Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Première page
previews
Code Vein

On a mis nos mains sur Code : Vein

S'inspirant du dernier Dark Souls, le dernier né de Bandaï Namco propose un univers rappelant celui de l'animation.

  • La RédactionLa Rédaction

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonce

Durant le weekend, un test en réseau fermé a été lancé pour le nouveau action-RPG Code Vein. Pendant quelques heures, la démo nous a fait goûter son gameplay brutal et ses possibilités de multijoueur. Grâce aux précédents trailers et aux anciens aperçus, nous savions très bien que nous allions jouer à Dark Souls sous les traits d'un personne féminin d'animé.

Code Vein prend place dans un monde post-apocalyptique menacé par des démons assoiffés de sang, connus sous le nom de « Revenants ». Fidèle dans sa production, le scénario ressemble à une intrigue insensée d'anime : le personnage principal est bénie d'un sang spécial qui lui permet de purifier les environnements toxiques. Par ailleurs, consommer des sangs de différentes natures lui donne de nouvelles capacités. C'est très flou et marginal comparé à l'action elle-même.

Alors que le terme « Souls-like » est balancé à tout va pour n'importe quel jeu ayant une difficulté très élevée, le gameplay de Code Vein se rapproche beaucoup de la licence de FromSoftware. Votre progression se fera grâce à « l'Haze », une monnaie unique qui sert à absolument tout dans le jeu : monter de niveaux, compétences, achat d'armes ... Les points de sauvegardes sont indiqués par des cristaux, servant aussi pour se reposer et monter de niveau.

Code VeinCode Vein

Pour vous garder investis, Code Vein a introduit une énorme personnalisation de caractère. Les classes sont des améliorations de statistiques, des bonus passifs et capacités interchangeables.
Par exemple, le combattant excelle en combat rapproché et combat à l'épée, tandis que les jeteurs de sorts peuvent se téléporter et harceler leurs proies avec des boules de feu. Tester les différents styles de jeu, surtout quand on peut changer de classe en claquant des doigts, rend le jeu plus fluide, plus riche, et rend la stratégie plus profonde. Surtout quand on peut mélanger les équipements inhérents à chaque classe.

Avec toutes les mécaniques similaires mises de côté, le jeu remplit sa mission de « Dark Souls à la sauce animée ». Les graphismes sont très détaillés et plaisants, malgré quelques personnages très légèrement vêtus (animés, what else ?) et l'absence d'expressions durant certaines cinématiques. Cela dit, la bande originale variant musique classique et rock, s'insère très bien dans le jeu.

Code Vein

Après avoir terminé (enfin !) le prologue, on a pu tâter la vraie essence de Code Vein. On la trouve dans « Les Profondeurs ». Cette zone est un donjon spécial. C'est un donjon labyrinthique, habité par des goules mortelles à chaque virage. C'est à partir de là que le challenge commence, : vous ne pourrez pas foncer dans le tas. La manière sûre est de mise, en tuant les monstres un par un et retournant au près d'un feu à chaque fois.

Cette approche de « poke » est la plus jouissive et la plus engageante pour n'importe quel Souls-like : pour chaque percée dans le cœur du labyrinthe, vous devenez plus fort, plus courageux et plus confiant dans votre capacité à défoncer tous les ennemis aux alentours. En plus de la concentration nécessaire pour répéter les schémas de combat, il faudra retenir les chemins non explorés.

Comme son père spirituel, Code Vein semble mettre votre patience, vos nerfs et vos réflexes à l'épreuve. Si vous craquez au bout d'un moment, vous pouvez vous appuyez sur la fonctionnalité multijoueur. Avec la possibilité d'appeler à l'aide des joueurs, cela vous soulage de la tension et de la frustration (ou pas), en rendant les combats plus courts grâce à deux classes différentes. Néanmoins, joue-t-on vraiment à ce genre de jeu pour que ce soit facile ? La majorité des joueurs ne se laisseront pas tenter par plus de facilité.

À la sortie du jeu, il sera intéressant de voir comment le multijoueur est équilibré, pour assurer la difficulté indépendamment du nombre de joueurs dans le groupe.
En tout cas, Code Vein joué seul remplit les codes sans aller au-delà. Un peu d'exploration, et beaucoup d'adrénaline, c'est ce qui vous attendra.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonce