Français
Gamereactor
articlesler
No Man's Sky

No Man's Sky: Notre avis sur l'update Foundation

La première grosse mise à jour de Hello Games change quelque peu l'expérience de jeu. Mais est-elle pour autant suffisante ?

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ
HQ

Très attendu, No man's Sky est sorti en août dernier, recevant un accueil sans précédent. De toute évidence, le jeu ne correspondait pas aux attentes de certains joueurs et il manquait clairement dans le produit final beaucoup de choses qui avait été promises lors de la promotion du titre. Malgré toute la bienveillance du monde...

Depuis la dernière mise à jour, on a à désormais trois façons de jouer à No Man's Sky. L'expérience normale, qui est en grande partie la même que lors de son lancement. Le mode Survival, qui rend la survie beaucoup plus difficile et exige que le joueur gère ses ressources et travaille ardemment. Enfin il y a le mode créatif qui ne supprime la gestion des ressources et les défis pour permettre au joueur d'explorer librement et de se lancer dès de départ dans les constructions.

Il faut dire qu'aucun des deux nouveaux modes ne modifient vraiment l'essence du jeu. Ils donnent plutôt au joueur le choix du niveau d'implication et de répétition qu'il peut supporter. Nous nous sommes lancés dans deux expériences de survie et nous avons clairement été mis à l'épreuve. La première fois, nous nous sommes retrouvés sur une planète gelée assez hostile. En mode survie, votre protection contre l'environnement et votre support de vie s'épuisent assez rapidement, vous aurez donc besoin de de trouver une position abritée pour vous mettre au travail, d'extraire des ressources et de construire lentement afin de faire le trajet jusqu'à votre vaisseau spatial. Dans ce cas, nous avons atterrit à 10 minutes de notre vaisseau. La planète contenait des quantités décentes de fer, mais son sol n'était pas très riche car au début d'autres ressources importantes y semblaient rares (notamment le plutonium).

No Man's Sky

Jouer à de ces premières missions et s'éloigner de la planète pouvait auparavant être facilement réalisé en une demi-heure. Cela prend désormais plusieurs heures. Nous avons ensuite testé une nouvelle expérience de survie, nous retrouvons cette fois un peu plus près du vaisseau et sur un rocher également hostile et surchauffée. Nous avons dû trouver refuge dans des grottes afin de réguler la température.
De toute évidence, ce mode plus difficile va séduire certains joueurs. Il exige une bonne compréhension du jeu et sanctionne la prise de risque. Il n'y a cependant pas de mort définitive, et au lieu de cela vous réapparaissez au niveau de votre dernière sauvegarde, même s'il y a certaines pénalités au niveau de votre équipement et de vos ressources, le progrès de la mission ne sont pas remis à zéro.

La mise à jour corrige également la notion de grinding parfois contraignante. Grâce principalement aux caractéristiques de construction de base, la capacité de cultiver et de faire pousser des ressources, ainsi que d'automatiser l'extraction des ressources. En choisissant une planète pour y vivre vous êtes désormais en mesure de construire une économie forte, ce qui détourne de l'objectif principal du jeu. De toute évidence, lorsque le jeu a été lancé, le seul objectif qui était important pour les joueurs était de trouver le centre de la galaxie, aussi il fallait avancer autant que possible. Maintenant il y a une autre alternative car vous serez incité à cultiver et à vous lancer dans des constructions sur la planète qui vous convient. C'est quelque chose qui offre de nombreux scénarios futurs intéressants, permettant potentiellement de créer des alliances, une économie développée par les joueurs et plus encore... L'ajout de cargo appartenant à des joueurs (ce que nous n'avons pas encore testé) a posé les bases de la potentielle création d'une fédération commerciale et d'une économie plus profonde et plus engageante.

