dans tant d'autres productions.

Est-ce que Mafia: Definitive Edition emprunte ce même chemin ? La réponse ne peut hélas pas se résumer à un simple oui ou non. Hangar 13 a introduit des changements significatifs difficiles à établir comme des réussites totales ou des échecs retentissants. L'une des choses qui marquera les fans sont les cutscenes plus longues et radicalement modifiées. Le ton y est très différent et les personnages sont difficiles à reconnaître tant leur comportement ont été exagéré. Une sensation appuyée par le nouveau doublage bien moins subtil et crédible que par le passé. Le héros est désormais tellement stéréotypé que l'on ne pourrait l'associer à la création d'origine.

Mafia: Definitive EditionMafia: Definitive Edition

D'un autre côté, Hangar 13 a totalement réussi à retranscrire l'aura et le style rétro des années 30 de la ville. Les différentes portions de Lost Heaven ont des atmosphères bien distinctes et c'est un véritable plaisir visuel de la traverser de jour comme de nuit, à pied ou en véhiculé...

Le plaisir de ces balades est d'autant plus jouissif que Hangar 13 a eu le courage de conserver le style de conduite de Mafia premier du nom. Certes, la direction des volants a été légèrement allégée mais la lourdeur des véhicules de l'époque a bien été réimplantée. La conduite lors des courses repose réellement sur vos compétences qui seront mis à rude épreuves.

Mais qu'en est-il lors des explorations à pied ? On doit dire que les déplacements de Tommy nous ont semblé un peu rugueux. En fait, les mouvements restent au niveau de ce que l'on peut expérimenter avec les deux derniers produits du studio, acceptable au mieux, passable au pire. Les séquences de tirs ou d'infiltration sont plutôt pauvres mais pas au point de lasser non plus. Le cahier des charges est rempli sans plus, ce qui est bien dommage quand on considère que le titre a été entièrement reconstruit dans un nouveau moteur de jeu. Quelques nouvelles mécaniques auraient pu être testées pour rafraîchir un peu la formule.

Mafia: Definitive EditionMafia: Definitive Edition

Graphiquement, l'expérience est splendide malgré quelques soucis ci et là, comme des flammes pixelisées et certains intérieurs de bâtiments. Les animations faciales sont impressionnantes, mais seulement pour les personnages qui apparaissent lors des cutscenes. Le reste de la population de Lost Heaven dépeint des visages presque tous identiques aux sourires gênant. Cela est vraiment dommage car le niveau de détails des environnements qui les entourent est impressionnant. Si dans son ensemble les graphismes nous ont semblé satisfaisants, nous espérons que les défauts remarqués ne soit pas la partie émergée de l'iceberg qui nous attend une fois le produit final entre les mains...

Ce qui nous a semblé plus difficilement explicable, voire impardonnable, est le niveau technique général de la production. Le jeu sera commercialisé dans tout juste un mois, pourtant, nous avons subis des chutes de framerate et autres inconvénients comme la perte de contrôle du personnage, nous obligeant à relancer la mission. Nous tenons à être clairs sur le fait que ce problème ne concerne peut-être que la preview, mais cela reste un point qu'il faudra absolument surveiller à la sortie.

Au final, on se dit que Hangar 13 aurait peut-être mieux fait d'espacer de quelques mois supplémentaires le lancement de Mafia: Definitive Edition de ses deux précédentes productions. Histoire notamment de pousser un peu plus la réflexion sur les retours qu'ils ont pu obtenir. Cette œuvre mérite bien mieux qu'un décevant remake, nous croisons fortement les doigts pour que les points négatifs rencontrés soit corrigés d'ici son lancement à la fin du mois de septembre.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant