Français
Gamereactor
tests
Twin Mirror

Twin Mirror

Le dernier thriller de Dontnod ne convainc pas.

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ
HQ

Même si la nouvelle génération de console (et avec elle de tout nouveaux jeux) est sortie il y a maintenant quelques semaines, il faut que certains jeux continuent de s'ancrer dans le passé. Des histoires comme celles des aventure graphiques, qui existent depuis la naissance du jeu vidéo et ont survécu jusqu'à aujourd'hui, en se réinventant, en trouvant de nouvelles façons de toucher les joueurs. Dontnod Entertainment est un studio qui a réussi à se démarquer dans ce genre précis.

De Remember Me à Life is Strange en passant par Tell me Why et maintenant Twin Mirrors le studio français a su démontrer plus d'une fois sa force : son écriture mélangée à un gameplay simple mais efficace. Mais sa dernière production est un léger détour du sentier sur lequelils s'étaient jusque là engagés puisqu'il prend une toute autre direction. Alors, la destination sera-t-elle aussi enchanteuse ?

Le jeu se déroule à Basswood, une ancienne ville minière de la Virginie de l'Ouest. Sam, un ancien journaliste d'investigation y revient pour l'enterrement de son ami Nick après avoir quitté la bourgade suite à une enquête sur les évènements ayant mené à la fermeture de la mine ayant eu de fortes répercussions personnelles sur lui. Les circonstances autour de l'accident de voiture fatal à son ami ne sont pas claires et il convainc Joan, sa filleule, fille de Nick, de mener une enquête. Mais en revenant à Basswood, Sam doit également confronter les démons de son passé : les mineurs ne sont pas heureux de le voir et il se fait ignorer par ses amis mais aussi et surtout par Anna, une femme qui semble être très importante pour lui. Ce retour aux racines rouvre d'anciennes plaies pour Sam et son Double (une figure intérieure que seul Sam peut voir) qui tentent de résoudre le mystère de la mort de Nick mais aussi de résoudre les conflits avec son "lui intérieur".

Twin Mirror

Les jeux Dontnod ont généralement deux grands aspects en commun : la composante exploration / enquête et la présence d'un pouvoir surnaturel. Dans le premier Life is Strange par exemple, Max pouvait remonter le temps, ici, Sam dispose d'un pouvoir appelé le "Palais Mental". Grâce à son impressionnante capacité de mémorisation et à son esprit anormalement analytique, Sam peut extraire des informations cruciales pour résoudre des énigmes.

Pour pouvoir élaborer des hypothèses plausibles, Sam inspecte chaque indice et établi chaque connexion potentielle. Une fois que toutes les preuves sont réunies, il est en mesure de formuler des théories et de reconstituer partiellement les faits. Si cette mécanique apparait plutôt amusante au début, elle devient vite rasoir : le fait que Sam doive trouver chaque indice, chaque preuve avant de formuler quelque hypothèse que ce soit (surtout sachant que la plupart du temps, les solutions aux énigmes sont assez simples) rend le jeu très lent.

Et cette lenteur, est renforcée par les phases de dialogues avec les habitants de Basswood. Comme dans le reste du catalogue Dontnod, les relations que vous établissez avec les autres personnages affectent l'accessibilité à certaines infos mais aussi le chemin que le scénario prend. Un conseil : regardez votre menu régulièrement pour ne rien louper.

Savoir comment choisir les bonnes réponses dans les dialogues (parfois pointées du doigt par le Double) est une bonne manière d'accéder à des détails très utiles. Mais malheureusement, le sentiment de progression est aussi très lent car il est compliqué d'établir un lien avec les personnages secondaires. La plupart d'entre eux sont plats et peu intéressants. J'avais du mal à m'investir dans les conversations car les personnages des jeux Dontnod sont normalement débordants de personnalité.

Twin MirrorTwin Mirror

Et malheureusement, ce problème persiste pour Sam et son Double. Contrairement à la plupart des protagonistes des autres jeux, Sam donne l'impression d'être figé, incapable d'évoluer. Il ne progresse pas vraiment comme on pourrait l'attendre d'un protagoniste, particulièrement d'un protagoniste de Dontnod. Il y a même des moments où je le trouvais simplement lourd. La même chose s'applique à son Double qui n'est au final qu'une présence contraignante surtout qu'à la fin, vous décidez de l'ignorer complètement. Les mécaniques autour des choix moraux, élément normalement très intéressant, ne semblent pas vraiment avoir de réel impact ici, les choix n'ont pas vraiment de poids.

Mais si d'un point de vue narratif, Twin Mirror n'est pas convaincant, il l'est absolument d'un point de vue visuel et technique. Développé sous Unreal Engine, la performance graphique proposée par Dontnod est bluffante. Nous sommes certes loin du photoréalisme inhérent aux autres titres du genre mais cela n'a jamais été la ligne directrice du studio. De plus, nous n'avons rencontré aucun souci technique en jouant. Le jeu est fluide et est un réel pas en avant.

Twin Mirror avait tout en main pour être une histoire intrigante. Une enquête pour meurtre, une petite ville de province cachant de nombreux secrets, un protagoniste sombre au passé troublé...Et pourtant, le jeu de Dontnod manque de quelque chose, ne réussi pas à établir un lien solide avec le joueur. Si la forme, à savoir les graphismes, est très réussie, le fond, ou la narration, le scénario, les personnages, habituellement si unique dans les jeux du studio, est aride et plat. Le jeu n'est pas mauvais pour autant, loin de là, mais il manque ce caractère unique aux production de Dontnod. Que cela soit du à sa lenteur ou bien au manque de charisme du protagoniste, Twin Mirror aurait dans les deux cas pu être un titre unique et très intéressant. Quel dommage.

Twin MirrorTwin MirrorTwin Mirror
Twin Mirror
06 Gamereactor France
6 / 10
+
Visuellement impressionant, techniquement bon, magnifique bande-son, le début d'un scénario....
-
...qui a du mal à investir le joueur, des personnages un peu plats, des mécaniques trop lentes...
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.