Français
Gamereactor
previews
eFootball 2022

eFootball 2022 - Nos impressions sur PS5

Nous avons eu la chance de disputer quelques rencontres sur la simulation de foot Konami. Et on a été agréablement surpris...

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ

La version que Konami nous a proposé d'essayer s'apparente à une version PS5 finale. Par conséquent, eFootball 2022 semblait bien plus abouti que ce qu'on a pu voir sur les récentes vidéos officielles, se rapprochant réellement de ce que les joueurs auront entre les mains le 30 septembre.

HQ

Si vous voulez jouer à eFootball 2022 comme vous avez l'habitude de profiter de PES, vous serez quelque peu désorienté, car le rythme est ici nettement ralenti. L'une des principales différences réside dans l'utilisation des gâchettes L2 et R2 (de la manette DualSense). Vous remarquerez que la balle n'est plus collée à vos pieds, ce qui accentue le réalisme et donne une impression de plus grande maîtrise également.

Changer de direction en pressant la touche R2 est intuitif, mais cela n'est pas à la portée de tous les joueurs. Lorsque le cuir est dans vos pieds, la touche L2 vous permet quant à elle de le protéger. Mais là aussi seuls les plus costauds y arriveront plus aisément...

eFootball 2022

eFootball 2022 est vraiment intuitif, la version PS5 permet de s'en apercevoir d'autant plus grâce au retour haptique. Aussitôt que vous chasserez l'idée que vous jouez à un PES, vous ressentirez du plaisir. Il faut en effet se débarrasser de ses vieilles habitudes et apprendre à gérer toutes les nouvelles variables du jeu. La nouvelle physique du ballon aide aussi, et la trajectoire semble moins scriptée.

Malgré son rythme plus lent, eFootball 2022 est néanmoins très fluide sur le rectangle vert, les arbitres interrompant laissant plus souvent l'avantage. Et plus que jamais, vous ressentirez la différence entre les bons et les grands joueurs.

eFootball 2022

Les tactiques reposant sur l'IA sont beaucoup plus profondes, mais en même temps présentées de manière plus simple sur le nouvel écran de plan de jeu (qui est plus transparent en termes de statistiques, et affiche maintenant les valeurs ainsi que les avertissements de "hors jeu"). J'ai remarqué des changements significatifs en passant de Manchester United au Barça, puis à la Juventus et à Arsenal.

Le style de jeu de chaque club se remarque tout de suite a son importance ; votre équipe ne joue pas de la même façon avec un Cristiano Ronaldo qu'avec un Verratti. Comprenez par là que pour choisir un style de possession à la Man City, ou jouer en contre à la sauce Didier Deschamps, il faut d'abord voir qui compose votre effectif...

J'avoue avoir été agréablement surpris par cette prise en mains, moi qui suis un inconditionnel de Pro Evolution Soccer (et même ISS avant cela). J'ai toutefois pu constater quelques baisses de framerate, notamment sur les cinématiques d'introduction, et quelques problèmes d'ombres et de mouvements. Mais pour les quelques heures jouées, la simulation de Konami m'a globalement plu. La modélisation des joueurs, qui avaient l'air obsolètes dans certaines vidéos publiées, m'est apparue encore plus fidèle que la saison passée, voire même que FIFA 22...

eFootball 2022

Je nourris toujours quelques inquiétudes vis-à-vis du gameplay, surtout concernant l'équilibre des équipes. Mais il semble clair que Konami devra continuer à peaufiner le jeu au fil de la saison pour pallier ce défaut. J'ai aussi eu la sensation qu'il était peut-être un peu trop facile de récupérer le ballon dans les pieds de l'adversaire...

Tout comme pour la version finale, celle que l'on a pu tester inclut cinq stades européens (du Bayern Munich, Manchester United, FC Barcelone, Juventus et Arsenal) et un stade fictif eFootball pour les clubs sud-américains (Corinthians, Flamengo, São Paulo, River Plate). Ils apparaissent également particulièrement soignés, avec un souci du détail qui va jusqu'aux tribunes et à l'ambiance habituelle des enceintes respectives.

eFootball 2022

Comme vous le savez, la version qui sera proposée en free-to-play le 30 septembre sera plutôt réduite. On attend donc impatiemment la grosse mise à jour d'automne qui offrira une expérience plus complète, avec des équipes et des modes supplémentaires, ainsi qu'un système d'achat plus poussé. C'est une initiative audacieuse, risquée que d'aucuns qualifieraient de révolutionnaire. Mais en tout cas, après y avoir joué, j'ai l'impression que Konami ne s'est pas moqué de nous, et vous pourrez le constater, gratuitement donc, dès jeudi prochain !

HQ

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.