HQ
No Man's SkyNo Man's Sky

À l'autre bout du spectre, on trouve le mode Creatif, dans lequel vous commencez avec un vaisseau spatial qui fonctionne ainsi que tout ce dont vous avez besoin pour commencer à construire votre base. Pour être honnête, nous l'avons trouvé un peu inutile, mais ça peut être une façon intéressante d'explorer les nouveaux systèmes avant de se lancer dans le mode Survival. C'est aussi un excellent moyen pour les nouveaux joueurs de profiter du jeu sans avoir à récolter de ressources ou à affronter les dangers que l'on peut rencontrez dans le jeu. En ce qui concerne la construction, elle est facile et accessible et nous espérons qu'au fil du temps, Hello Games ajoutera plus de modules et de façons de les personnaliser, laissant ainsi aux joueurs plus de liberté de création. En effet, le jeu serait plus excitant s'il proposait plus de bâtiments différents.

Il est vraiment difficile de juger à partir d'une seule ou même de plusieurs sessions de jeu à quel point ces ajustements de l'algorithmes de procédure impacteront le jeu. Hello Games a fait des modifications qui semblent néanmoins judicieuses, comme le fait de proposer moins de planètes stériles, plus de planètes luxuriantes ou avec plus de bâtiments qu'avant. En fait, en lisant les notes de patch, il semblerait que beaucoup des petits problèmes que nous ayons rencontré par le passé (par exemple des bâtiments placés sous l'eau) ait été réglés. Pourtant, le premier bâtiment dans lequel nous sommes entrés dans cette version corrigée était envahi de plantes qui poussaient à travers le plancher. C'est compréhensible dans ce genre de jeu mais ce sont quand même des détails qu'Hello Games devrait rectifier.

No Man's SkyNo Man's Sky

Le studio a également abordé un certain nombre de problèmes relatifs à la "qualité de vie". Rarement un jeu ne s'était attiré autant les foudres des joueurs et le système d'inventaire du jeu au lancement en est certainement une des causes principales. Il est normal de consacrer du temps à l'inventaire dans un jeu comme de ce genre mais les limites de l'acceptable étaient ici clairement dépassées. Désormais, vous pouvez stocker du matériel de sorte que vous pouvez avoir jusqu'à cinq feuilles de Carite par emplacement, et vous pouvez également envoyer des objets vers votre vaisseau à tout moment. Ce n'est toujours pas parfait, cependant. Vous avez toujours besoin d'un emplacement vide pour pouvoir commencer une construction, ce qui signifie que si vous fabriquez des feuilles de Carite pour réparer votre moteur de lancement, vous aurez besoin de trois emplacements pour fabriquer les sept feuilles nécessaires (en mode survie). Il aurait été beaucoup plus facile d'avoir simplement besoin d'une feuille supplémentaire directement sur le haut de la pile, sans avoir à déplacer la feuille après l'avoir fabriqué dans un emplacement vide. Le principal problème avec l'inventaire a été réglé mais il est encore loin d'être parfait. Le menu d'accès rapide nous permet également de passer moins de temps dans l'inventaire, ce qui est génial. Et au passage, les notes de patch révèlent également une autre modification bienvenue : "Suppression de l'exigence du pass atlas v1 pour les portes dans les stations". Bien vu !

Où en est No Man's sky sur le chemin de la rédemption ? Nous dirions qu'il est plus avancé que ce que nous attendions. Ne vous attendez cependant pas à ce que l'expérience de base soit totalement différente. Hello Games a prévu de nouvelles mises à jour gratuites et avec la Fondation en place, nous espérons qu'il y aura plus de gameplay significatif à expérimenter dans l'avenir, avec des mondes plus variés à explorer, et potentiellement même quelques méta fonctionnalités qui permettront aux joueurs d'interagir les uns avec les autres plus facilement.

HQ

Sur le même sujet

No Man's Sky : NextScore

No Man's Sky : Next

TEST. Written by Kieran Harris

Après deux ans d'updates, No Man's Sky effectue son arrivée sur consoles Xbox. Et se refait une beauté sur les autres plateformes...



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.