Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Première page
articlesler
Sekiro: Shadows Die Twice

#2 Le meilleur de 2019 - Sekiro: Shadows Die Twice

L'insurmontable jeu d'action-aventure de FromSoftware aurait mérité pour beaucoup d'entre nous le titre de meilleur jeu de l'année...

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Fromsoftware termine la décennie avec un autre chef-d'oeuvre. Le développeur a été récompensé pour être sorti de sa zone de confort. Après la sortie des quatre jeux de la série des DarkSouls et toutes ses copies, Sekiro apporte un bol d'air frais au genre en montrant qu'il est toujours possible d'innover. Comme les autres, il est toujours d'une difficulté abyssale, mais grâce à de nouvelles mécaniques comme la furtivité par exemple, il arrive à se démarquer.

Sekiro est aussi le jeu qui a le scénario le plus orienté du studio. L'histoire prend place dans un Japon modifié du 16ème siècle, et vous prenez le contrôle d'un ninja connu sous le nom de Wolf afin de défendre la vie de votre maître, le jeune Lord Kuro. Lors de l'introduction, on aperçoit Wolf perdre un combat ainsi qu'un de ses bras par la même occasion entraînant par la même occasion la disparition de son jeune maître. Le shinobi se réveille alors à la lumière d'une bougie et se rend compte qu'un sculpteur l'a aidé en lui installant une prothèse en bois modifiable. Bravant la mort, son but est de retrouver son maître, mais il devra faire face à d'innombrable ennemis plus puissants les uns que les autres.

Après avoir joué à Bloodborne qui est un jeu beaucoup plus vif et rapide, il nous a fallu un petit moment d'adaptation pour bien intégrer les mécaniques de parade et de blocage. Les combats ont été entièrement repensés, et plutôt que de taper un ennemi qui a une barre de vie qui semble sans fin, vous pouvez viser la 'posture' de votre adversaire pour le rendre plus vulnérable. Cela se produit lorsque que vous effectuez une parade parfaite d'une attaque ennemie. Vous devez donc apprendre tous les mouvements de votre adversaire afin de le défaire. Lorsque la barre de posture de votre opposant tombe à zéro, vous aurez la possibilité de lui infliger un coup fatal, et vous devrez répéter cette manoeuvre jusqu'à ce que votre ennemi soit vaincu.

Le bruit métallique d'une parade parfaite est vraiment satisfaisant mais il demande toute votre attention car une simple parade diminue votre barre de posture. Maintenir une pression constante sur votre adversaire est cruciale à mesure que certains régénèrent leur barre de vie à une vitesse ahurissante ou que d'autres sont assez fourbes pour s'enfuir afin de récupérer leurs forces. Certaines attaques dangereuses imparables nous ont gardé en alerte constamment étant donné qu'on n'a que quelques secondes pour réagir avant l'impact. Le tout nouveau système de posture est vraiment le bienvenu car il nous oblige à rester en alerte pendant tout le combat, mais il nous force surtout à réfléchir avec précision aux prochaines attaques qui vont s'abattre sur notre pauvre épée.

Sekiro introduit aussi le nouveau système de furtivité mais rassurez-vous, ce n'est pas aussi désastreux que dans Souls. Wolf peut atteindre les hauteurs des temples en utilisant son grappin intégré à sa prothèse, vous permettant d'avoir un avantage sur vos ennemis, et vous pouvez aussi vous cacher dans les hautes herbes pour éviter les patrouilles. On a remarqué que la furtivité pouvait être très importante lors des combats contre des boss car, en se faufilant derrière eux, il est possible de leur porter un coup de couteau fatal dans le dos. Cette nouvelle mécanique nous permet de découvrir une nouvelle façon de jouer, il est désormais possible de parcourir une zone en assassinant tout ce qui bouge et éviter les conflits.

Le bras gauche de Wolf peut aussi être amélioré de bien d'autres façons que vous ramasserez tout au long de l'aventure. Ces nouvelles fonctionnalités pourront être utiles lors des combats contre des boss, comme les feux d'artifices par exemple, qui peuvent étourdir pendant une courte durée vous permettant de porter quelques coups bien placés. Il n'y a pas d'arbre de talent à proprement parler ou différentes armes, mais bien une prothèse qui vous permet d'utiliser un véritable arsenal et chaque élément peut être amélioré en y mettant des points de talents.

Ce jeu rassemble sûrement les boss les plus mémorables de tous les titres de FromSoftware. C'est peut-être un constat un peu ambitieux surtout si on regarde les autres jeux du studio, mentions spéciales au combat contre le Singe Gardien, surtout lors de sa deuxième phase lorsqu'il ramasse sa tête (alors qu'on vient tout juste de le décapiter) et qu'il essaie de nous plonger dans la terreur avec son cri horrible. On ne peut pas non plus oublier notre affrontement contre l'archer de la lumière Genichiro non plus, qui était un véritable test d'endurance pour nous lorsqu'on essayait de survivre à ses trois différentes phases.

Sekiro: Shadows Die Twice

Sortant de la manche de FromSoftware juste après la sortie d'une exclusivité PS4, Sekiro: Shadow Die Twice a réussi à se faire une place dans le monde des chefs-d'oeuvre. L'ajout du nouveau système de posture a changé notre approche du combat et la possibilité de jouer le jeu en mode furtif redonne au genre un bol d'air frais. Maintenant que le développeur japonais travaille avec le créateur de Game of Thrones George R.R Martin, il semblerait que la page se soit tournée pour Sekiro. Néanmoins, si on juge la qualité du travail du studio, on ne peut que s'attendre à de grandes choses pour le futur.

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant