Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Gamereactor
articlesler
Titanfall 2

Titanfall 2 : La chute du Titan

Un échec expliqué en grande partie par son timing de sortie...

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ
HQ

Mais qui a bien pu avoir l'idée chez EA de caler Titanfall 2 entre le lancement de Call of Duty : Infinite Warfare et celui de Battlefield 1 ? Un titre de cette qualité aurait pu et même dû se vendre beaucoup plus facilement.

L'année 2016 aura définitivement été celle du genre FPS. Avec les trois titres mentionnés plus haut, les amateurs de shooters ont été particulièrement gâtés. Ajoutez à cela le mythique Doom, sorti quelques mois auparavant, l'excellent Overwatch, le sanglant Killing Floor 2, le titre indépendant Superhot. Ou encore les remasters de Bioshock ou celui Modern Warfare. Bref, que du lourd !

Titanfall 2
Ceci est une annonce:

Respawn a déjà prouvé sa qualité, confirmée d'ailleurs sur ce Titanfall 2. Cette équipe en devenir ne nous a offert que deux titres à ce jour, mais elle composée de développeurs dotés d'une (trop) grande confiance en eux. Ce qui les a d'ailleurs poussé à quitter EA pour Activision, avant de finalement retourner chez l'éditeur qui les avait initialement lancés.

Si leurs productions sont si abouties, c'est en partie en raison de l'héritage de Respawn, studio qui puise ses racines de Medal of Honor et Call of Duty...

Titanfall 2Titanfall 2

C'est donc avec une certaine ironie que l'on constate que ce jeune studio si confiant a finalement été écrasé par ses précédentes créations (du moins celles sur lesquelles certains de ses membres actuels ont collaboré). Un poids encore alourdit par l'incontournable Battlefield. Victime de cette confiance presque aveugle, Titanfall a donc été victime de sa date de sortie. Le succès du premier jeu en proposé en exclusivité sur Xbox et PC prouvait déjà qu'il s'agissait d'une série de shooter qui disposait d'un bel avenir. Un horizon désormais assombri. Mais pourquoi ne pas avoir attendu six mois de plus ?

Ceci est une annonce:
Titanfall 2

Avant le lancement du jeu, nous avions eu la chance de rencontrer Mackey McCandlish, lead single player designer. Nous avions alors discuté des manières dont ils auraient pu rallonger l'excellente campagne solo (il y a beaucoup de choses qu'ils auraient pu faire, comme par exemple introduire un New Game +), mais il nous avait confié ne pas avoir eu suffisamment de temps pour terminer la séquence crédits à la fin de la campagne. Compte tenu de ce que nous savons maintenant, il est encore plus frustrant de penser qu'ils auraient dû sortir le jeu en 2017. Ce n'est pas seulement qu'ils auraient eu plus de temps, c'est surtout qu'ils auraient pu en faire bon usage, et ainsi se tenir à l'écart des deux poids lourds incontestés du marché. Mais il y avait manifestement des réunions au siège social d'EA durant lesquelles les têtes pensantes de la firme nord-américaine ont dû penser que Titanfall 2 pouvait se permettre de se retrouver au coude à coude avec Battlefield 1 et Infinite Warfare...

Un autre facteur qui a certainement restreint le nombre de joueurs potentiels de Titanfall est la sortie de Modern Warfare Remastered, commercialisé à un prix plus élevé et qui a du coup grevé le budget des amateurs de FPS. Étant donné les similitudes entre les deux jeux, on peut penser que les fans de la franchise n'ont pas souhaité acheter les deux jeux (voire même les trois jeux si on inclue MWR). Autant pour le coup essayer quelque chose de différent...

Titanfall 2Titanfall 2

Finalement, on peut éventuellement envisager les choses différemment et aller à l'encontre de notre théorie initiale. Peut-être que les joueurs sur PC et Xbox n'ont pas eu envie de s'embarquer dans la suite d'un jeu disposant d'un mutlijoueur en ligne mois étoffé que les shooters AAA présents sur le marché. Et à leur tour, peut-être que les joueurs sur PlayStation 4 leur ont emboîté le pas et ont préféré choisir un jeu qui garantissait une plus grande durée de vie. La décision de rendre gratuit tous les DLC à venir pour la suite peut ressembler à une opération de communication, mais pourrait être en réalité motivée par la volonté de maintenir une communauté active et fidèle le plus longtemps possible.

Titanfall 2 est donc un échec, mais ce n'est pas ce qui coulera ou pénalisera outre mesure Respawn. Un studio qui a déjà fait ses preuves et dont nous entendrons parler à l'avenir. Mais qui devrait sans doute réévaluer en priorité la place de son FPS dans la hiérarchie actuelle. Avec un positionnement objectif et optimisé, rien ne pourrait empêcher le studio de faire progressivement de sa franchise une référence à l'avenir. Et pourquoi pas être en mesure un jour de jouer à Call of Duty le même mauvais tour qu'il avait fait à Medal of Honor...

HQ
HQ

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant