Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Gamereactor
tests
World of Warcraft: Classic

World of Warcraft: Classic

15 ans après sa sortie originale, World of Warcraft remonte dans le temps et nous envoie où tout a commencé.

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ
HQ

Avec 7 extensions différentes, World of Warcraft n'est plus le même jeu qu'initialement sorti en 2004. À travers ces mises à jour et ce nouveau contenu, les mécaniques et le monde en lui-même ont changés. Pour autant, le jeu est toujours autant attractif et agréable à jouer puisque WoW garde le titre de MMORPG le plus populaire. Néanmoins, toutes ces évolutions n'ont pas plu à tout le monde. Certains accusent même Blizzard, l'éditeur, d'avoir rendu son jeu trop accessible à la fin de Cataclysme (3ème extension), permettant un gain financier plus grand. Ces mêmes gens font partie d'un plus grand groupe, prônant le retour de World of Warcraft à ses débuts, réputé pour sa difficulté et sa chronophagie. Agissant dans l'ombre, ces joueurs ont créé leur propre serveur avec des versions plus anciennes du jeu, afin de remonter dans le temps. À partir de 2016, Blizzard commençât à fermer ces serveurs illégaux pour annoncer en 2017 la sortie de WoW Classic, une version officielle du jeu lors de ses débuts.

Sortis depuis trois jours auparavant, les serveurs sont fidèles à eux-mêmes : des embouteillages sont provoqués, forçant certains joueurs à attendre plusieurs heures avant de pouvoir parcourir Azeroth. Avec une maintenance ayant eu lieu mercredi et la création de nouveaux serveurs, la connexion à World of Warcraft semble meilleure depuis aujourd'hui (vendredi 30 août). Outre le problème de file d'attente dépassé, vous débarquez dans la version 1.12 de World of Warcraft, connue sous le nom "Tambours de Guerre".

En 15 ans, l'essence même du jeu n'a pas variée d'un poil : prenant place dans le monde d'Azeroth, deux factions "cohabitent" (Alliance et Horde) en se foutant sur la gueule la majorité du temps. Vous créez votre personnage appartenant à l'une de ces factions (chacune possédant ses races propres) et choisissez votre classe parmi 9 existantes (Guerrier, Paladin, Chasseur, Voleur, Druide, Mage, Prêtre et Démoniste). À travers des quêtes aux objectifs variés, vous montez de niveau, apprenez de nouveaux sorts (qui coûtent un bras), choppez un meilleur stuff afin de pouvoir participer à des raids, combats à 40 joueurs contre une seule et même menace.

World of Warcraft: Classic

Si vous êtes familier avec Battle for Azeroth - la dernière extension du jeu, sortie il y a 1 an -, vous remarquerez que beaucoup moins de races sont disponibles lors de la création du personnage. Elles se résument aux Humains, Elfe de la Nuit, Nains et Gnomes pour l'Alliance, et Orcs, Trolls, Morts-Vivants et Taurens pour la Horde. Par ailleurs, la limite de niveau imposé par Battle for Azeroth est divisée par deux lors de Classic (respectivement 120 et 60).

Par ailleurs, les arbres de talents plus "traditionnels" sont remis au goût du jour : chaque niveau vous octroie un point de talent, que vous pouvez investir dans n'importe quelle branche. Il faut néanmoins être prudent puisque réinitialiser les points de talents vous demandera de l'or - denrée bien plus rare et précieuse que dans les dernières extensions du MMO.

Denrée qu'il faudra économiser pour parcourir les deux grands continents d'Azeroth : Kalimdor et les Royaumes de l'Est. Si un retour en arrière du jeu signifie moins de contenus à explorer, ce n'est pas pour autant qu'il est plus facile d'y accéder. Au contraire ! Là où les dernières extensions ont facilité l'exploration en rendant accessible les chevaux au niveau 20 à un prix raisonnable, WoW Classic y met un terme : comme en 2006, il faudra attendre le niveau 40 pour commencer à penser à s'acheter une monture. Outre l'achat de la compétence d'équitation et le cheval en lui-même, il faudra débourser pas loin de 110 pièces d'or, véritable mine ... d'or pour certains.

Outre une exploration plus lente de la planète, elle est également plus laborieuse : les zones de quêtes ne sont pas indiquées sur la carte et il faut désormais les lire afin d'espérer trouver le graal attendu, provoquant de nombreux allers et retours (ÉCONOMISEZ POUR LA MONTURE). Afin de rendre votre traversée d'Azeroth encore plus pénible, il faudra également éviter d'attirer les monstres sur vous : si vous êtes tout seul, seulement deux monstres auront votre peau. Une fois mort, il faudra retourner à votre cadavre, signifiant ENCORE PLUS de marche.

World of Warcraft: ClassicWorld of Warcraft: Classic
World of Warcraft: ClassicWorld of Warcraft: Classic

Changement majeur opéré au fil des années, les algorithmes sociaux. Dans les dernières extensions, il est possible en deux secondes et trois clics de trouver des personnes ayant le même objectif que vous. Par ailleurs, la traversée du niveau 1 au niveau 120 se fait sans encombres et peut très bien être faite tout seul.

Ne comptez pas là-dessus sur WoW Classic : par différents mécanismes (manque de mana, les ennemis qui résistent/parent vos coups ...), les combats sont plus difficiles que maintenant et certaines quêtes vous obligera à trouver des groupes pour les mener à bien. Mais comment ? Via la bonne vraie discussion : WoW Classic réintroduit le Multijoueur de MMORPG, souvent délaissé de nos jours. Les canaux de discussions dans les villes sont plus qu'animés, et il arrive de fonder de bonnes relations sociales en attendant la réapparition d'un mob.

Au cours de ces 15 dernières années, World of Warcraft est devenu, sous certains aspects, bien mieux que sa version originale : le lore est incroyable, la DA est fantastique et certaines mécaniques permettent de gagner du temps, ne serait-ce que pour tester une autre classe dans Azeroth. Mais alors, pourquoi revenir à une version du jeu frustrante et difficile ?

La majorité des joueurs de BFA n'éprouvent que peu de plaisir actuellement : les seuls activités challenging sont les raids PVE Héroïque et Mythique puisque le leveling n'est devenu qu'une formalité. Il suffit de discuter avec des joueurs de WoW Classic pour s'en apercevoir : "Je m'amuse beaucoup plus en 20 minutes sur WoW Classic qu'en 5 heures sur BfA". Si le propos est à tempérer - Battle for Azeroth est une pâle copie de Legion, la précédente extension -, l'implication nécessaire aux joueurs est bien plus stimulante : les métiers à monter sont des challenges en eux-mêmes, les talents bien plus importants qu'ils ne peuvent l'être maintenant, et la gestion des ressources (ÉCONOMISEZ POUR LA MONTURE) limite le joueur dans ses choix et son exploration. Enfin, les raids de WoW Classic incarnent le point culminant du challenge : ils ne sont réservés qu'à une portion de joueurs, ayant déjà joué de nombreuses heures et - osons le dire - qui sont bons.

World of Warcraft: Classic

Par ailleurs, Blizzard ne compte pas s'arrêter là pour le contenu de WoW Classic. Si l'on ignore jusqu'où iront-ils (les joueurs subiront-ils la colère d'Illidan et du Roi Liche ?), World of Warcraft Vanilla se déploiera en six phases :

Phase 1 (Lancement) : Cœur de Magma, Onyxia et Maraudon
Phase 2 : Hache-Tripes, Azuregos et Kazzak
Phase 3 : Le Repaire de l'Aile Noire et Sombrelune
Phase 4 : Zul'Gurub et le Vol d'Émeraude
Phase 5 : Effort de guerre pour Ahn'Quiraj puis ouverture du raid, reconfiguration du loot en donjon (Tier 0,5, bijou et taux de drops)
Phase 6 : Naxxramas, invasion du Fléau

Accompagné d'un déploiement en 5 phases du PvP :
Phase 1 : PvP Sauvage sans récompenses
Phase 2 : Système d'honneur, récompenses selon le rang.
Phase 3 : Vallée d'Alterac (1.12) et Goulet des Chante-Guerre
Phase 4 : Bassin d'Arathi
Phase 5 : Objectifs mondiaux PvP en Silithus et dans les Maleterres de l'Est.

Même si l'on peut espérer de Blizzard des serveurs Classics pour d'autres extensions, il semble peu probable qu'il continue ainsi WoW Classic au-delà de Vanilla : cela serait contraire à l'objectif même de Blizzard de proposer aux joueurs un retour aux racines.

Enfin. Si vous êtes un joueur de WoW à la recherche de nostalgie, WoW Classic est fait pour vous. Si vous êtes un joueur de WoW qui s'interroge sur les racines du jeu et qui se demande pourquoi tout le monde dit "C'était mieux avant", WoW Classic est fait pour vous. Enfin, si vous êtes à la recherche d'un bon MMORPG, WoW Classic est fait pour vous.

HQ
09 Gamereactor France
9 / 10
+
Jeu challenging, permettre aux néophytes de comprendre le jeu à ses débuts, une plus grande implication des joueurs et n'est pas réservé aux connaisseurs du MMO
-
ÉCONOMISEZ POUR LA MONTURE
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant