Français
previews
Total War Saga: Troy

Total War Saga: Troy - Nos impressions

La licence culte de Creative Assembly sera bientôt de retour, encore plus loin dans le passé que jamais auparavant.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Total War Saga: Troy sera le troisième spin-off de la saga de Creative Assembly. Là où Thrones of Britannia se concentrait sur le 9ème siècle britannique, Total War Saga: Troy retourne encore plus loin dans le passé. Il y sera bien évidemment question de la semi-mythologique période de la Grèce antique, aux alentours du huitième siècle avant notre ère. Pendant que Creative Assembly se prépare à nous en dévoiler davantage sur son titre dans les prochains mois, il est temps pour nous de nous y pencher.

Total War Saga: Troy est le premier jeu à être entièrement développé par le studio de Creative Assembly basé à Sofia, en Bulgarie. Leur but a toujours été de proposer un jeu Total War mélangeant l'historique et le mythologique, et quel meilleur contexte que celui-ci pour réaliser leur objectif ? Pour vous résumer l'histoire, la Guerre de Troie débute lorsque Paris emmène avec lui Hélène, la princesse grecque. Cette dernière est en effet mariée, et son roi n'a pas l'intention de se laisser faire. Il réunit donc les Grecs, qui partent alors pour Troie afin de la récupérer.

Lors de notre session preview du titre, nous avons pu observer comment s'entremêlent Histoire et mythes sur le champ de bataille de Total War. La démo propose notamment un combat dans lequel nous croisons le Minotaure, mais nous avons aussi eu la possibilité de commander une cavalerie de Centaures ! Cette approche est pleine de promesses, elle apporte en effet de nombreuses possibilités pour un tel jeu vidéo.

Total War Saga: TroyTotal War Saga: Troy

Parlons maintenant des batailles. Tout d'abord, la map fourmille de détails, qu'il s'agisse des collines montagneuses, de la plage ou de Troie elle-même. Le cadre nous transporte véritablement à travers l'espace temps. Nous sommes en pleine Guerre de Troie. Cette map proposait trois types de terrain, à savoir le sable, la boue et l'herbe. Cette dernière permet aux unités d'attendre en embuscade, tandis que le sable ralentit les soldats en armure lourde, mais tout de même moins que la boue. Bien entendu, tout cela a une importance non négligeable en combat, vos unités lourdes pourront en effet rapidement être encerclées dans la boue, ce qui les rend extrêmement vulnérables.

Ce n'est cependant pas la seule chose qui rend les batailles de TWS: Troy différentes. A cette époque, l'infanterie était au coeur de la guerre, les chevaux étant bien trop chers pour en équiper une armée entière. C'est pourquoi les unités d'infanterie se déplaceront ici plus vite que dans les autres Total War. Il était également agréable de remarquer que les Troyens sont généralement plus lourdement armés et équipés, tandis que les Grecs semblent bien plus légers. Les unités rapides semblaient parfois marcher rapidement au lieu de courir, mais ce point pourrait bien être corrigé d'ici la sortie de la version finale du jeu.

Total War Saga: TroyTotal War Saga: Troy

Pour faire simple, les unités sont parfaitement crédibles, tout en étant colorées et agréables à regarder. En termes de graphismes, cet opus n'à rien à envier à Total War: Three Kingdoms. Les armures et les visages sont propres, des nuages passent au dessus du champ de bataille et il semblerait même qu'un cycle jour-nuit ait été implémenté. Les férus d'histoire apprécieront la présence des Myrmidons et autres références aux Grecs mentionnés par Homer dans l'Iliade. Tout ceci peut donner davantage d'épaisseur et de personnalité aux unités, d'autant que Total War n'est jamais aussi bon que lorsqu'un petit côté fantasy est présent.

Lors de la preview, nous avions pu choisir entre les difficultés Facile et Difficile, et cette dernière était un véritable défi. C'est loin d'être notre premier Total War, mais nous n'avons réussi à gagner qu'une fois sur une dizaine d'essais ! Nous aimerions en conclure que l'IA du titre est excellente, mais ces défaites sont sans doute également dues au fait que nous ne savions pas comment contrer l'ennemi. Notre seule victoire a eu lieu lorsque nous contrôlions les Troyens et que nous avions clairement l'avantage du terrain, et nous pouvons vous dire que le défaite n'était tout de même pas bien loin. Nous aurons au moins appris que le positionnement de vos unités aura un rôle déterminant dans l'issu des batailles.

Total War Saga: Troy

Enfin, nous avons essayé d'utiliser au mieux nos héros. Du côté Grec, nous retrouvons Achilles, rapide et vif. Côté Troyen, c'est le Prince Hector et le Minotaure qui sont proposés. Les héros possèdent des pouvoirs particuliers pouvant renverser le cours d'une bataille, mais il sera nécessaire de s'entrainer un peu avant de les maitriser parfaitement. Ils semblent avoir un rôle assez proche de celui qu'ils avaient dans Total War: Three Kingdoms, mais difficile de dire s'ils y auraient eu leur place.

Pour conclure, nous dirions que les batailles de TWS: Troy semblent prometteuses. De nombreux joueurs se contenteront de la campagne, il leur faut donc de l'immersion et un véritable challenge tactique. Le titre semble pour le moment cocher ces deux cases, nous sommes donc impatients d'en voir davantage.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.