LIVE

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces
logo hd live | Trackmania
Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
tests
Resident Evil 7: Biohazard

Resident Evil 7: Biohazard

Resident Evil 7 marque le retour aux sources de l'incontournable saga de survival horror...

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces
Resident Evil 7: BiohazardResident Evil 7: BiohazardResident Evil 7: Biohazard

La série des Resident Evil avait perdu son identité ces dernières années, s'éloignant du genre survival en optant de plus en plus pour de l'action pure, remplaçant les ressources limitées et la vulnérabilité par des gunfights et des explosions en tous genres. Resident Evil 7 : Biohazard semble par bonheur revenir aux principes fondamentaux de la saga, ramenant la notion de survie au premier plan.

Il est difficile de parler de l'histoire sans en spoiler les éléments cruciaux. Nous allons donc parler uniquement des points essentiels. Vous incarnez ici Ethan, un monsieur-tout-le-monde à la recherche de sa femme, présumée morte depuis trois ans. Après avoir vu des vidéos d'elle, votre recherche vous conduit à la maison de la famille Baker. L'horreur commence lorsque vous vous dirigez vers l'immense domaine qui, elle-même, passe d'un aspect soigneusement entretenu à totalement délabré dans certaines zones, révélant des passages secrets et des salles cachées ci et là. Ethan doit parcourir cette mystérieuse demeure afin de découvrir ce qui s'y trame et, surtout, retrouver sa femme.

Resident Evil 7: Biohazard
La maison de la famille Baker et au cœur de l'histoire, et c'est là que vous découvrirez les sombres secrets du jeu...

L'atmosphère dans la maison est un peu différente, et mélange la noirceur à l'horreur. Presque toute l'action du jeu (qui tient en une nuit) est faiblement éclairée ou se déroule carrément dans le noir, ce qui fait inévitablement grimper la tension. Les « surprises » sont utilisées avec parcimonie ici tout le long du jeu pour en maximiser les effets. Pour des moments de frisson garantis ! La plupart du temps, un silence effroyable règne, et seuls vos propres bruits de pas se font entendre.

Les premières heures se résument surtout à de l'exploration, à se cacher, et à ressentir toute votre vulnérabilité lorsque vous tentez d'éviter la famille Baker. Néanmoins, lorsque vous commencerez à récolter des herbes, des armes, des munitions et d'autres breloques, un élément clé de la série des Resident Evil intervient : la gestion de l'inventaire. Comme dans les opus précédents, il y'a souvent des choix cornéliens à effectuer concernant ce qu'il faut garder et jeter, bien que parfois soulagés par les sporadiques coffres de rangement que vous croiserez tout au long de l'aventure.

Certains items que vous pouvez ramasser introduisent une autre mécanique classique des Resident Evil, à savoir les énigmes. Elles sont disséminées tout le long de Resident Evil 7. Vous devrez très souvent effectuer des allers-retours pour explorer tous les lieux cachés afin de découvrir les secrets de la propriété des Baker. Vous devrez aussi choisir soigneusement ce que vous allez utiliser et le bon moment pour le faire, puisque tous les items ne peuvent pas être obtenus en une seule partie.

La vue à la première personne contribue grandement à l'immersion. Ouvrir des portes sans savoir ce qui s'y trouve derrière, ou des ennemis qui, sortant de nulle part, vous bondissent dessus, et bien que les fans appréciaient le point de vue des anciens Resident Evil, le passage à la première personne représente une amélioration remarquable dans la perception de l'horreur.

Resident Evil 7: Biohazard
Resident Evil 7: BiohazardResident Evil 7: BiohazardResident Evil 7: Biohazard

Cela s'applique également aux combats, qui ont été facilités par rapport aux jeux précédents. Les tirs sont efficaces et infligent plus de recul, ce qui tombe plutôt bien étant donné la difficulté de se procurer des munitions. Mais ce qui est important ici, c'est que ce même manque, ainsi que le recul réaliste consécutifs aux coups de feu, empêchent le titre de donner une impression de jeu de tir. Une valeur particulière est donnée à ces armes, et elles ne paraissent pas comme de banals objets servant à décimer des hordes d'ennemis, mais se déterminent plus comme un outil indispensable à votre survie, et vous en ressentirez toutes les conséquences lorsque vous raterez un tir.

En ce qui concerne la narration, nous ne pouvons pas vous en dire plus, mais pour la plus grande partie, nous avons vraiment apprécié l'histoire proposée, et nous n'avions absolument pas vu vers quoi elle se dirigeait. Les personnages ont de la consistance, ce qui est grandement aidé par le fait qu'Ethan soit une personne totalement lambda à la recherche de sa femme, et non un soldat d'élite par exemple. L'histoire est plus intime, et l'horreur en est justement amplifiée, ce qui est aussi le cas pour les choix et les découvertes que vous aurez à faire.

Une partie devrait durer environ une dizaine d'heures. Ce qui est très court. Si l'histoire est joliment ficelée et prenante, nous aurions aimé qu'elle dure plus longtemps, surtout qu'il n'y a pas ici de réelle replay value. Le jeu vaut malgré tout clairement le coup, les combinaisons des effets de lumière et de la qualité graphique intensifient l'horreur ressentie. Le jeu profitant du nouveau RE Engine, l'environnement et les personnages sont plus détaillés et soignés que jamais.

Resident Evil 7: Biohazard
Resident Evil 7: BiohazardResident Evil 7: BiohazardResident Evil 7: Biohazard

L'efficace juxtaposition entre « le normal » et l'inconnu rend tout cela plus effrayant encore, ce que nous voulons dire par là est qu'il y a beaucoup de choses dans la maison des Baker qui pourraient laisser entendre une vie de famille typique, tels que les chambres à coucher, les trophées, et les quelques souvenirs ci et là. Cependant, tout cela est mélangé à de terribles scènes de violences et la mystérieuse substance noire, et en se demande vite ce qu'il a bien pu arriver à cette famille...

Bien que le jeu soit très beau, il y a quelques petits ratés visuels et techniques. Lorsque l'on passait d'une salle à une autre par exemple, nous avons pu observer du popping de textures, ce qui abaisse fortement l'immersion lorsque vous regardez une poignée de porte et que la serrure de celle-ci est pixelisée. Cela n'arrive pas tout le temps, heureusement, mais assez pour que ce soit remarqué, et d'autant plus lorsque les décors sont si détaillés.

Un autre problème que nous avons rencontré fut lors d'un combat contre un boss après quelques heures de jeu. L'ennemi en question était plutôt imposant et grimpait le long des murs. Le problème, c'est qu'il flottait sur les rampes et grimpait à des murs qui n'étaient pas visibles. En fait, ce boss en particulier ne semble pas avoir été suffisamment travaillé.

Mise à part ça, il n'y que des problèmes mineures à relever, l'un d'eux est que parfois les dialogues ne sont pas très synchronisés aux mouvements labiaux des personnages. Et peut-être aussi les temps de chargements trop longs. Ils ont plutôt rares, mais lorsqu'ils sont là, l'attente se fait vraiment ressentir...

Resident Evil 7: Biohazard

Nous ne pouvions finir notre test sans mentionner le VR. Porter un casque PSVR vous plongera de manière plus immersive dans les événements, et visuellement c'est plutôt impressionnant, surtout sur PS4 Pro. Les contrôles - stick gauche pour se déplacer et le droit pour tourner - fonctionnent aussi très bien, tout comme le casque. Les options accrues en termes de confort, comme l'ajustement de la vitesse de marche, sont aussi appréciables, tout comme l'audio 3D. Ce qui vous donnera la chair de poule quand vous entendrez le souffle d'un monstre sur votre nuque... Nous n'avons ressenti aucun mal lors de la période de jeu plutôt étendue, mais bien évidemment cela diffèrera selon la sensibilité de chacun...

Avec Resident Evil 7, Capcom cherche clairement à renouveler la série, en mélangeant des idées fraîches avec les bases que les fans connaissent et adorent. Ce qui est le plus impressionnant reste cependant l'horreur qui a été tissée dans cette histoire bien pensée. Et malgré quelques petits soucis mineurs, elle nous a tenu en haleine de bout en bout, que ce soit en tirant sur les ennemis avec les armes légères à notre disposition, ou tout simplement en essayant d'échapper à l'horreur qui nous entoure. Est-ce le grand retour de Resident Evil ? Sans le mondre doute !

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces
Resident Evil 7: BiohazardResident Evil 7: Biohazard
09 Gamereactor France
9 / 10
+
Visuellement convaiquant, éclairage efficace et adapté, l'atmosphère angoissante, l'histoire captivante, les combats, les déplacements, renoue avec les grandes heures de la série...
-
quelques textures manquées, trop court, des bugs ci et là, les temps de chargement...
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant