Français
Gamereactor
tests
Persona 5 Strikers

Persona 5 Strikers

La suite de l'incroyable Persona 5 Royal laisse légèrement à désirer.

Être fan d'une licence peut être un vrai calvaire. Persona 5 Strikers s'est chargé de me le rappeler. Le spin-off des développeurs de Dynasty Warriors est une adaptation loyale à l'œuvre originale encensée par la critique qu'a été Persona 5. Rêve devenu réalité ? Malheureusement, au bout de quelques semaines, ce n'est plus trop le cas. Le jeu est loin d'être mauvais, mais mon cœur n'y est pas.

En gameplay comme en scénario, Persona 5 : Strikers est une suite directe de Persona 5. Le jeu débute environ 6 mois après la fin de P5. Les Voleurs Fantômes se retrouvent à Tokyo pour y passer l'été. Quelques heures avant de se mettre en route, Joker et ses amis assistent à un mystérieux vol. Il se trouve que cet évènement n'est que le premier rouage d'une machination se déroulant dans tout le pays. L'équipée se retrouve donc poussée à arpenter le Japon pour résoudre le problème.

Le scénario de Persona 5 Strikers suit la formule d'un JRPG de très près mais se précipite un peu par moment. La fin est longue et la globalité du jeu se concentre plus sur l'action. Après une cinquantaine d'heures de jeu, j'ai pu lancer le New Game+, soit la moitié du temps de jeu de Persona 5. Vous passerez votre aventure à lire des conversations, explorer des villes et correctement gérer votre équipe pour pouvoir vous battre dans les meilleures conditions possibles avec vos 9 personnages.

Persona 5 Strikers
Persona 5 StrikersPersona 5 StrikersPersona 5 Strikers

La différence la plus évidente est le combat en temps réel d'Omega Force qui vient remplacer les affrontements au tour par tour. Dans ce musou hybride, les Voleurs Fantômes se battent contre des hordes d'Ombres dans des champs de bataille en 3D. Mais cet aspect est très obsolète par rapport aux composantes RPG. Autrement dit, vos mécaniques importent peu tant que vous gardez un œil attentif aux faiblesses et resistances élémentaires de vos Personas.

Le mélange de ces deux éléments est plus organique qu'il n'en a l'air. Par exemple, de nombreux coups dépensent du mana, il faut donc être prudent lorsque l'on le dépense. Cependant, les combos réussis permettent de lancer des attaques élémentaires dévastatrices sans coût additionnel. Un composant essentiel dans les combats les plus exigeant puisque votre mana tombe assez vite. Vous pouvez même sauter la plupart des phases beat'em up si vous visez les faiblesses de vos ennemis, ce qui les empêche d'attaquer.

Mais honnêtement, j'ai eu du mal à mettre tout cela en pratique. Se battre contre des Ombres inférieures n'offre aucun défi dans la première moitié du jeu mais les combats contre le boss exigent que vous maitrisiez la partie RPG. Malheureusement, Persona 5 Strikers n'arrive pas à trouver le bon équilibre entre ces deux aspects, ce qui se révèle assez frustrant. Heureusement, au fil du jeu vous obtiendrez de plus en plus de Personas et les fusions ajoutent une composante stratégique. Les combats deviennent bien plus amusant vers le milieu de l'aventure.

Persona 5 Strikers
Persona 5 StrikersPersona 5 StrikersPersona 5 Strikers

Omega Force, studio de Koei Tecmo a débuté la production de Strikers fin 2016, soit en même temps que le lancement de Persona 5 au Japon. Les visuels et le son sont donc très similaires, d'autant plus que le studio dédié aux Personas au sein d'Atlus (P-Studio) a travaillé avec Omega Force. Si le résultat final est disponible au Japon depuis environ un an, le reste du monde pourra en profiter dans quelques semaines avec les traductions qui s'ensuivent. Mais malheureusement, le projet semble presque daté sur pas mal d'aspects.

Par exemple, l'image est peu convaincante sur un écran 4K, on sent que les couleurs vives sont là pour masquer les textures. Le level design assez linéaire a lui aussi du mal à le cacher, sans même évoquer l'interface qui rend la lecture du gameplay compliquée. Les bulles de dialogue et les commandes bloquent la vue dans le feu de l'action. Le jeu PS4 sur PS5 n'a par contre souffert d'aucun problème de fluidité, j'ignore si c'est le cas sur PC et Switch.

En voyant les autres titres sur lesquels Omega Force a travaillé ces dernières années, on remarque sans mal l'attention toute particulière qu'a reçu Persona 5 Strikers. Le studio a décortiquer l'un des meilleurs (et plus complexe) RPG de la PlayStation 4 pour l'adapter à son gameplay signature tout en gardant les thèmes, l'histoire et les personnages. Même si le résultat est, d'après moi, moins cohérent, des moments réussiront sans mal à arracher des sourires aux fans de longue date de la série, si ils sont prêts à fermer les yeux sur quelques défauts.

07 Gamereactor France
7 / 10
+
La suite directe des aventures des Voleurs Fantômes ! De nouveaux camarades, énormément de fan service
-
Le gameplay musou et sa courbe d'apprentissage assez raide, techniquement en dessous de Persona 5, le rythme, P5 royal passé à la trape
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.