Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Première page
previews
Bloodstained: Ritual of the Night

On a rejoué à Bloodstained: Ritual of the Night

Le successeur spirituel de la saga Castlevania fait honneur à ses origines.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

S'il existe une série de jeux qui peut être considérée comme pionnière de l'histoire de l'industrie
: c'est sans aucun doute Castlevania. Publié pour la première fois en 1986, la saga ancestrale de la famille Belmont continue depuis près de trente ans déjà. La franchise fait partie de la pop culture, à tel point que même Netflix a décidé d'investir dans la marque et de produire trois saisons d'une série animée (pour le moment, seules les deux premières saisons sont disponibles).

Malheureusement, Konami a mis la licence à la retraite, et le légendaire Koji "Iga" Igarashi, créateur de la saga, a quitté la société en 2014. Toutefois, sous l'impulsion de nombreux fans, Iga décide de lancer une campagne sur Kickstarter afin de financer son nouveau projet ambitieux, Bloodstained : Ritual of the Night.

Le jeu, considéré comme un successeur spirituel de la série Castlevania a été financé avec un montant record de 5,5 millions de dollars : preuve que les joueurs se sentent terriblement orphelins des aventures de la famille Belmont. Bloodstained : Ritual of the Night raconte pourtant une histoire très différente, loin des chasseurs de vampires armés du fouet emblématique de la saga. On suit ici l'histoire de Miriam, une orpheline accueillie par une congrégation d'alchimistes, où elle apprend à canaliser l'énergie démoniaque dans des cristaux magiques ancrés dans son corps. Réveillée après avoir été dans le coma pendant dix ans, Miriam découvre que ses pouvoirs ont été volés par un alchimiste renégat, Johannes.

Bloodstained: Ritual of the Night

S'il y a un aspect qui, même avant son gameplay savoureux, nous fascine à propos de Bloodstained : Ritual of the Night : c'est sans aucun doute son style artistique. Bien que le jeu soit imprégné de l'essence des jeux précédents de Castlevania, Iga s'est assuré de lui donner sa propre identité visuelle. Du navire fantasmagorique où l'on a commencé, au majestueux château dans lequel nous avons dû faire face à un intense combat de boss, en passant par un gameplay agréable, nous avons eu l'occasion de voir des décors bien différents et nous avons hâte d'explorer de fond en comble ce titre dès qu'il sera sorti.

Mais comme on vient de le dire : le véritable intérêt de ce titre, c'est son gameplay. Pour rendre le jeu plus précieux (dans tous les sens du terme) : il faut utiliser des cristaux, que Miriam récupère au fur et à mesure de sa progression sur la carte. Ils lui confèrent des capacités spéciales qui peuvent infliger des dégâts aux différents ennemis qu'elle croise. Ces pouvoirs spéciaux consomment du mana (dont la barre est située en haut à gauche, juste en dessous de la barre de santé), qui peut cependant être facilement récupéré grâce aux divers candélabres autour de vous.

Les cristaux donnent à notre jeune alchimiste des capacités uniques et originales, qui ne se limitent pas aux attaques contre des ennemis. Il y a aussi des capacités qui lui permettent d'ouvrir des trous et d'élargir des fentes, afin d'accéder à de nouvelles salles et à de nouvelles zones. Il s'inscrit d'ailleurs correctement dans le genre metroidvania, vous forçant à retourner dans des lieux déjà visités pour y découvrir des passages secrets, et trouver de nouveaux objets. Heureusement, une mini-carte vous sauve la mise, et permet avec un jeu de couleur, de nous indiquer ce que nous avons visité (en bleu), ce qui est inconnu (en noir) et les lieux qui gardent encore quelques secrets (en rouge).

Bloodstained: Ritual of the NightBloodstained: Ritual of the NightBloodstained: Ritual of the Night

En ce qui concerne les armes, même dans ce cas-là, Iga n'a rien laissé au hasard : des lames tranchantes, aux haches puissantes, en passant par les poignards et les pistolets sans oublier le fouet emblématique (après tout, c'est toujours le successeur spirituel de Castlevania !), Miriam dispose d'un arsenal incroyable.

Un équipement nécessaire pour face aux nombreux ennemis qui se dressent sur sa route, et qui se débloquent les uns après les autres. Comme nous l'avons dit, les coffres sont très utiles car ils contiennent non seulement des objets (comme des potions, par exemple, qui deviendront de plus en plus utiles), mais aussi de l'or et des ressources de toutes sortes, que notre alchimiste peut utiliser de nombreux nouveaux objets.

Malheureusement, au cours de notre session pratique, nous n'avons pas pu utiliser le système de fabrication en raison du manque de temps, mais il est clair que Ritual of the Night offre toutes les options possibles pour rendre l'expérience la plus variée et la plus agréable possible. Dernier avantage du titre : vous pouvez également déverrouiller des vêtements avec lesquels s'habille Miriam, ce qui confirme une tendance à laisser le joueur libre pour personnaliser son expérience de jeu.

Bloodstained: Ritual of the NightBloodstained: Ritual of the NightBloodstained: Ritual of the Night

Il ne fait aucun doute que la force de Ritual of the Night réside dans son gameplay, accompagné de graphismes respectables et d'une bande-son vraiment agréable. Le jeu ne serait pas à la hauteur de ses prédécesseurs cependant, s'il n'était pas techniquement solide. Et à ce niveau, pas de déception : il est solide et fluide (même si la version que nous avons testée fonctionnait sur une PlayStation 4 standard, et donc moins puissante).

Notre séance de test pratique avec Bloodstained : Ritual of the Night a été au final très positive. S'il est encore trop tôt pour se prononcer sur ce titre, étant donné que nous attendons la fin du développement, cette séance a sans aucun doute confirmé le potentiel de cette nouvelle et brillante production signée par Koji Igarashi. À ce jour, Castlevania : Symphony of the Night est considéré comme le meilleur jeu de la série Konami ainsi que l'un des meilleurs titres de plates-formes 2D jamais créées. Miriam et ses cristaux auront-ils raison de la saga de la famille Belmont ? La réponse le 18 juin, sur PS4, Xbox One et PC en version numérique, puis sur Switch le 25 et 28 juin, respectivement en version numérique et physique.

Bloodstained: Ritual of the NightBloodstained: Ritual of the NightBloodstained: Ritual of the Night

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Related texts

Chargez le contenu suivant