Français
critiques de film

Star Wars - Les derniers Jedi

Que vaut le dernier film de la saga Star Wars ?

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Le huitième volet de Star Wars intitulé Les Derniers Jedi est sorti le 13 décembre dernier dans les salles françaises. Le scénario ayant longtemps été gardé secret, les spectateurs ne cachaient pas leur impatience à quelques jours de la sortie du film. Combats de sabre, retours incertains de personnages, force ou côté obscur, Star Wars VIII a-t-il rassasié les fans de la série légendaire ?

Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine...

Après une attente de deux ans pour connaître la suite des aventures des nouveaux héros de la saga Star Wars, l'attente des fans était palpable. La fin de l'épisode 7, le Réveil de la force avait marqué les esprits en ramenant à l'écran Mark Hamill qui incarne Luke Skywalker qui pourrait probablement être le maître de la jeune Rey (Daisy Ridley). De son côté, la générale Leia (Carrie Fisher) mène d'une main de maître la résistance, épaulés par Poe (Oscar Isaac) et Finn (John Boyega). Le Premier Ordre, quant à lui, essuie un échec cuisant face à la résistance et notamment Kylo Ren qui n'a pas su triompher de Rey lors d'un combat au sabre laser.
Les destins des personnages étaient donc restés en suspend et avaient laissés les fans songeurs face à cette fin ouverte.

Un retour en Force

Après un départ in medias res où le spectateur est directement plongé au cœur de l'action, le temps semble s'arrêter et cristallise le public dans l'univers de fiction de Georges Lucas, réalisé ici par Rian Johnson.

Star Wars: The Last Jedi
Photo: IMDb

Des réponses attendues il y avaient... Réponses il y a eu... Mention honorable pour le traitement de la relation entre la Force et le côté Obscur qui tiraille le personnage de Kylo Ren et qui permet des renversements de situations inattendus. Révélations également sur le personnage de Rey et plus précisément sur la question de ses parents qui se trouvait au cœur de l'épisode 7. Situations explosives, retour improbable d'un personnage emblématique, déchirements, nouvelles rencontres et une fin engendrant encore une fois, des dizaines de questions.

Pour les personnages, la jeune Rey commence à s'affirmer et à montrer ses capacités, Kylo Ren est tiraillé entre la Force et le côté Obscur mais fait son choix tandis que Finn perd en épaisseur et se retrouve quelque peu effacé par la présence de Poe, qui a désormais une place d'envergure dans la saga. Moments forts également concernant le personnage de Leia, interprétée par Carrie Fisher, malheureusement décédée mais également pour Luke qui fait enfin son grand retour.

Une empreinte encore marquée des premiers volets de la saga

Tant dans l'épisode 7 que dans le Spin off de l'année dernière, les fans n'ont pu manquer les nombreuses références aux premiers Star Wars. Une fois encore, l'épisode 8 ne fait pas exception. A la sortie des salles de cinéma, les spectateurs ne peuvent s'empêcher de revivre une des scènes finales de l'épisode 6, Le retour du Jedi lorsque l'apprenti de l'Empereur, Dark Vador, se retourne contre lui pour sauver son fils Luke Skywalker. Ici, c'est le Leader suprême Snoke (Andy Serkis), assis sur son trône qui est confronté à son apprenti Kylo Ren et à la jeune Rey, formée par Luke...

Des effets visuels à couper le souffle oui, mais le reste...

Sur ce point, rien à redire. Rian Johnson réussit son pari avec des effets visuels impressionnants et ce, dès les premières secondes du film. Lumières vives et obscurité, noir ou couleurs, le film joue constamment avec les émotions du spectateur.
Une esthétique plus que réussit qui propulse le film au-delà de ces prédécesseurs. Pour l'histoire en elle-même en revanche, légère déception. La trame est redondante, on tourne autour d'un même évènement qui semble durer et s'éterniser par moment. Les thématiques abordées sont dénuées de véritables enjeux et ne sont pas poussées à leur paroxysme. En ce qui concerne le découpage, nous sommes tentés de dire qu'il est confus ; les moments se coupent et s'entrecoupent pour venir se rejoindre avec difficulté et parfois même avec maladresse.

Star Wars: The Last Jedi
Photo: IMDb

Mais, comment ne pas noter les remarquables compositions de John williams ? Quarante ans se sont écoulés depuis 1977 mais les musiques du compositeur restent intemporelles. Lorsque la salle s'obscurcit et que les premières notes du compositeur emplissent la pièce, c'est toujours une vive émotion qui s'empare des spectateurs.

Conclusion

Star Wars VIII, malgré quelques fausses notes sur la réalisation, tient ses promesses en présentant une intrigue remplie de références, d'action, de plans remarquables et de surprises. Cet épisode charnière répond aux questions et en amène d'autres. Une suite menée avec brillo qui pourrait charmer de nouveaux adeptes.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces
07 Gamereactor France
7 / 10
+
Une véritable réussite esthétique, la musique toujours aussi efficace, les personnages ont évolué dans le bon sens...
-
Un scénario répétitif, un découpage approximatif, des thématiques parfois dénuées d'enjeux, un peu long...
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.