Français
Gamereactor
previews
Marvel's Guardians of the Galaxy
Featured: E3 2021 Coverage

On a pu voir de plus près Marvel's Guardians of the Galaxy !

Un premier aperçu du prochain jeu Marvel, dédié cette fois aux Gardiens de la Galaxie.

Le gang le plus déjanté de la galaxie est de retour avec une aventure extraordinaire. Des rumeurs circulaient depuis un moment mais Eidos Montréal a aujourd'hui officialisé l'existence de Marvel's Guardians of the Galaxy, une nouvelle expérience sur la famille la plus dysfonctionnelle de l'univers. Et dans un monde régit par les jeux-service et le multijoueur, Eidos Montréal prend le contrepied en nous proposant un jeu d'action/aventure à la troisième personne dans lequel les joueurs pourront incarner Peter Quill, ana Star Lord. Un choix ambitieux, voire même extravagant pour certains, sachant que ça veut dire que l'on ne pourra pas jouer les autres membres de l'équipe.

C'est donc la raison de notre première question à la directrice narrative senior du studio, Mary DeMarle, sur la raison de ce focus sur Quill, ce à quoi elle nous a répondu : "Star Lord est le cœur de l'équipe, la composante humaine qui est aussi le personnage auquel on s'identifie le plus facilement. C'est aussi leur "chef", il se trouvera donc inévitablement au centre des interactions entre les personnages." Star Lord sera donc bel et bien l'alter-ego des joueurs pour qu'ils puissent s'y identifier plus facilement, comme nous l'a appuyé Jean-François Dugas, producteur senior, afin de donner plus de poids aux relations et choix qui guideront le jeu.

Marvel's Guardians of the Galaxy

Mais avant de plonger dans le jeu, commençons avec ce qu'il est. Marvel's Guardians of the Galaxy se déroule plusieurs années après une guerre d'ampleur galactique dont les remous et séquelles se voient encore. Peter Quill assemble une équipe de mercenaire prêts à tout pour explorer des parties inconnues de l'univers mais aussi et surtout pour se faire un maximum d'argent en peu de temps. Après un pari réussi, un problème émerge, et de fil en aiguille, ce problème devient une véritable catastrophe menaçant la galaxie entière. C'est donc à Star Lord, Gamora, Rocket Racoon, Groot et Drax d'empêcher la destruction, et pourquoi pas d'en tirer un peu d'argent.

Tout comme la licence dont il s'inspire, Marvel's Guardians of the Galaxy déborde de comédie et de blagues. Les dialogues permettent d'en apprendre plus sur les personnalités des membres de l'équipe et donnent lieu à des moments intéressants. Même si nous n'en avons vu que très peu, mais Eidos Montréal semble avoir fait très attention à rester fidèle au matériau de base. Le studio a travaillé avec la maison de comics, et plus particulièrement avec Bin Rosemann, vice président du département créatif de Marvel Games et son équipe, qui ont été d'une grande aide pour approcher les secrets et complexités de l'univers Marvel. A la grande surprise des développeurs, leur demande d'aide a été accueillie avec un grand oui, ce qui rassurera probablement les fans les plus pointilleux.

En sa qualité de jeu d'action/aventure, le jeu est logiquement axé sur...ben l'action. Star Lord sera l'avatar des joueurs pour interagit avec le monde du jeu et ses personnages, voire même médiateur lorsque des conflits naissent au sein de l'équipe. Dans la preview de gameplay, nous en avons vu un exemple concret : les Gardiens évoluent sur une planète et ils doivent choisir entre Groot et Rocket pour jouer l'appât, comme tout bon leader démocratique qui se respecte Peter vote et c'est finalement Rocket qui est choisit.

