Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Gamereactor
articlesler
Life is Strange: True Colors

La représentation queer dans Life is Strange

Nous avons discuté avec Mallory Littleton, narrative designer senior chez Deck Nine Games, à propos de la représentation queer dans Life is Strange: True Colors et Before the Storm.

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ

La série Life is Strange a toujours été connotée comme queer mais, pour la première fois avec son dernier opus, la série propose d'incarner un protagoniste ouvertement et "officiellement" gay, cela n'étant désormais plus qu'une option.

Nous avons eu l'opportunité d'en discuter avec Mallory Littleton (she/her), narrative designer senior chez Deck Nine Games qui a travaillé sur Life is Strange: Before the Storm, et Life is Strange: True Colors. Quelles fondations pour True Colors Before the Storm a-t-il créé ? Pourquoi est-ce si important de voir plus de femmes queers de couleurs dans les jeux vidéo ? Et enfin, quels aspects de la vie queer dans les prochains opus ? Les réponses à ces questions ci-dessous :

Life is Strange: True Colors

Gamereactor : Quelles ont été les difficultés liées à la construction du personnage de Rachel Amber dans la mesure où il s'agit d'un personnage surdimensionnée ?

Ceci est une annonce:

Mallory Littleton : Donner la vie à Rachel Amber fut un vrai défi ! Tout ce que nous savions d'elle était sa réputation. Ce que les élèves de Blackwell ont raconté à Max et tout ce que Chloe a dit à ce même Max. On a réalisé avec amusement que beaucoup de choses se contredisaient, ce qui nous a fait comprendre que Rachel était une sorte de caméléon. Et lorsque l'on est un caméléon, révéler des choses vraies sur soi peut se s'avérer étouffant, c'était notre objectif lorsque nous avons élaboré la relation entre Chloe et Rachel.

Qu'est-ce que les super-pouvoirs signifient pour les personnages ? Quels rôles ont-ils dans le script ? Y a -t-il des parallèles entre les pouvoirs et être queer ? Que pensez-vous de leur absence dans Before the Storm ?

Les pouvoirs de Life is Strange existent pour façonner le protagoniste, plus particulièrement leur vision du monde, leurs forces et leurs faiblesses. Par exemple, Alex : nous savions qu'elle serait surnaturellement emphatique, donc elle a une capacité unique de compréhension des besoins des gens. C'est sa force, mais en contrepartie cela signifie aussi qu'elle est aveugle à ses propres besoins. Et si ces éléments sont connectés, il faut aussi garder en tête que les pouvoirs restent un moyen unique d'interagir avec le monde. C'est à travers ce prisme que les parallèles entre les pouvoirs et être queer existent : une façon unique d'interagir avec le monde qui a ses défis, ses hauts et ses bas.

Life is Strange: True Colors
Ceci est une annonce:

En quoi est-ce important d'avoir des personnages ouvertement bisexuels comme Alex plutôt que mécaniquement bisexuels ? Alex a reçu beaucoup d'éloges pour ne pas être "joueursexuel". Il n'y a pas de bouton gay qui permet de découvrir la partie queer de True Colors, elle est juste là...

La représentation est extrêmement importante pour nous, donc la décision de rendre Alex ouvertement queer est complètement assumée. Nous savions que les joueurs avaient beaucoup apprécié pouvoir choisir leur sexualité, mais en même temps, beaucoup attendaient aussi de voir un personnage canoniquement queer. Nous voulions prendre une position osée avec Alex et nous sommes très heureux des retours !

Savez-vous combien de femmes se plaçant sur le spectre de l'autisme s'identifient à Alex ? Était-ce un choix intentionnel ?

En créant Alex, nous savions qu'elle permettrait à beaucoup de personnes de s'identifier. Elle a un pouvoir surnaturel qui la dépasse, une enfance difficile... Nous avons fait des recherches sur les différents types de divergence neuronales tout en puisant dans nos propres expériences. Ensuite, nous avons sélectionné les traits qui correspondaient le mieux à Alex, et ces recherches incluaient l'autisme. Donc même si nous n'avons pas créé Alex pour qu'elle soit placée sur ce spectre, nous sommes heureux de voir les réactions que cela a engendré.

Ceci est une annonce:
Life is Strange: True Colors

Les jeux ont souvent du mal à trouver un bon équilibre entre l'avancée du scénario et le développement des relations entre les personnages, souvent au détriment de ce dernier. Ce qui rend les dynamiques entre les personnages moins intéressantes. True Colors atteint un très bon équilibre. Est-ce que la question de sacrifier du scénario pour les personnages ou vice-versa s'est beaucoup posée pendant le développement ou bien cet équilibre s'est-il créé naturellement ?

L'équilibre entre les moments réservés à l'histoire et d'autres plus axés sur les relations était constamment présent dans nos esprits. L'histoire d'Alex montre une jeune fille en construction ; construction d'un foyer et d'une communauté, et le défi de cette réalité est qu'on ne peut pas simplement aller demander de l'aide à un voisin. Pour qu'Alex arrive à se faire une place dans Haven, elle doit passer du temps au sein de la communauté, tisser des liens avec les personnes autour d'elle. Ces moments ont émergé assez organiquement, ce qui nous a permis de rendre la limite entre scénario et personnel plus floue.

Les anciens opus de Life is Strange étaient plus connotés queer qu'ouvertement LGBTQ+. Dans True Colors, les mots "magiques" gay, lesbienne, queer sont partout, au point qu'ils prennent parfois plus de place que les personnages. Par exemple dans le DLC Wavelenghts, Chloe dénonce le pink washing et se revendique comme appartenant à la communauté LGBT, alors que jusque là, elle n'avait jamais mentionné être queer et elle s'intéressait aux entreprises qu'elle critique à cause de leurs utilisations du logo arc-en-ciel. D'où viennent ces changements d'un point de vue narratif ?

Après la sortie de Before the Storm, nous avons entendu beaucoup de voix nous dire qu'un jeu tellement centré sur l'amour entre deux femmes était unique. Et que vous choisissiez une approche romantique ou non pour Rachel, cela reste incontestable. Nous voulions aller plus loin dans notre exploration de l'identité queer. Dans True Colors, nous faisons incarner un personnage bisexuel et dans le DLC Wavelenghts, un personnage lesbien. Le but est de plonger dans leurs expériences pour les restituer de façon plus poignante pour les mettre en valeur. Nos moments favoris des jeux sont aussi les plus gays...

Life is Strange: True Colors

Prédisez-vous l'émergence d'autres protagonistes comme Alex ?

Je l'espère ! Les retours positifs que nous avons eu sur Alex, une femme asiatique bisexuelle, prouve qu'il existe un marché pour ces personnages et leurs histoires. Si quiconque hésitait encore à prendre cette décision, je pense qu'Alex leur aura donner suffisamment de confiance pour se lancer. Je suis certaine que d'autres personnages comme Alex apparaitront mais il faudra attendre de voir si il s'agira d'une vraie tendance.

Life is Strange: True Colors

Quels autres aspects de la vie queer voudriez-vous représenter ?

Littleton : Nos jeux visent à encourager l'empathie et la compréhension. Pour nous cela va d'aspects expériences, comme les apps de rencontre de Steph à de toutes nouvelles choses. Un autre groupe terriblement sous-représenté sont les personnes transgenres, nous aimerions créer des personnages de genres divers dans nos prochains titres !

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant