Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Première page
tests
They Are Billions

They Are Billions

Que donne la version console du RTS Zombie de Numantian Games.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonce

They Are Billions a récemment quitté l'Early Access PC et est également sorti sur console. Ce jeu de stratégie en temps réel se déroule dans un monde post-apocalyptique rempli de zombies. Numantian Games vous donne comme tâche de mettre sur pied une base pour une colonie humaine et de protéger les habitants contre les hordes de morts-vivants tout en gérant précautionneusement les ressources de votre domaine.

Fondamentalement, le titre exige donc de construire une base et semble se reposer grandement sur des mécaniques de tower defence. Les anciens joueurs de Warcraft ou Command & Conquer se sentiront tout de suite chez eux. Vous débutez avec un centre de commande, quelques soldats et des ressources. Et de là, vous installez votre base et commencez à vous étendre. Le bois et l'or sont les matériaux dont vous avez besoin en premier. L'or se génère dans votre QG pendant que vous mettez au point les premières scieries. Vous devez aussi construire les premières maisons pour vos travailleurs ainsi que des structures comme des fermes pour créer de la nourriture, des carrières pour la pierre etc... Tout en gérant vos ressources, vous devez également faire attention aux morts-vivants qui errent ici et là et qui risquent d'infecter vos survivants.

La clé est de mettre en place des fortifications (tour, mur et barricades) dès que vous le pouvez. En plus de créer des ressources, vous devez également faire attention aux conditions de vie de vos ouvriers en construisant plus de foyers et d'infrastructures. Cependant, étendre le camp d'un côté risque de vous exposer de l'autre, un choix sur lequel il faut réfléchir, surtout quand les plus grosses hordes apparaissent sans réel signe avant-coureur. Faire attention aux ressources et à ne pas voir trop gros ajoute une dimension tactique très intéressante à l'expérience. En réalité, nous avons joué, perdu et rejoué plus d'une fois lors du test.

They Are Billions

La version console propose également des défis hebdomadaires et un mode survie. Le défi vous permet d'essayer une carte une seule fois et d'ensuite ajouter votre score au leaderboard. Le mode survie quant à lui, est celui sur lequel nous avons passé le plus de temps. Il n'y a qu'une seule carte disponible lors des premières parties mais vous pouvez en débloquer plus en jouant. Les cartes sont générées aléatoirement, rendant chaque partie unique. Vous devez construire, survivre et vous étendre avant qu'une horde ne décide de vous passer dessus. Avant de commencer, vous établissez les paramètres de votre partie, vous pouvez choisir par exemple, combien de temps vous vous donnez avant que la horde n'arrive. Le problème étant que même avec les réglages les plus faciles, le défi est relevé.

Et même si la difficulté est toujours bienvenue, elle nous a souvent parut trop brutale. Une minute, vous pensez être bien dans votre partie et en un éclair, les zombies débarquent, font tomber vos murailles et infectent tout le monde. Une erreur suffit à perdre. Cela plaira certes aux joueurs les plus extrêmes mais cela risque d'être frustrant pour les plus casuals.

L'autre problème majeur que nous avons trouvé au jeu est l'affichage du texte à l'écran. Nous jouions sur une télé 48 pouces, à environ 1,5 mètres de distance et bénéficions d'une vision plutôt bonne mais le texte nous paraissait illisible et trop petit la plupart du temps. La difficulté est une chose mais ce souci nous a rappelé que nous étions sur un jeu initialement pensé pour la plateforme PC. Les contrôles étaient aussi un peu gauches par moment, jouer avec un clavier et une souris est bien plus agréable.

They Are Billions

They Are Billions est un jeu qui s'apprend via l'expérience puisqu'il n'y a pas vraiment de tutoriel. Nous étions donc un peu perdu lors de nos premières parties. A force de réessayer, tout devient logique et intuitif mais quelques balises auraient été les bienvenues. Par exemple, il existe un bâtiment qui permet de faire des recherches sur de nouvelles technologies mais nous l'ignorions pendant notre première partie. Un compagnon narrateur à la manière de Tropico nous aurait beaucoup aidé.

Il aurait aussi été intéressant de pouvoir jouer à un mode histoire ou à une campagne pour donner a They Are Billions un petit peu plus de substance (ce mode existe sur PC mais n'a pas été porté sur consoles). Il y a également très peu de personnages (à part le Maire qui donne un bonus d'or lorsque vous atteignez un certain seuil de population), et au final, nous nous moquions pas mal de savoir qui étaient les habitants de nos colonies.

Les graphismes étaient plutôt beaux pour un RTS en vue du dessus. La palette de couleur morne vous plonge dans l'ambiance apocalypse. Les bâtiments portaient parfaitement le style steampunk et nous avons apprécié l'expérience visuelle globale. Ceci dit, les menus auraient pu être un peu mieux designés, surtout au niveau de la taille et de la qualité visuelle. Tout comme les textes du jeu dont nous avons parlé plus haut, les images étaient trop petites. Nous aurions préféré voir des menus qui peuvent s'agrandir et se rétrécir à volonté. Cela nous a même frustré par moments, lorsque nous construisions le mauvais bâtiment à cause d'un manque de visibilité. Une fois de plus, il s'agit d'un problème propre à la version console puisque les joueurs PC sont globalement plus près de leur écran.

They Are BillionsThey Are Billions

La bande son et les effets sonores en général renforcent également grandement l'expérience graphique. De plus, les villageois en détresse crient à l'aide, ce qui ajoute à l'immersion. Par contre, les cris continuent même lorsqu'ils sont bloqués ce qui rend le bruit irritant à force, nous forçant même à désactiver cet effet.

Au final, They Are Billions était un jeu au fort potentiel qui rate sa cible de peu. Le fait qu'il soit designé d'abord pour PC et que l'interface n'ait pas été un petit peu revu pour mieux convenir à une console est fort dommage. La difficulté quant à elle n'est pas un problème en soi mais risque de rebuter les joueurs occasionnels pour ne s'adresser qu'aux plus hardcores.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonce
06 Gamereactor France
6 / 10
+
Beau, amusant, gameplay tendu et tactique
-
Parfois trop difficile, textes trop petits, compliqué à jouer avec une manette, pas de campagne sur console, ni de tutoriel
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor