Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Première page
previews
Doom Eternal

Doom Eternal - Impressions de l'E3

Doom Eternal ressemble à cette difficile et méchante machine tueuse de démons dont beaucoup d'entre nous avaient envie...

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonce

Maintenant que nous galérons (et c'est un euphémisme) avec toutes les annonces pré-E3, il est temps de partager avec vous nos impressions sur le dernier-né de l'iconique licence. Et il y a beaucoup de choses à dire. Cette fois, c'est dans la deuxième partie de la première mission, montrée à la Quakecon l'année dernière. Après avoir bataillé contre des démons, danser avec notre loyale tronçonneuse (mais surtout avec la mort), commençons par le commencement.

Doom Eternal nous récupère là où le Doom de 2016 nous a laissés. Cette fois en revanche, le « tueur de mort » doit faire affaire à des créatures démoniaques et des camarades possédés bien plus proche de lui. Cela dit, nous avons passé le plus clair de notre temps dans et autour de la planète rouge, à travers le « noyau de Mars», premiers couloirs faits par à la main de l'homme (et plus tard remplis de magma). La démo sautant régulièrement des passages, il a été compliqué de saisir l'histoire. La démo, bien que peu compréhensible, nous a offert un très bon mélange de moments d'actions.

Plus encore que le dernier Doom, Eternal est designé autour du management agressif de ressource. Les développeurs l'ont décrit comme un jeu où «votre fantasme de pouvoir atteint des niveaux inédits», nous expliquant également comment la mort est tout sauf une partie du challenge. Ils veulent nous apprendre par la mort et ils prévoient de vous éduquer par la manière (trop ?) forte : en vous envoyant des ennemis plus bouillants les uns que les autres, ils veulent savoir de quelle trempe vous êtes faits.

Les puzzles se présentent de façon totalement opposée de ce que vous pourrez attendre d'un shooter tactique traditionnel. Au lieu de plonger dans des endroits cachés et de chercher des chemins furtifs pour s'assurer et jouer de manière sûre, ça ne paie pas dans Eternal. Les niveaux ne vous donnent pas assez de ressources, et parfois, ce dont vous avez besoin est juste sous vos yeux. Sur vos ennemis.

Une partie de la morale qu'essaye de nous inculquer cette suite semble être : bouge ou meurs. Comme déjà dit précédemment, id Sofware valorise un déplacement agressif par plusieurs façons. Vous obtiendrez des munitions en déchirant le cadavre de vos ennemis avec votre tronçonneuse, ou encore récupérerez de l'armure en douchant vos ennemis par les flammes des enfers. Au bord de la mort ? Un « glory kill » (une action de mêlée qui tue instantanément votre opposant) vous remettra sur pied.

Ce style « DANS TA FACE », beaucoup inspiré de Doom - Reboot est affiné par ce nouveau système. Par ailleurs, il ne faut pas attendre longtemps avant de s'enfoncer dans des batailles mortelles, submergé pas des hordes de démons. Bien qu'un style de jeu agressif soit promu (pour vendre plus de titres probablement), id Software nous engage à réfléchir (pour mieux dézinguer les démons derrière). En effet, des portails de téléportation sont présents, ainsi que des boosts de vitesse. Ne pas considérer votre environnement va souvent mener à une mort certaine ... et donc un restart.

Ça n'arrange pas les choses quand il y a deux fois plus de démons que prévu : les joueurs déchaîneront leur haine sur de nouveaux types de démons, ou bien d'anciens pions des enfers faisant leurs retours. De nouveaux ennemis, comme « l'Amasseur » ou « Le Chasseur de Mort » font leur apparition. Les démons de gros calibre deviennent plus fragiles et récupèrent une faiblesse ciblable par le joueur. Par exemple, si vous rendez inopérantes les armes d'un Mancubus, vous aurez l'avantage durant la deuxième partie du combat.

Pas malheureux, le tueur de mort aura de quoi lutter face à ces monstres inédits. Il se voit équipé d'un canon monté sur l'épaule, ainsi qu'un crochet dans votre arme principale, permettant tout aussi bien de s'enfuir que d'embrocher un méchant un peu trop gênant.
Nous avons passé la démo entière avec nos chers et tendres, notamment avec le fusil à plasma et le lance-roquettes

Cette démo accélérée a montré beaucoup de choses, trop peut-être. Elle nous a vus sautant d'astéroïdes en astéroïdes, explorant différentes bases de Mars, et surtout explosant des milliers de démons. Malgré le peu de choses que l'on peut attendre d'un Doom, Eternal semble proposer un gameplay assez varié. Cet intéressant mélange de l'utilisation de l'environnement est renforcé par des contrôles lourds et vifs, le tout tenu par un système aiguisé qui provoque votre audace et votre créativité.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonce