Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Première page
previews
Call of Duty: Modern Warfare

Call of Duty: Modern Warfare enfin dévoilé !

Infinity Ward reprend sa formule et redémarre l'histoire depuis ses débuts, avec un scénario plus proche de notre réalité...

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

L'arrivée de la licence Call of Duty sur nos consoles est désormais référencée comme un "moment crucial dans l'histoire des jeux vidéo". Même si la série a alterné des succès avec des périodes sombres, nous ne pouvons nier l'importance de cette franchise dans le genre des jeux de tir à la première personne.

Infinity Ward est loin d'être étranger à tout cela ; ils ont développé le tout premier Call of Duty, et ont donné vie à l'une des séries de la licence les plus appréciées, à savoir Modern Warfare. Ils ont par la suite donné vie à Ghosts et Infinite Warfare, deux chapitres pas vraiment mémorables, et souvent considérés comme "oubliables." Mais, depuis deux ans, le studio a repris son boulot sur Modern Warfare, dont le dernier titre date de 2011.

Nous n'étions donc pas surpris d'apprendre que le prochain jeu du studio ne serait pas Call of Duty : Modern Warfare 4, mais correspond plutôt à un redémarrage de la saga originale Modern Warfare. Le jeu s'appelle donc Call of Duty : Modern Warfare, tout comme le premier jeu de 2007

Soyons clairs, ce n'est pas un simple remake, mais un tout nouveau jeu. Il est vrai que depuis 2007 la situation géopolitique mondiale a évolué, et le studio compte bien utilisé ça pour raconter une histoire beaucoup plus proche de la réalité, et surtout, beaucoup plus plausible. Mais pour donner un aspect beaucoup plus contemporain, un nouveau script et un nouveau scénario était nécessaire. De la même manière que les jeux vidéo d'aujourd'hui sont profondément différents de ceux d'il y a douze ans, des changements radicaux ont donc dû être apportés...

Call of Duty: Modern Warfare

Alors la première problématique qu'à du affronter les développeurs, c'est de respecter la structure de la licence Call of Duty, c'est-à-dire deux jeux en un. Il faut bien évidemment offrir une campagne à un seul joueur, mais également tous les modes de jeux nécessaires à un multijoueurs sain et agréables pour les utilisateurs. Le problème, c'est que beaucoup de joueurs font l'impasse sur une des deux composantes du jeu.

Ce nouveau Modern Warfare va tenter de changer ça, en proposant des fonctionnalités qui pousseront le public à passer du mode solo au mode multijoueur en douceur. Pour l'instant cependant, nous n'avons pas plus de détails.

La deuxième problématique, et sans doute l'une des plus difficile pour les développeurs, c'est de répondre à cette question : comment raconter et mettre en scène les horreurs de la guerre, sans avoir à recourir au cliché qui veut qu'on utilise une énorme quantité de sang et de scène gore ? Dans le cas présent, Infinity Ward a fait le pari de mettre en avant la tension et le drame personnel des victimes et des civils qui la subissent.

Les développeurs ont d'ailleurs fait une comparaison cinématographique assez explicite. Pour faire simple, le jeu se rapproche plus d'un film comme "Les dents de la mer" où c'est la peur qui prend le pas sur le spectateur, à la place d'un film comme Saw, qui mise beaucoup plus sur la brutalité.

Puis vient enfin la question des personnages ! Ici, les développeurs ont à tout prix voulu sortir du cliché du héros plus blanc que blanc et du méchant infâme avec des stéréotypes à la Disney. Non, les protagonistes sont beaucoup plus complexes que ça, les méchants étant motivés par des raisons compréhensibles, presque "acceptables", et les gentils n'apparaissant pas des exemples parfaits de moralité...

Call of Duty: Modern Warfare

Si vous connaissez la série originale, vous comprenez que tous ces changements n'ont pu être possibles que grâce à un redémarrage de la série et la création de circonstances narratives qui reflète le monde dans lequel nous vivons. Le jeu est donc plus mature et avec plus de perspective, tout n'est pas juste noir ou blanc, il n'y a que des nuances de gris. Mais ne vous inquiétez pas, il s'agira toujours les superpuissances rivales sur les champs de bataille, avec le conflit américano-russe que l'on connaît déjà. Mais dites-vous bien que les événements qui poussent à la destruction de New-York dans le dernier titre de la saga ne sont pas encore près d'arriver.

Et justement, Infinity Ward a défini un peu plus ses superpuissances et ceux qui s'y battent. Il y a deux types : les opérateurs, et les milices rebelles. Les premiers sont généralement peu nombreux, bien équipés et bénéficient d'une technologie de pointe qui leur permet de faire face à de grands groupes rebelles. Ces derniers, sont tous l'inverse : mal équipés, ils comptent sur leur surnombre et sur une approche furtive pour venir à bout de leurs adversaires. Ces différences donnent lieu à des tactiques complexes qui déterminent votre comportement sur le champ de bataille en fonction du personnage que vous jouez.

Lors de la présentation à Los Angeles, Infinity Ward a décidé de se consacrer exclusivement au mode solo, reportant le mode multijoueur à un moment ultérieur. En tout cas, nous avons vu cette approche différente de nos propres yeux, en fonction du type de mission en cours.

La première mission nous a conduits dans les rues de Londres où, à la suite d'un attentat terroriste, des équipes spéciales sont envoyées dans une maison pour détruire la cellule clandestine responsable de ce qui s'est passé. La mission débute avec les opérateurs qui se positionnent aux points d'entrée du bâtiment et qui attende le signal. Une mise en scène qui rappelle l'atmosphère des anciens jeux Rainbow Six.

Call of Duty: Modern Warfare

Une fois dans les couloirs étroits de la maison londonienne, les lumières ont été éteintes, ce qui nous a obligés à porter les lunettes de vision nocturne et à déclencher une fusillade avec les terroristes cachés (et armés) dans chaque pièce. Ici, nous avons assisté à des scènes vraiment impressionnantes, comme par exemple un terroriste utilisant sa femme comme bouclier humain. Cette même femme qui vous attaque quand son mari a été neutralisé. Dans un coin de la pièce on vois une femme désespérée qui court vers un berceau : pour protéger son enfant ou prendre une arme cachée ? Faut-il appuyer sur la gâchette ou risquer notre vie ? Bien que certaines séquences soient scénarisées, le jeu donne parfois un coup de poing dans l'estomac par l'angoisse des scènes qu'il propose...

La deuxième mission nous plonge au Moyen Orient, dans dans la peau d'une petite fille sauvée des décombres d'un bombardement. La mère est morte à ses côtés, mais les habitants du village ont miraculeusement réussi à l'extraire indemne. Les bombes, cependant, ne sont que le prélude à une invasion russe accompagnée de grenades à gaz neurotoxiques. Votre personnage se réfugie chez elle, protégés par notre père et un frère de sept ou huit ans, pendant que les Russes épongent tous les bâtiments. Après une violente confrontation avec un opérateur ennemi, nous quittons la maison pour nous retrouver face à une scène terrifiante : les habitants du village sont au sol en proie à des convulsions induites par l'agent neurotoxique, tandis que l'armée s'empresse de terminer la travail en tirant une balle dans la tête à ceux qui ne sont pas encore complètement étouffés. La guerre est horrible, les civils souffrent et Call of Duty : Modern Warfare le met en scène avec une amère brutalité.

Call of Duty: Modern Warfare

Après ces séquences très émouvantes, Infinity Ward nous a montré la technologie du jeu. En plus d'un système d'éclairage volumétrique capable de capter même la poussière qui s'est formée après le bombardement, nous avons été vraiment surpris par la conception audio. Chaque arme produit un son différent en fonction du type d'endroit où elle est utilisée. Une grenade lancée dans le métro de Londres ne fera pas le même bruit que dans la rue, ou encore l'écho d'une balle selon les matières qu'elle percute. Le soin apporté à cette composante du jeu est exceptionnel. Même les animations des armes sont excellentes, grâce à un système appelé Activital, les développeurs ont tenté d'imiter la manière dont une arme est tenue et la manière dont elle peut être manipulée. Ce faisant, les armes les plus lourdes affectent le mouvement de la tête du joueur et le poids de chaque arme est clairement perçu.

Enfin, d'un point de vue visuel, les développeurs ont largement utilisé la photogrammétrie pour capturer des objets à implémenter avec réalisme dans le jeu. Des portes rouillées, en passant par les voitures, jusqu'aux piles d'ordures (que les développeurs ont vraiment ramassées dans les rues de Los Angeles pour être scannées au bureau), l'univers de Call of Duty : Modern Warfare est incroyablement détaillé et réaliste. Tout comme les personnages, qui sont tout inspirés d'acteur réel.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Infinity Ward a déclaré que Call of Duty : Modern Warfare sera le jeu vidéo le plus authentique et le plus réaliste jamais créé. Après le rapide coup d'œil qu'on y a donné, force est de constater que ça semble vrai. On a pris dernièrement l'habitude d'être sceptiques avec les jeux Call of Duty, mais pour le coup, c'est une véritable et bonne surprise. C'est d'ailleurs sans aucun doute l'un des plus audacieux et l'un des plus intéressants titres de la saga de ces dix dernières années. Nous devrons encore attendre quelques semaines avant d'entendre parler du multijoueur, mais pour le moment, il y a de quoi être enthousiastes avec ce nouvel opus attendu sur PC et consoles le 25 octobre 2019...

Sur le même sujet

Chargez le contenu suivant