Français
Gamereactor
previews
Vampire: The Masquerade - Bloodhunt

Un aperçu de Vampire: The Masquerade - Bloodhunt

Direction les rues de Prague pour des batailles sanglantes.

Le Battle Royale est un genre étrange. Il y a quelques années, chaque franchise sortait son adaptation du genre et, de nul part, tout s'est arrêté. En 2021, il est assez rare de voir un nouveau BR sortir, ce qui rend celui-ci, basé dans l'univers de World of Darkness, particulièrement intrigant.

Vampire: The Masquerade - Bloodhunt

Parce que Vampire : The Masquerade - Bloodhunt est exactement un Battle Royale. Une version d'un Battle Royale où vous jouez un vampire plutôt qu'un soldat. Contrairement à la plupart des jeux du genre, Bloodhunt contient des PNJ et les vampires peuvent naviguer entre et sur les bâtiments. Vous pouvez choisir entre différents archétypes de vampires, chacun ayant ses propres spécificités et pouvoirs.

Ces fonctionnalités sont articulées autour de l'influence des autres jeux World of Darkness. Durant l'évènement de présentation, nous avons par ailleurs eu l'occasion de discuter avec des développeurs de Sharkmob, et nous leur avons demandé comment Bloodhunt était connecté au reste de cet univers.

"Nous sommes fidèles à l'univers de Vampire : The Masquerade." nous explique Martin Hultberf, directeur de la communication et la propriété intellectuelle. "Le jeu est développé en collaboration avec l'équipe de Paradox et de concert avec l'aboutissement de la version 5 du livre de règles qui est sorti il y a quelques années. Nous sommes intégrés au lore et au monde du jeu, et concernant les archétypes, le gameplay prime."

Vampire: The Masquerade - BloodhuntVampire: The Masquerade - Bloodhunt

Non seulement vous devrez piller la carte pour récupérer armes, équipement et consommables (chacun pensé pour faire de vous un combattant plus capable). Il est aussi possible de se nourrir des PNJs. La plupart ne feront que vous rendre des PV mais certains, avec des types de sang rares, octroieront des bonus comme de la régénération passive ou bien une baisse des délais de récupération. L'élément spécial étant qu'il faudra avant tout maintenir la Mascarade, autrement dit si vous vous faites voir en train de vous nourrir, vous serez marqués sur la mini-map et donc repérable par les autres vampires.

Nous avons demandé au game director Craig Hubbard la façon dont ce système change la dynamique d'un Battle Royale habituel : "En gros, si vous vous faites voir en train de vous nourrir, de tuer un civil, vous serez chassés, visibles pour les ennemis. Même avec des infractions mineures comme utiliser vos pouvoirs devant un civil, vous serez révélé sur la carte, ce qui vous force à prendre des décisions sur ce que vous êtes près à risquer."

Concernant les mouvements de votre personnage, Bloodhunt vous permettra de bouger librement sur la carte, que vous vouliez marcher dans la rue ou bien vous accrocher aux murs. Hubbard nous a aussi expliqué le raisonnement derrière cette décision. "Ces déplacements sont sûrement la différence principale avec les autres jeux du genre [...] il n'y a pas d'obstacles et je pense que ça va changer la façon dont on aborde les ennemis, qu'ils s'agissent de cibles ou de menaces."

Vampire: The Masquerade - BloodhuntVampire: The Masquerade - Bloodhunt

Toutes ces options de mouvements sont disponibles sur chaque vampires, mais Bloodhunt trouve aussi son identité dans les archétypes. La pré-alpha à laquelle j'ai pu avoir accès contenait trois familles de vampires, chacune contenant elle-même deux variants. Chaque archétype a son propre style de jeu. Par exemple, les Brutes et les Vandales préfèrent se salir les mains et excellent au combat. A l'opposé, les Muses et les Sirènes utilisent leur agilité et les compétences de soutien pour se régénérer pendant les affrontements.

Chaque archétypes a ss propres compétences. Mon préféré était probablement la Muse qui peut projeter un spectre a un endroit précis et ensuite choisir de s'y téléporter. Elle a également un pouvoir permettant de se soigner, elle ainsi que ses alliés proches. Le Saboteur peut en revanche, rendre son escouade invisible, ce qui est idéal pour désengager des combats défavorables. Ces compétences définissent le gameplay mais ne sont pas trop intrusives au point de nuire à l'expérience classique Battle Royale.

De même, étant donc un Battle Royale gratuit, tout un système de personnalisation a été mis en place. Contrairement à Call of Duty : Warzone ou Apex, où vous personnalisez des personnages pré-existants, Bloodhunt propose plusieurs avatars à créer de toute pièces : genre, couleur et style de coiffure, couleur de peau et bien évidemment, les vêtements. "Il y a quelque chose de spécial à pouvoir personnaliser votre personnage pour qu'il reflète votre goût et votre style, et là vous en avez six !" explique Hubbard.

Vampire: The Masquerade - Bloodhunt

Après y avoir joué, je dois noter que le jeu est bien plus nerveux que je ne l'aurai cru. Les parties durent environ un quart d'heure. Vous devrez constamment vous battre pour votre vie alors que la zone se réduit inlassablement. Le gameplay est réactif et engagent, et malgré les nombreuses options de déplacement, le combat reste compétitif et agréable.

Mon inquiétude principale est liée au genre même de Vampire : The Masquerade - Bloodhunt. Les Battle Royale vont et viennent et la compétition est dure, le jeu devra se frotter à de véritables titans. Le gameplay est amusant et a une vraie profondeur, mais peut-il suffire à élever le jeu aussi haut que Fortnite, Warzone et Apex pour ne nommer que les plus grands ? La réponse m'inquiète plus qu'elle ne me rassure.

Vampire: The Masquerade - Bloodhunt
Vampire: The Masquerade - BloodhuntVampire: The Masquerade - Bloodhunt
Vampire: The Masquerade - BloodhuntVampire: The Masquerade - Bloodhunt

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.