Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Première page
previews
Diablo IV

Diablo IV - Nos impressions à la BlizzCon

Ce fut une attente interminable, mais Diablo IV est enfin (presque) là. Nous avons enfin pu poser nos mains dessus. Voici nos impressions.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Souterrains sales, sombres et piégés. Bienvenue dans Diablo. Un vent glacial pénètre dans la pièce. Nous rassemblons nos forces et nous frayons un chemin à travers les rochers. Devant nous, un tunnel étroit et complètement inondé. Nous nous mettons à quatre pattes et essayons de nous frayer un passage. Nos mains s'enfoncent dans l'eau gluante et s'accrochent à ce qui semble être une racine. L'horreur est inscrite sur nos visages: il n'y a pas de racines au fond de cette grotte, seulement des cadavres. Et ce que nous avons saisi, c'est l'épine dorsale d'un cadavre dans un état de décomposition avancé. Nous sommes en enfer. Ou peut-être sommes nous juste dans son antichambre. En effet, a peine sommes nous parvenus à nous échapper de cette sinistre caverne, nous découvrons que le monde à la surface est un cauchemar encore plus grand: un pays corrompu, désolé, putride et dangereux. Ceci est le Sanctuaire. C'est Diablo IV.

Luis Barriga, le directeur du jeu, l'a tout de suite déclaré. Diablo IV est un retour aux sources les plus sombres de la série, à ses aspects les plus cachés, à sa violence et à une vision gothique médiévale de l'enfer. En fait, la misère dans le monde désolé de Diablo IV est observable dès le premier coup d'oeil. Le pays du Sanctuaire est un endroit sans soleil, où l'espoir a cédé le pas au désespoir, où les gens ont du mal à vivre et, plus encore, à rester sains d'esprit.

Après avoir traversé le premier terrain labyrinthique, notre voyage nous conduit au village de Corbach. Cet endroit est une colonie entourée d'un mur d'enceinte, et c'est ici que des restes d'humanité survivent tant bien que mal. Le désespoir habite le cœur de tous ses habitants et ceux qui ont vu les nombreux visages de la mort portent un signe plus que reconnaissable. Corbach n'est pas un endroit sûr au milieu de l'enfer, c'est juste une autre manifestation de celui-ci.

Diablo IV
Diablo IV
Notre mission : rencontrer la chef du village, Nora Corse. Chef qui nous parle de cloches mystérieuses qui résonnent au nord de Corbach et qui semblent appeler toutes sortes d'abominations. Nous sommes déterminés à enquêter et nous nous dirigeons donc vers les portes. Nous ne sommes pas seuls. Autour de nous, nous voyons les autres héros quitter le village et se diriger vers le nord-ouest, dans la région de Scosglen. À ce moment-là, nous avons découvert l'aspect multijoueur de Diablo IV. Une mécanique présente depuis ses débuts. En effet, vous ne serez pas le seul héros du coin. Ne vous inquiétez pas: la solitude et l'abandon qui ont toujours distingué la série Diablo sont toujours présents, mais à certains moments, les joueurs se rencontreront pour participer à des événements.

C'est exactement ce qui nous est arrivé quand, partis de Corbach, nous avons décidé de suivre quelques compagnons. Peu de temps après, nous nous sommes retrouvés au milieu d'une bataille gigantesque, durant laquelle des dizaines d'autres participants de la BlizzCon ont tenté d'arrêter un monstre géant. Bestiole dotée de longs bras ressemblant à une faucille, capable de renverser un personnage de niveau 20 en seulement deux coups.

C'était un véritable baptême du feu, qui a mis à rude épreuve nos compétences et nous a permis d'examiner les capacités de notre personnage. Pour notre test, nous avons choisi de jouer en tant que druide. Elles étaient donc associées à la fureur (le "mana" de notre héros). Ces capacités nous ont permis de nous transformer en ours (rien que ça), d'invoquer deux loups, de jeter de gros rochers qui repoussent les ennemis, de charger vers les points les plus intenses de la bataille ou encore d'appeler une tempête de foudre. C'est l'un des sorts ultimes, une capacité extrêmement puissante mais très lente à recharger. Il vous faudra donc combattre avec stratégie. De manière générale, les combats dans Diablo IV semblaient extrêmement fluides et très satisfaisants. Les ennemis réagissent différemment à chacun de nos mouvements et, parfois, le chaos que nous créons entre leurs lignes est terriblement jouissif. Le système de combat est réactif et vous permet de vous sentir puissant lorsque vous explorez la violente réalité de Sanctuary.

Diablo IV
Diablo IV
Les compétences sont divisées en différentes catégories. En plus de l'Ultime, le druide peut développer des capacités de base, d'esprit, de défense, de colère et de compagnon. Il y a donc 6 compétences assignées aux boutons, qui peuvent être combinées pour faire pleuvoir une tempête de sang sur vos ennemis. En outre, il existe un arbre de compétences passives divisé entre les capacités qui améliorent les dégâts infligés, la défense ou la régénération. Le joueur peut donc former son héros et décider de le rendre plus agressif ou plus tactique, une idée qui devrait s'avérer très utile dans le futur. En effet, du combat PVP sera vraisemblablement de la partie.

Après avoir vaincu ce boss, nous avons pu collecter des objets légendaires que nous avons immédiatement équipés sur notre druide de combat. Nous avons remarqué une certaine ressemblance avec le système de butin de Diablo II. Nous avons également trouvé des objets dôtés de châsses et des runes. Les mots runiques de Diablo II reviennent dans Diablo IV et nous sommes vraiment curieux de savoir quelles améliorations nous pouvons appliquer à nos objets en combinant les runes de manière créative et, surtout, stratégique.

Enfin, dans Diablo IV vous pourrez parcourir le monde à cheval. La carte du jeu sera entièrement explorable dès le début. Il suffisait de l'ouvrir pour comprendre la raison de l'ajout de montures. Diablo IV est gigantesque, sensiblement plus grand que n'importe quel autre jeu de la série.

Notre courte session de jeu sur Diablo IV à la BlizzCon 2019 nous laisse une certitude: nous en voulons plus. Notre première impression était supérieure à nos attentes les plus optimistes, et nous sommes repartis avec l'impression que ce retour aux sources de la série sera particulièrement efficace. Pour le moment, outre le Druide, la Sorcière et le Barbare, nous ne savons pas quelles autres classes seront disponibles lors du lancement, mais nous sommes presque certains que l'expérience finale sera riche, variée et franchement solide. C'est pour quand ? Eh bien, le développeur a confirmé que Diablo IV arriverait sur PC, PS4 et Xbox One et, comme nous aurons de nouvelles consoles l'année prochaine, cela pourrait bien vouloir dire que la sortie du jeu n'est pas trop éloignée. Wait and see.

Diablo IV
Diablo IV
Diablo IV
Diablo IV
Diablo IV
Diablo IV
Diablo IV
Diablo IV
Diablo IV
Diablo IV
Diablo IV
Diablo IV
Diablo IV
Diablo IV

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant