Gamereactor / Dansk / Svenska / Norsk / Suomi / English / Deutsch / Italiano / Español / Português / Nederlands / 中國 / Indonesia / Polski
Gamereactor Close White
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
Gamereactor France
tests
The Surge

The Surge : The Good, the Bad, and the Augmented

The Surge est de retour dans un décor de Far West, la visite vaut-elle le coup ?

  • Auteur: Kieran Harris
Facebook
TwitterReddit

Avec une suite annoncée et une édition complète sortie en décembre dernier, il semble que Deck 13 n'ait pas terminé son RPG de science-fiction frénétique The Surge. Il s'avère que le voyage de Warren continue après avoir combattu des mascottes réanimées dans un parc d'attractions. Il est maintenant parti pour le Far West dans un nouveau DLC appelé The Good, the Bad, and the Augmented. Tout comme A Walk in the Park, qui nous a été proposé l'an dernier, l'extension ajoute des tas d'armes, des implants et des ensembles d'armures, ainsi qu'un nouveau décor.

The Good, the Bad, and the Augmented présente une structure épisodique et chacun de ses neuf épisodes est accessible à partir d'un nouvel endroit connu sous le nom de Peril Chamber. Les épisodes sont débloqués en séries de trois tout au long de la campagne,. La première série, par exemple, devient disponible après avoir vaincu le premier boss et pris le train pour Central Productions B. Le seul fil conducteur de l'histoire ici est que vous avez été mis au défi de " modifier l'Ouest " par le créateur des épreuves, connu sous le nom de superviseur. Nous vous recommandons de vous attaquer à ce problème en NG ou en NG+, car le retour en arrière peut être pénible en raison de l'absence d'un système de déplacement rapide.

Ces épisodes jouables n'offrent pas la même ouverture qu'A Walk in the Park avec CREO World, mais ils jouent sur le motif Far West de façon intéressante. Nous nous sommes retrouvés à nous battre dans des cimetières ombragés et sur d'anciennes voies ferrées. Nous avions de nouveaux obstacles à éviter, comme les chariots miniers et la chaleur torride du soleil. Le principal problème, cependant, c'est que ces idées sont éparpillées sur les neuf épisodes et ne se cumulent pas. Une fois que vous avez joué aux premiers épisodes, vous a
aurez pratiquement tout vu, car les suivants ne sont que des versions remaniées de zones que vous avez jouées auparavant.

The Surge

Chaque épisode se termine par un affrontement en plein milieu de la ville contre un boss connu sous le nom de challenger. Tirer plus vite que son ombre ne vous permettra pas de gagner ici. Pour combattre ces boss, vous devrez esquiver les tirs de pistolet et les sbires qui vous chargent comme des taureaux. Vous obtenez des pièces porte-bonheur tout au long de chaque épisode et celles-ci vous offrent une deuxième tentative pour le boss. Tout ce que vous ne dépensez pas peut être converti en déchets technologiques. Le principal problème avec ces challengers, c'est qu'ils sont fades, oubliables, et pas très différents de vos ennemis habituels. A Walk in the Park a au moins introduit quelques ennemis intéressants comme un chat animatronique géant. Comme la campagne est tellement axée sur l'élimination des boss imposants, nous avons trouvé que c'était un énorme préjudice.

Certains modificateurs permettent de prolonger la durée de vie de ces épisodes d'environ 20 minutes. Ces derniers façonnent significativement le gameplay de manière hilarante et stimulante et offrent des équipements plus rares et plus de rebuts technologiques s'ils sont appliqués. Il y a un modificateur qui fait exploser vos ennemis si vous ne leur coupez pas les membres, un qui les rend complètement invisibles et un autre qui vous oblige à équiper l'arme du dernier ennemi que vous avez tué. Quatre d'entre eux peuvent être équipés à la fois et jouer avec a été de loin la partie la plus amusant de The Good, The Bad, and the Augmented.

The SurgeThe Surge

Comme nous l'avons mentionné précédemment, l'extension comprend de nombreux nouveaux implants et des ensembles d'armures et d'armes sur le thème occidental, ce qui élargi la sélection disponible. Vous pouvez maintenant matraquer vos ennemis à mort avec un cercueil ou les découper en morceaux à l'aide d'une faucheuse, par exemple. Les ensembles d'armure comprennent une variété de masques de cowboy et de luchador ainsi que notre préféré, un masque de loup métallique (bien que nous ne soyons pas certains de sa pertinence pour l'Ouest). Le problème principal est qu'en plus d'offrir un changement cosmétique, nous avons trouvé peu de raisons d'équiper ces articles car une fois que nous les avons obtenus, nous avions déjà passé du temps à nous mettre au niveau pour accéder au DLC.

The Good, The Bad, and the Augmented poursuit l'esprit farfelu de l'expansion précédente A Walk in the Park, mais n'a pas de substance ni de but réel. Ses quelques épisodes sont fortement recyclés, les batailles de boss sont fades et génériques et le matériel n'offre guère plus qu'un simple changement cosmétique. Nous nous sommes amusés avec les modificateurs qui transforment le jeu et il a eu quelques idées intéressantes centrées sur son motif occidental. Mais ces seuls aspects ne justifient pas votre temps et votre argent. Avec un autre blockbuster de l'Ouest qui approche à grands pas, on ne peut s'empêcher de se demander si celui-ci n'a pas été sorti trop tôt dans un stratagème pour capitaliser sur le décor Far West.

04 Gamereactor France
4 / 10
+
Les modificateurs pousse à la rejouabilité, Perpétue l'esprit farfelu de l'ancien DLC
-
Les niveaux son répétitifs, Les combats de boss sont ternes, Les nouveaux équipements ne valent pas le coup.
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor