Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Première page
articlesler

Astérix et Obélix : l'histoire des irréductibles gaulois sur consoles

Un mois après la mort de son illustre créateur, Albert Uderzo, voici le meilleur (mais aussi le pire) des portages vidéoludiques de la célèbre BD.

Astérix et Obélix : l'histoire des irréductibles gaulois sur consoles

Il y a un mois, l'univers de la bande dessinée perdait Albert Uderzo, l'un de ses noms les plus importants et prestigieux. Alberto Aleandro Uderzo, de son vrai nom, nous a quitté le 24 mars 2020, mais sera retenu éternellement en tant que père d'Astérix le Gaulois, apparu en octobre 1959. Lui et le génial scénariste René Goscinny vont former un duo iconique avec une œuvre au retentissement mondial car, encore aujourd'hui, elle est la bande dessinée la plus traduite à travers le globe. Une popularité qui ne pouvait laisser nos irréductibles cantonnés aux cadres des vignettes. Ainsi, la franchise a eu droit à diverses adaptations, que cela soit en film ou film d'animation, mais aussi - et surtout en ce qui nous concerne - en jeux vidéo.

Les deux Gaulois ont traversé l'histoire vidéoludique, de l'Atari 2600, en 1983, jusqu'aux plateformes actuelles (en 2019). Il serait donc bien trop long de nous attarder sur chacune de ces productions, mais peut-être qu'un classement de nos 5 jeux rétro préférés serait plus intéressant afin de rendre hommage à notre ami Albert Uderzo tout en adoucissant le temps à passer en confinement.

A la cinquième place
Pour ouvrir ce classement, nous avons choisi Astérix et le Pouvoir des dieux. Développé par Core Design et sortie sur Mégadrive en 1995, ce jeu de plateforme/aventure mélange divers éléments empruntés à plusieurs genres pour offrir une expérience originale. Astérix et Obélix doivent venir en aide à leur chef Abraracourcix dont le bouclier a disparu. Mais ce n'est pas n'importe quel bouclier, il faut donc impérativement le retrouver et nul doute que derrière cette étrange disparition se cache un coup des Romains. Afin de mener l'enquête, vous allez pouvoir vous déplacer librement sur une carte en 2D isométrique pour vous rendre dans divers lieux, comme un camp romain pour en découdre, ou votre village pour recueillir des objets et des infos auprès des PNJ. Astérix et le Pouvoir des dieux est un jeu agréable qui se démarque surtout par sa liberté de progression. Et même si l'on est loin des propositions actuelles, c'est un effort louable qui mérite qu'on lui porte de l'intérêt. Pour la petite note, sachez aussi que la bande-son du titre est truffée de symphonies de la musique classique, telle que la Marche du toréador extraite de l'opéra Carmen qui sert de thème au village gaulois.

Astérix et Obélix : l'histoire des irréductibles gaulois sur consolesAstérix et Obélix : l'histoire des irréductibles gaulois sur consoles

La quatrième place revient à... Astérix
Développé et édité par SEGA CS en 1991 pour la Master System, cette création est une véritable réussite pour sa génération. Affichant des graphismes encore tout à fait plaisant, le titre propose également un gameplay avec des points novateurs pour son ère. Pour mettre fin à l'invincibilité de l'irréductible village gaulois, César réussi à faire enlever Panoramix, détenteur du secret de la potion magique. La tâche revient donc aux deux héros emblématiques du village de délivrer leur vieil ami druide des griffes romaines. Pour cela, notre intrépide duo devra traverser des stages en 2D horizontales à la recherche d'une clé pour ouvrir la porte de fin de parcours et affronter les Boss qui les attendent. Il est à noter qu'en début de stage, il est donné au joueur le choix d'incarner Astérix ou Obélix, proposant chacun un gameplay différent et influant aussi sur les chemins à emprunter. En plus d'êtres un très bon jeu de plateforme avec des mécaniques très intéressantes pour son époque, le titre propose également un mode deux joueurs répartissant les stages entres les deux participants.

Astérix et Obélix : l'histoire des irréductibles gaulois sur consolesAstérix et Obélix : l'histoire des irréductibles gaulois sur consoles

Un beat'em all en troisième position
Mais si l'action à deux est véritablement ce que vous recherchez, Astérix sur borne d'arcade est ce qu'il vous faut, surtout si pour vous Astérix et Obélix rime avec « baffer des Romains ». Ce beat them all développé pour les bornes d'arcade par Konami en 1992 est excellent et mérite amplement la troisième marche du podium. Les graphismes et les animations n'ont pas pris une ride et sont peut-être ceux les plus proches de l'œuvre originale. Les stages et le gameplay sont variés, traversant les différents albums majeurs de la série, du moins si vous réussissez à progresser jusqu'à les découvrir. L'action y est très soutenue et gardez à l'esprit que cette expérience était destinée aux salles d'arcades où perdre une vie est synonyme de dépense d'argent. Si votre but est de trouver un challenge défoulant, seul ou à deux, et que vous avez la fièvre du hi-score, il sera le compagnon idéal pour vos séances rétro en cette période de confinement.
(Cliquez ici pour voir une vidéo de gameplay du jeu)

Astérix et Obélix : l'histoire des irréductibles gaulois sur consolesAstérix et Obélix : l'histoire des irréductibles gaulois sur consoles

La deuxième place pour une aventure sur SNES
Jeu de plateforme développé par Infogrames en 1995, Asterix & Obelix sur Super Nintendo réunit tous les éléments d'un bon divertissement. Il offre d'excellents visuels avec de bonnes animations, un gameplay sympathique, des cadres variés pour renouveler l'intérêt mais aussi un véritable mode deux joueurs pour s'amuser simultanément. Cette nouvelle aventure gauloise commence une nouvelle fois suite à la provocation de César. Ce dernier a décidé, afin de contenir la menace que représente le « village des fous », de construire une palissade tout autour de celui-ci. Bien évidemment, il n'en fallait pas moins pour piquer l'orgueil du dernier village résistant à l'envahisseur. Nos deux amis décident donc de faire un tour du continent et ramener à César un souvenir des lieux visités afin de lui prouver qu'il peuvent toujours aller où bon leur semble. Manette en mains, cela se traduit par un jeu en scrolling horizontal dans lequel vous devrez progresser en affrontant les assaillants et récupérant divers bonus. Mais ce qui fait l'intérêt de cette aventure, en plus de sa fluidité, est la variété des stages qui proposent toujours quelque chose de différent pour éviter la lassitude et répétitivité.

Astérix et Obélix : l'histoire des irréductibles gaulois sur consolesAstérix et Obélix : l'histoire des irréductibles gaulois sur consoles

Avant de conclure notre classement en désignant le grand vainqueur, nous aimerions aborder quelques autres productions qui méritent quelques lignes dans cet article, que cela soit pour en vanter les mérites ou au contraire pour vous mettre en garde.

Les mentions honorables

Commençons par celui qui est arrivé aux portes de ce top 5 : Astérix and the Secret Mission. Développé par Sega et sorti sur Master System et Game Gear en 1993, le jeu propose un gameplay simpliste mais avec de subtiles astuces et énigmes pour avancer dans votre périple. Ce qui rend l'expérience aussi prenante que frustrante. Plus d'une fois vous devrez prendre le temps de vous arrêter afin de comprendre comment surmonter les obstacles se présentant devant vous. Seule ses limitations techniques et quelques énigmes un peu trop injustes l'empêchent d'être positionné à une meilleure place.

Astérix et Obélix : l'histoire des irréductibles gaulois sur consolesAstérix et Obélix : l'histoire des irréductibles gaulois sur consoles

Un autre titre qui pourrait trouver grâce à vos yeux en ces temps où l'ennui guette est Astérix Maxi-Delirium. Il s'agit d'un party game concocté par Infogrames pour nos PlayStations et PCs en 2001. Hélas, le titre ne peut être joué qu'à deux (comme c'était souvent le cas à l'époque) ce qui est un peu dommage pour pleinement profiter des mini-jeux disponibles. Il aurait aussi été agréable d'avoir le choix entre plus d'avatars, ce n'est pas comme si le village gaulois manquait de visages célèbres que l'on aimerait incarner. Cela reste tout de même un très bon passe-temps qui saura certainement, encore aujourd'hui, vous distraire.
(Cliquez ici pour voir un peu de gameplay)

Astérix et Obélix : l'histoire des irréductibles gaulois sur consolesAstérix et Obélix : l'histoire des irréductibles gaulois sur consoles

Pour finir avec les mentions honorables, nous aimerions vous parler d'un titre qui mérite d'être connu, ne serait-ce que pour son ambition: Astérix : La Bataille des Gaules. Ce titre audacieux des studios d'Infogrames à l'intention des PC et de la PlayStation en 2000 tente d'offrir une expérience stratégique dans l'univers des Éditions Albert-René. Malheureusement, bien que la reconquête de la Gaule par ses armées soit attirante, les mécaniques restent un peu trop simplistes pour satisfaire les fans du genre. Mais ce sont surtout les phases de plateformes, servant à prendre le contrôle des points importants de la carte, qui laissent la sensation la plus amère. Les animations et graphismes y sont repoussants et aucun plaisir n'est ressenti lors de leur traversée, amputant l'expérience générale de la sympathie qu'il aurait pu susciter lors des phases de stratégie. Espérons tout de même que cette idée puisse un jour servir d'inspiration pour un autre titre du même genre mais plus abouti.

Astérix et Obélix : l'histoire des irréductibles gaulois sur consolesAstérix et Obélix : l'histoire des irréductibles gaulois sur consoles

Le pire de la franchise
Nous ne pouvions établir un classement de nos cinq meilleurs jeux rétro Astérix sans nous attarder un instant sur ce qui a été fait de pire avec la franchise. Et c'est sans nul doute Astérix contre César, toutes plateformes confondues. Adaptation du film de Claude Zidi sortie au cinéma en 1999, vous ne pourrez qu'être déçu (voire enragé) par la production pondu par Tek 5 et Cryo interactive, que cela soit sur PlayStation, PC ou Game Boy Color. Le gameplay, en plus d'être laborieux, est dénué de sens et ne consiste qu'en des mini-jeux qui veulent résumer l'histoire du long métrage. Les graphismes sont une horreur dont le seul exploit est d'avoir fusionné la mocheté avec le fade. Le titre est une telle torture qu'il réussit à transformer sa courte durée qui devrait être un défaut en un soulagement. Si nos amis les gaulois avaient pu voir cette chose, la chute du ciel sur leur tête ne serait plus leur plus grande crainte. Même si ces lignes ont pu éveiller votre curiosité, ou votre goût du risque, Astérix contre César est une perte de temps et reste à éviter absolument.
(Voici le résultat)

Astérix et Obélix : l'histoire des irréductibles gaulois sur consoles

La petite anecdote pour briller en société
Le premier jeu de la licence est Astérix sur Atari 2600 paru en 1983, mais en fait, ce n'est tout à fait le cas. En réalité, le titre développé par Atari est un jeu Taz des Looney Toones à l'intention du marché américain. Lorsque le jeu allait être vendu sur le sol européen, certainement par crainte que le diable de Tasmanie ne soit pas assez ou pas connu, la décision a été prise de remplacer l'avatar par un visage plus familier dans nos contrées. Ainsi, les sprites du héros de cartoon furent remplacés par ceux de notre ami au casque ailé et les items ont été échangés contre des objets collant à l'univers de Goscinny-Uderzo. La même année, sur la même console va être distribué un autre jeu basé sur l'univers des gaulois, et cette fois-ci développé en tant que tel : Obélix. On peut ainsi considérer que, même si Astérix est présent dans cette production, le premier véritable jeu de la franchise offre la vedette à Obélix, une anecdote qui ravira certainement les fans du livreur de Menhir.

Astérix et Obélix : l'histoire des irréductibles gaulois sur consolesAstérix et Obélix : l'histoire des irréductibles gaulois sur consolesAstérix et Obélix : l'histoire des irréductibles gaulois sur consoles

Et enfin, la première place !

Il est temps désormais de dévoiler notre favori des jeux Astérix distribués sur nos anciennes consoles. Et pour la première place de ce classement nous avons choisi le bien nommé Astérix, commercialisé sur Super Nintendo en 1993 (encore par Infogrames). De très bons graphismes et animations, une bande-son très réussie, mais ce qui fait surtout sa force et son plaisir de jeu, c'est l'architecture de ses stages. En tant que jeu de plateforme, il est très important d'offrir des levels amusant à parcourir, c'est ici qu'ils sont les meilleurs. Contrairement aux autres expériences aux parcours un peu plat, ils offrent une véritable verticalité en plus d'une excellente variété de cadres et de progression. Le titre est difficile et vous forcera à recommencer une partie plus d'une fois pour admirer les crédits de fin, sans pour autant être cruel ou injuste.
(Cliquez sur ce lien YouTube pour le voir en action)

Astérix et Obélix : l'histoire des irréductibles gaulois sur consolesAstérix et Obélix : l'histoire des irréductibles gaulois sur consoles

Voilà qui conclut notre classement de nos cinq jeux rétro préférés de la franchise Astérix. On espère vous avoir donné quelques idées pour assouplir votre temps en confinement, ou tout simplement vous avoir remémoré quelques souvenirs nostalgiques de votre jeunesse. Et nous remercierons surtout éternellement René Goscinny et Albert Uderzo de nous avoir offert un univers si riche en histoire et en humour, ce qui a permis la naissance de tous ces titres cités plus haut dans lesquels nous avons eu l'impression de vivre les aventures de nos amis gaulois à leurs côtés.



Chargez le contenu suivant