Français
tests
Project Cars 3

Project CARS 3

Un troisième opus pensé pour le grand public mais malheureusement indigne de ses prédécesseurs. Notre test.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

On ne peut pas regretter qu'un studio prenne de l'ampleur trop vite. Mais ce genre de croissance accélérée laisse parfois des traces malheureusement. Et si dans le même temps, vous êtes racheté par un autre studio plus important et qui divise votre équipe originale (celle ayant développé les jeux à la base de votre succès) afin de faire travailler la majorité de celle-ci sur un jeu Fast & Furious, il est fort possible que ça finisse mal... En revanche, ce que je ne comprends pas, c'est l'angle d'attaque choisi par Ian Bell et Slightly Mad Studios pour ce troisième opus de la saga Project CARS.

Ne vous faites pas avoir par le marketing cliché et les bruits de couloirs partagés sur les forums. Project CARS 3 n'est en aucun cas une simulation de course. Il reste certaines traces de l'excellent Project CARS 2, mais à l'instar d'un Forza Motorsport 7, tout est extrêmement simplifié ici. Sans parler de l'aspect esthétique que je n'ai toujours pas entièrement digéré...

Project Cars 3

Vous vous souvenez de la volonté initiale des développeurs, celle de retranscrire fidèlement les sensations d'une course en choisissant le bon véhicule pour le bon circuit : Project CARS 3 en est à l'exact opposé. Les 200 voitures proposées par le jeu sont bloquées par un système qui vous force à compléter la campagne, un système tellement dépassé que je ne préfère ne pas entrer dans le détail...

L'expérience une fois au volant donne l'impression que les gars de chez Slightly Mad Studios étaient tellement concentrés sur la création d'une expérience accessible, colorée et peu exigeante qu'ils en ont oublié ce qui avait fait le succès des deux premiers opus. Il y a des éléments un peu partout qui tuent dans l'œuf tout enthousiasme pour l'inconditionnel de simulations motorisées que je suis, j'en suis dégoûte !

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Le mode carrière est présenté dans un style esthétique qui, tristement, rappelle des jeux mobiles comme CSR Racing ou Asphalt 7. A la manière de GT6, vous débutez votre aventure avec une vieille Toyota et travaillez dur pour atteindre les hypercars les plus rapides. Malheureusement, le tout manque cruellement d'âme. Le titre donne l'impression d'être une copie conforme de Forza Motorsport 7, ce qui le rend très peu crédible. Surtout lorsque les courses n'atteignent pas les attentes. Le mode Rivaux consiste en une série de défis journaliers mis en ligne par le studio dans lesquels il faut conduire une certaine voiture sur un circuit donné à une vitesse précis, ou bien réaliser une manœuvre plus ou moins complexe. Ce genre de mode rapproche Project CARS 3 de Grid ou même Need for Speed, au détriment de l'essence simulation qui était la sienne par le passé.

Project Cars 3

La physique des voitures dans ces deux jeux était d'ailleurs très bonne, loin d'être parfaite mais amplement satisfaisante. Le squelette de Project CARS 2 est toujours là dans ce troisième opus, mais le comportement des véhicules une fois lancés à grande haute vitesse ou dans des angles serrés a été grandement simplifié. Le titre est, même lorsque tous les dispositifs d'assistances sont désactivés, bien plus simple que ses deux prédécesseurs. On a parfois l'impression que les voitures sont sur des rails tellement la conduite paraît automatisée. Le parallèle avec Forza Motorsport 7 est criant par moments étant donné que ce dernier avait opéré des changements similaires pour rendre son expérience plus accessible. Changements dont les joueurs avaient été avertis une fois le jeu sorti, comme pour Project CARS 3.

Mais alors Pourquoi prendre une simulation reconnue par les puristes et en faire un Need for Speed / Grid ? Je peux comprendre la volonté de rendre le titre plus accessible mais d'un autre côté, cela dilue tellement l'expérience qu'il n'en ressort que de la frustration, vraiment. La physique des pneus est simplifiée autant que faire se peut, comme si l'on flottait deux millimètres au-dessus de la route. Le sentiment de vitesse est exagéré et les freins se rapprochent plus de ceux d'un WipEout que d'une simulation, provoquant nombres de rires nerveux.

Project Cars 3Project Cars 3

De plus, je ne suis pas plus impressionné que ça par les graphismes que je considère moins réussis que ceux de Project CARS 1 & 2, surtout lorsque l'on compare la version PC a ses compétiteurs tels que Dirt Rally 2.0 et Assetto Corsa Competezione, qui placent la barre bien plus haut. Les effets météos sont très réussis et le cycle jour-nuit est aussi agréable. Niveau son, les bruits des moteurs fonctionnent mais manquent encore une fois d'âme. La musique est sans intérêt et les menus ressemblent bien trop à ceux d'un pauvre jeu mobile. Sans oublier d'évoquer les temps de chargements à rallonge : le jeu prend deux fois plus de temps à charger que Dirt Rally 2.0, qui, au passage, est bien plus détaillé. Pour finir, il nous faut mentionner le nombre incalculable de bugs que nous avons rencontrés : freeze, disparition de menus...j'avais rarement vu un jeu aussi mal optimisé.

Le support des différents volants fait aussi pâle figure : la meilleure marque du monde (Fanatec) est nommée incorrectement. Les réglages de bases sont lents et le système de calibration est une sorte de loterie où trouver la bonne configuration relèvera de la chance. En revanche, Slightly Mad a parfaitement réussi à optimiser le jeu pour trois écrans, après test sur un setup du genre, le titres tourne parfaitement sans aucun ralentissement, ce que très peu d'autres jeux peuvent se targuer d'offrir...

Project Cars 3

Pour conclure ce jeu m'a non seulement laissé sur ma faim, mais surtout énormément frustré. Si les développeurs avaient décidé de construire sur les bases posées par Project CARS 2 en améliorant la physique tout en ajoutant quelques circuits, modes et véhicules, cette troisième itération aurait été excellente. Au lieu de cela, on a eu le droit à une étrange fusion entre un jeu iOS et Grid. Les développeurs donnent l'impression de se moquer de leur communauté hardcore. Project CARS pourtait pourtant bien son nom jusqu'ici jusqu'ici (Community Assisted Racing Simulator, soit "Simulateur de Course Assisté par la Communauté"). Malheureusement, la notion de simulation a totalement disparu...

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces
05 Gamereactor France
5 / 10
+
+ Support triple écran parfait + Les effets météos + Le bruit des moteurs
-
- Très buggé - Physique et graphismes - nettement inférieurs par rapport aux opus précédents - Les voitures bloquées au début du jeu - Le mode carrière archaïque - Les temps de chargement bien trop longs - Structuré et présenté comme un jeu mobile
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet

Project CARS 3Score

Project CARS 3

TEST. Written by Petter Hegevall

Un troisième opus pensé pour le grand public mais malheureusement indigne de ses prédécesseurs. Notre test.



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.