Français
articlesler

La réponse de Nintendo à la PlayStation 5 et Xbox Series X

Quelle pourrait être la stratégie du constructeur de la Switch pour rester en compétition face à la vague next-gen qui se profile ?

La réponse de Nintendo à la PlayStation 5 et Xbox Series X

Comme vous le savez, nous sommes à la veille d'une nouvelle ère vidéoludique avec les prochaines machines de Sony et Microsoft à nos portes. Leur lancement imminent leur offre une grande place dans les articles des sites spécialisés et autres. Mais au milieu de tout cela, Nintendo se montre étrangement bien discret. Malgré l'incroyable popularité de sa Switch, la société numéro 1 au Japon ne peut rester sans réponse. Et disons-le, elle ne pourra pas s'effectuer à travers des jeux, elle devra être matériel. Nous pensons qu'il est naïf de croire que la compagnie kyotoïte n'a rien préparé pour contrer cela et maintenir la popularité de sa dernière représentante.

Dans cet article, nous allons essayer de naviguer entre les déclarations et possibilités techniques actuelles afin d'anticiper quelle pourrait être la stratégie choisie par Nintendo pour concurrencer la nouvelle vague technologique.

Switch Pro ou XL

L'option la plus souvent citée, et qui est la plus sujette aux rumeurs, est la création d'une Switch Pro ou Switch XL (comme elle est appelée sur la toile). Ce nouveau modèle boosté aurait l'avantage de compenser certaines lacunes de son aînée, comme la possibilité d'afficher du 4K et avoir une autonomie plus étendue. La crédibilité de cette voie ne repose pas que sur de multiples rumeurs, elle s'appuie également sur le fait que cette politique avait été aussi appliquée à la 3DS. En plus, certains autres éléments bien plus probants accompagnent cette idée, comme l'offre d'emploi de Nvidia.

Pour rappel, Nvidia est la compagnie qui fournit les puces Tegra que l'on retrouve dans la Switch. Elle est la seule à faire appel à eux puisque Sony et Microsoft ont préféré celles d'AMD. Donc lorsque la compagnie du composant recherche un responsable pour « la nouvelle génération de solutions graphiques et de technologies d'IA pour les consoles de jeux vidéo », on ne peut que penser à la console hybride. Ce qui est intéressant dans cette déclaration est la présence du terme « IA », qui fait certainement référence à la technologie DLSS de la société américaine.

En somme, cette dernière permet, grâce à une intelligence artificielle intégrée, de calculer un rendu élevé et d'alléger les demandes au GPU. En résultat, on obtient donc une grande résolution sans que cela ne se fasse au détriment des images par secondes (et donc de sa fluidité). Une fonctionnalité qui délivre une consommation électrique plus basse offrant, dans le cas de notre petite console nomade, une plus grande autonomie.

La réponse de Nintendo à la PlayStation 5 et Xbox Series X

Si déjà l'idée la rumeur d'une Switch Pro devient plus réelle par cette annonce, cela est d'autant plus renforcé par la demande qui aurait été faite aux développeurs. En effet, les créateurs auraient été tâchés par Nintendo de commencer à développer leurs jeux en 4K pour 2021. Un élément qui laisse entendre que la réponse de Big N serait prévue pour le courant de l'année prochaine...

Dock Pro

Mais si cette demande de passer à la 4K peut s'accorder au lancement d'une nouvelle version plus puissante, elle peut aussi convenir à une autre solution : un Dock Pro. Car si tout le monde est unanime sur la qualité graphique en mode portable de la Switch, les joueurs (et certains développeurs) sont moins satisfaits du passage en mode TV.

Beaucoup moins onéreux que de racheter une nouvelle console (ou d'en fabriquer une pour le constructeur), un nouveau support pour les salons permettrait d'intéresser l'ensemble des possesseurs de la console hybride. Pour un moindre coût, l'affichage serait rehaussé et moins à la traîne face au reste de l'industrie. Mais cette solution n'est pas exempt de défauts, loin de là.

Premièrement, elle ne concerne que la partie console de salon, or les joueurs en mode nomade sont très nombreux. On aurait donc là plus un objet accessoire qu'une véritable réponse à la concurrence. Ensuite, la résolution ne pourrait être en réalité qu'un upscale en 4K et non un rendu natif, car le Dock dopé ne pourrait compenser les limites de la Switch. A moins que l'on se dirige vers un dock eGPU...

Dock eGPU

Un Dock eGPU (ou GPU externe) permettrait de compenser toutes les faiblesses de la machine de Nintendo. Ces périphériques délivrent une puissance supplémentaire aux appareils, comme on peut déjà le voir avec les PC portables qui peuvent grâce à cela accéder au gaming. Si les contraintes telles que la compatibilité aux cartes graphiques ou la connexion en USB type C Thunderbolt ne concernent pas la Switch, d'autres inconvénients surgissent.

Les développeurs devraient en effet fournir un travail exclusif pour cet appareil, ce qui irait à l'encontre de la philosophie voulue par Nintendo. Sans parler du coût : la somme pour un tel accessoire pourrait facilement atteindre celle d'une Switch, voire plus, et pourrait conduire à un véritable flop poussant la communauté vers les nouvelles plateformes concurrentes...

La Réalité virtuelle !

Et si la puissance n'était pas la stratégie favorisée ? Surtout que Nintendo ne s'est jamais montré très enclin à rentrer dans cette course aux performances. Mais alors, quelle pourrait être l'astuce pour ne pas être dépassé par ses rivales ? Peut-être une technologie déjà présente, exploitée par d'autres, et à laquelle Nintendo s'est déjà discrètement montré intéressé : la VR.

La réponse de Nintendo à la PlayStation 5 et Xbox Series X

L'histoire remonte avant même la sortie de la console. Dans une interview donnée en 2017, soit quelques temps avant le lancement de la Switch, Tatsumi Kimishima (alors président de la firme) avait déclaré au journal japonais Nikkei que la piste était envisagée, mais qu'il fallait voir l'évolution de la chose. Aussi, rapidement après l'arrivée de la plateforme révolutionnaire dans nos rayons, des petits curieux avaient trouvé dans les données de l'engin du code source VR. L'intérêt est devenu plus évident avec le Nintendo Labo VR, proposé le 12 avril 2019, accompagné de modes VR pour Mario Odyssey et Breath of the Wild.

Soyons franc, l'expérience avec ces derniers était horrible car absolument pas conçue pour cela. Pourtant, il faut admettre que si Nintendo trouve une solution à la qualité de l'affichage, la Switch pourrait offrir une véritable révolution pour ce secteur. D'autant que Nintendo semble toujours réfléchir activement à ce domaine puisque un brevet avait été déposé pour un véritable casque VR en août 2019...

Il faut le dire, la console est composée de manière à être parfaite pour la Réalité Virtuelle. Un écran indépendant qui pourrait se combiner à un casque accessoire comme les smartphones. Il n'y aurait pas de problème de poids puisque la Switch sans Joy-Con pèse 290 g (contre les 610g du PSVR), ce qui laisse donc aux ingénieurs une belle marge pour leur périphérique. Aussi, les Joy-Con recèlent toute la technologie nécessaire pour servir de manette pour ces expériences. Pas besoin de repasser à la caisse donc...

Tout cela coûterait en définitive très peu aux joueurs pour les séduire de passer au VR, contrairement aux autres plateformes (comme celle de Sony) qui impose de débourser le prix d'une console. Une somme qui a certainement rendu les joueurs réticents, le PSVR n'ayant écoulé "que" 5 millions d'exemplaires pour un parc de plus 110 millions de joueurs PlayStation 4.

La réponse de Nintendo à la PlayStation 5 et Xbox Series X

Mais pour un moindre coût, ce sont les 61 millions de possesseurs de Switch qui pourraient être ciblés, car même les plus rebutés y réfléchiraient indéniablement à deux fois. Un chiffre qui a de quoi les développeurs et qui pourrait bien faire de Nintendo leur partenaire privilégié et devenir LA plateforme VR pour une nouvelle ère du jeu en immersion virtuelle.

Conclusion

Bien évidemment, il est impossible de parler de certitude concernant la stratégie à venir. Après tout, qui avait pu prédire la Switch ? Peut-être n'est-ce aucune des voies explorées au-dessus, peut-être est-ce toutes à la fois. Mais après cette revue des possibilités sérieuses, nous espérons vous avoir éclairé sur notre vision de l'avenir de Nintendo et les possibilités que nous estimons plausibles. En tout cas, il est certain que si la maison de Mario a quelque chose sur le feu, cela devrait être dévoilé d'ici peu ; le Tokyo Game Show, prévu à la fin du mois de septembre, se présente comme une scène bien propice à d'éventuelles informations concernant les projet de Nintendo...



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.