Une fois sur la planète, le groupe explore jusqu'à atteindre son objectif, inatteignable à cause d'une gigantesque crevasse. Drax propose donc de jeter Rocket de l'autre côté pour qu'il puisse activer un pont et laisser tout le monde passer. Et c'est là que la mécanique de choix entre en scène : encourager Drax à jeter Rocket ou bien lui dire de se calmer ? Dans la séquence, Peter dit évidemment à Drax de jeter leur raton mutant, ce qui a des conséquences néfastes sur le caractère déjà bien trempé de l'animal. Même ces choix ayant l'air peu important ont donc des vraies conséquences, ce qui fait de vous une sorte de boussole morale pour le groupe, décidant comment le groupe agit et influençant l'humeur de ses compagnons. Après tout, un grand pouvoir implique de grandes resp...ah non, je me suis trompé de Peter !

Marvel's Guardians of the Galaxy

En plus des choix, Marvel's Guardians of the Galaxy a évidemment un système de combat. Nous avons aussi pu en avoir un petit aperçu aujourd'hui et de ce que nous avons vu, les affrontements sont nerveux et vivants. En tant que Star Lord, le joueur pourra manier des armes à feu puissantes, les fameuses bottes à réacteurs pour se déplacer rapidement et plus de pouvoirs encore. De plus, Peter peut aussi demander de l'aide à ses compagnons depuis une roue spéciales qui lui permet de leur faire lancer une attaque.

La séquence de gameplay que nous avons vu montrait également des pouvoirs ultimes que Peter peut activer, ce qui permet, en plus d'une attaque dévastatrice, d'incarner un autre Gardien pendant une période de temps limitée. Nous attendons de pouvoir y jouer pour nous faire notre avis sur cette fonctionnalité. A la fin de chaque combat, Star Lord gagne des points d'expériences qui pourront probablement être investis dans des compétences.

D'un point de vue graphique, le jeu est coloré et beau, baigné dans les années 80. Il en va de même pour les designs des personnages, qui se détachent autant du comics que des filles. Chaque personnage a son design unique et Eidos a réussi à les renouveler tout en restant authentique à leurs identités. De plus, la musique, a aussi un rôle très important à jouer dans le jeu, comme c'est le cas dans l'œuvre originale.

Marvel's Guardians of the Galaxy

Car la musique joue un rôle fondamental dans le jeu, tout d'abord à cause de la relation spéciale que Peter a avec elle depuis son enfance et son Walkman caractéristique. De Kiss à Iron Maiden en passant par Wham!, New Kids, The Block, Blondie et Pat Benatar, les hits des années 80 seront tous là pour vous remplir d'enthousiasme. Mais cette bande-son ne sera pas seulement utilisée pour meubler les moments narratifs mais comme une motivation pour tout le groupe : Peter mettra de la musique pour encourager ses amis dans le combat. Olivier Proulx, senior Producer, nous a même promis un moment épique avec Final Countdown en fond. De plus, le jeu étant narratif et donc linéaire, les personnages feront des allers retours entre les lieux des missions et le Milano (le vaisseau des Gardiens), qui serviront de théâtre pour des conversations entre les personnages mais aussi de moments pour passer vos morceaux favoris.

Marvel's Guardians of the Galaxy est un projet très ambitieux mais l'équipe de Eidos-Montreal a confiance. Travailler sur des adaptations de Marvel est toujours un pari. Un pari qui peut être tenu, comme ce fut le cas avec les deux jeux Spider-Man de Insomniac Games, ou bien un pari que l'on peut perdre, comme Avengers. Tout repose sur les compétences (et un peu la chance) de ceux qui dirigent le projet. Le studio canadien a déjà une idée précise de ce qu'ils veulent accomplir et le choix d'opter pour un jeu solo, exempt de microtransactions ou même de contenu post-lancement est déjà un bon signe. Et vous voulez une autre bonne nouvelle ? Le jeu a une date de sortie ! Rendez-vous le 26 octobre 2021 (oui oui, cette année!) pour jouer à Marvel's Guardians of the Galaxy sur PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series S ou X et PC.

Marvel's Guardians of the GalaxyMarvel's Guardians of the Galaxy

>

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.