Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
tests
The Crew 2

The Crew 2

Ivory Tower essaye d'affiner ses idées introduites dans le premier jeu, tout en ajoutant de nouveaux moyens de transport. Mais est-ce que ça fonctionne ?

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Entre l'idée que l'on se fait d'un projet, et son aspect une fois réalisé, il peut y avoir un monde. Parfois, cela peut donner quelque chose de plus abouti que le concept imaginé, mais bien souvent, le résultat n'est pas à la hauteur de nos espérances. On pardonne bien souvent celui qui en est à l'origine, après tout, il faut toujours féliciter l'ambition et la créativité, surtout si le concept est novateur. 

C'est un peu ce qu'on ressent quand on se remet à jouer à The Crew premier du nom. Il faut dire qu'un jeu de course traditionnel apparenté à un MMORPG, c'est original et pas dénué d'intérêt. Adapter les mécanismes et les structures de jeu pour créer un engagement sur une plus longue période, pour étendre l'intérêt au-delà de la ligne d'arrivée : il fallait le faire. Pourtant, le succès n'a pas forcément était au rendez-vous, même si ce premier titre incarne parfaitement un chapitre d'ouverture sur une toute nouvelle série, avec une identité forte et concrète. 

Partant de ce principe, The Crew 2 est un coup de maître. Ce jeu a été l'opportunité pour les développeurs d'Ivory Tower d'affiner les idées et leurs concepts en présentant une version plus robuste de ce qu'ils avaient imaginé : un open-world bac à sable qui transpire l'asphalte et l'adrénaline. Dans ce deuxième opus, beaucoup plus de ressources ont été mises à disposition pour rendre le jeu plus beau : les menus ont été rassemblés pour créer une interface utilisateur plus stricte, et l'histoire clichée du premier a été supprimée au profit de quelque chose de plus général, mais qui fonctionne plutôt bien.

The Crew 2

Mais attendez d'avoir franchi la ligne d'arrivée avant de crier victoire, car si The Crew 2 est réussi, il faut aussi voir ce qu'il y a sous le capot et gratter la peinture extérieure pour se rendre compte de certaines choses moins glorieuses....

Le jeu se déroule une fois de plus aux États-Unis, que vous pouvez traverser d'est en ouest, de New-York à Los Angeles, sans un seul écran de chargement. À travers votre road-trip, vous aurez d'ailleurs le droit à des événements aléatoires, comme des courses ou des défis de moindre importance, qui vous offriront des pièces pour améliorer vos véhicules. Ces derniers sont spéciaux, conçus pour un domaine en particulier. Ainsi, vous devrez compléter des événements, trouvez des pièces qui ont une valeur spécifique, améliorez vos véhicules pour débloquer plus d'événements, et c'est parti : la boucle est bouclée. Avoir de meilleures voitures au fur et à mesure de votre avancée dans le jeu, on a l'habitude. Mais on sent bien ici l'influence du RPG, avec des mécanismes bien mieux exploités que sur le précédent titre.

The Crew 2The Crew 2

Cette configuration simple ne prouve pas non plus que The Crew 2 n'amène pas de nouvelles idées. Il n'y a pas seulement les différentes classes de véhicules cette fois, mais aussi de nouvelles familles d'engins motorisés : les motos sont de retour, après l'extension Wild Run, mais il y a aussi des avions et des bateaux. Et là, on peut commencer à se dire que c'est peut-être un peu trop ambitieux... Mais au moins, il y en a pour tous les goûts. 

Une ambition qui ne dévore pas le reste, les classes de véhicules sont encore là : vous avez une classe dédiée au Street Racing, une pour le Drift, une pour le Drag Racing, une Hyper Car, et même une voiture de tourisme. Il y a aussi des véhicules tout-terrain pour le Rally Cross et le Rally Raid, ainsi qu'une horde de motos divers et variés. Rassurez-vous donc, il y a encore des tonnes de contenu.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Vous allez cependant devoir prendre soin de chacun de ces véhicules pour réussir, et chercher à obtenir les meilleures pièces sur chacun d'entre eux. Les domaines cités ci-dessus, ne sont pas exclusifs, vous pouvez tout à fait prendre de l'expérience, amasser de nouvelles pièces et gagner des adeptes en jouant aux styles de conduite qui vous plaît. Que ce soit des courses de rue, des cascade, peu importe : le jeu ne se soucie pas vraiment de la façon dont vous y arrivez. Il y a ici un respect du choix du joueur qui rend l'expérience complètement ouverte, une fois de plus.

The Crew 2The Crew 2

Si vous êtes le type de joueur qui échantillonne tout, vous risquez cependant d'avoir un problème avec certains véhicules, notamment les nouveaux. S'il n'existe pas de jeux de course aérienne à gros budget, c'est sans doute pour de bonnes raisons : le manque d'obstacle concret, de challenge et d'intérêt. Globalement, ce type de courses reste assez terne. Il n'y a pas de stratégie ni de sensation de vitesse dans ce mode de jeu, ce qui rend la chose ni stimulante ni divertissante.

Côté bateau, c'est la même chose. Il y a bien quelques lieux intéressants, comme les bayous des marais en Louisiane ou au Mississippi. Mais au-delà de ça, la navigation est dépourvue d'excitation, voire d'intérêt. Bien sûr, vous pouvez changer de voiture à un avion en un clin d'œil, une possibilité supplémentaire agréable lorsque vous naviguez librement. Mais le contraste entre la navigation de plaisance et la course de rue est trop marqué pour que l'expérience reste cohérente. 

Heureusement, l'éventail des événements disponibles est si large que vous voudrez peut-être esquiver les courses aériennes et les événements en bateaux, parce que l'introduction de ces types de véhicules est beaucoup plus logique dans la catégorie Freestyle Trial. Là où les acrobaties comptent plus que de franchir la ligne d'arrivée en premier. Est-ce une implantation entièrement intégrée, dynamique et naturelle ? Pas vraiment. Enfin pour résumé, bien que ça puisse sembler génial de pouvoir switcher à la volée entre bateaux, avions et voitures en vous rendant d'un point A à un point B, The Crew 2 reste vraiment agréable quand vous brûlez l'asphalte.

Sur ce dernier point, les courses en véhicule ont, mécaniquement du moins, un aspect simple. Cela dit, ça marche parfaitement, les sensations de freinage et de vitesse sont très bien réussis. En ce qui concerne les classes cependant, c'est un peu décevant de constater que seulement une dizaine de voitures sont disponibles dans une catégorie particulière. Attention néanmoins, nous ne sommes pas à l'abri de rajout lors d'une mise à jour. 

The Crew 2The Crew 2

Les événements aléatoires sont bien pensés, et même assez excitant malgré leurs simplicités. Les défis vous demandent soit de vous éloigner d'un cercle rouge en expansion constante, soit de vous frayer un chemin à travers la circulation. Il existe aussi bien sûr les courses plus traditionnelles, en passant par des points de contrôle, ou des raids où vous choisissez votre propre itinéraire. Nous avons joué The Crew 2 pendant de nombreuses heures, et nous n'avons jamais eu envie de variété. Au contraire, il y a déjà bien assez de choses à faire. 

The Crew 2 est donc comme le premier jeu, un mélange de bonnes et de mauvaises choses. Nous pouvons rassembler tous les points ci-dessus en deux groupes séparés : la qualité des idées et le résultat final de celles-ci. Le jeu fournit une version profonde, plus avancée et robuste de ses concepts originaux. Mais encore une fois, ne prend pas assez le temps d'approfondir les nouvelles idées mises en œuvre dans ce nouvel opus. Les nouveaux moyens de transport ont un sens lors de l'exploration du monde, et de nouveaux ajouts, comme les acrobaties aériennes, offrent une dose d'adrénaline supplémentaire. Mais on sent peu de liens entre chacune de ces catégories. 

La remarque précédente s'applique parfaitement d'ailleurs à l'expérience narrative. Personne ne regrettera Alex Taylor et son histoire cliché de sitôt, mais à la place, Ubisoft vous propose de rouler pour la gloire et la célébrité, afin d'avoir des disciples; comme si c'était désormais le but ultime dans la vie de chacun. Au-delà de ça, nous ne ferons pas de remarque sur la mauvaise synchronisation des lèvres, le design pas très joli des personnages et des visages en particulier, parce qu'un fondement narratif n'est pas particulièrement important dans les jeux de course. Mais quitte à mettre un aspect scénaristique, autant essayer de bien le faire. 

The Crew 2 reproduit certaines des erreurs du premier titre, en amenant de nouvelles idées novatrices, mais pas assez travaillées pour être une réussite totale. Néanmoins, les idées du premier opus, elles, sont enfin pertinentes. La physique de la voiture est simple mais crédible. Le monde, bien qu'un peu vide, est très beau. Les événements aléatoires sont nombreux et passionnants. Un bon divertissement motorisé tout simplement.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces
07 Gamereactor France
7 / 10
+
Grande quantité de contenu, grand espace de jeu, meilleure interface utilisateur, Fun, physique de la voiture simple.
-
La narration, les avions et bateaux pas assez aboutis.
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet

The Crew 2Score

The Crew 2

TEST. Written by Magnus Groth-Andersen

Ivory Tower essaye d'affiner ses idées introduites dans le premier jeu, tout en ajoutant de nouveaux moyens de transport. Mais est-ce que ça fonctionne ?



Chargez le contenu suivant