Français
Gamereactor
tests
Override 2: Super Mech League

Override 2: Super Mech League

Ce n'était peut-être pas la suite que nous attendions, mais vaut-elle tout de même le coup ?

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Sorti discrètement avant Noël, Override 2: Super Mech League est un titre qui a au moins eu l'honneur d'être le premier brawler mecha de la PS5 et des Xbox Series. Il est la suite d'Override: Mech City Brawl et vous demandera de mettre coups de pied et de poing aux autres joueurs, le tout en dirigeant des robots de la taille d'un gratte-ciel. Ce n'est peut-être pas la suite que nous attendions, mais vaut-il tout de même le coup ?

Je comparerais le combat d'Override 2 à Super Smash Bros. Il est en effet plutôt simple à saisir, mais il est cependant plus complexe qu'il n'y parait. On peut y enchainer les coups de poing et de pied, mais aussi activer un bouclier pour interrompre le combo ennemi. Il est possible de balancer son adversaire au loin dans l'arène, mais également de ramasser des armes telles que des lance-roquettes, des épées ou des fusils à pompe afin de faire encore plus de dégâts. Rien de révolutionnaire en somme, mais de l'amusement accessible à tous ceux qui se donneront la peine d'allumer la manette.

En plus du classique mode 1 contre 1, nous avons également le droit à deux autres modes qui ne changent cependant pas grand chose. Le 2 contre 2 porte bien son nom, tandis que le free for all consiste tout simplement en un affrontement libre entre 4 joueurs. On pourrait croire que trois modes, c'est trois fois plus de choses à faire, mais pas du tout, puisque la seule différence est en réalité le nombre de joueurs. C'est la que la comparaison avec un titre comme Super Smash Bros. Ultimate pique un peu, puisque ses modes de jeu et la possibilité de créer votre propre arène enrichissent considérablement son contenu.

Le titre n'offre malheureusement pas de mode histoire ou de solo. Le mode Ligues vous proposera cependant de vous battre jusqu'à devenir un champion. Vous débuterez avec seulement quelques mechas et l'or que vous gagnerez en combattant pourra être dépensé afin d'en débloquer ou d'acheter des accessoires ou des avatars. Ce mode n'a cependant pas réussi à conserver mon intérêt bien longtemps, puisqu'il n'offre en réalité que des combats en ligne sans aucune histoire. Il y'a des sponsors à débloquer, mais ils ne sont au final pas une récompense suffisante pour les efforts que cela demande. Débloquer des mechas ne semblait pas non plus avoir beaucoup de sens puisque l'on peut tous les jouer en partie rapide.

Override 2: Super Mech LeagueOverride 2: Super Mech League

Les 20 mechas jouables (21 avec le DLC Ultraman) sont incontestablement le point fort d'Override 2. De tailles et de formes diverses, leur design est unique et on les distingue facilement les uns des autres. Mon préféré est sans aucun doute Stardust, une licorne rose et blanche qui attaque ses ennemis à coup d'étoiles. J'aime également beaucoup Sprinkles, un mecha qui balance des chewing-gums sur ses adversaires. Je n'avais jamais joué à l'original et cela ne m'a donc pas posé de problème, mais si c'est votre cas, sachez que vous retrouverez une bonne partie des méchas que vous connaissez déjà.

Le titre offre neuf arènes différentes, mais elles sont d'une taille malheureusement très réduite, bien qu'elles ne soient pas dépourvues de quelques bonnes idées. Ceci dit, même War of the Monsters, sorti il y'a 18 ans sur PS2, avait plus de vie avec ses piétons qui traversent les rues en courant et en hurlant. Les arènes ne sont ici que des espaces vides avec quelques objets dispersés afin que vous puissiez les ramasser et les utiliser contre vos adversaires, avec parfois des endroits, par exemple en lave, à éviter. J'ai tout de même apprécié les niveaux inspirés d'un gâteau et d'un casino, bien qu'ils manquaient de détails.

Nous ne sommes que quelques semaines après la sortie du jeu mais le online (de la version Xbox) est désespérément vide. J'ai souvent abandonné mes recherches de joueurs car cela prenait trop de temps. Des bots sont proposés pour compenser, mais cela ne suffit pas. Lorsque je tombais enfin contre de vrais joueurs, la compétition était là et les frissons aussi, et c'était d'ailleurs bien le seul moment. Override 2 étant sorti sur presque toutes les plateformes modernes, l'absence du cross-play est surprenante car il aurait sans doute été très bénéfique.

Override 2: Super Mech League

Si je me suis par moment amusé sur Override 2, j'ai tout de même eu du mal à y revenir à cause de son manque de contenu. Aucun mode solo n'est vraiment proposé et les quelques modes qui existent n'ont pas grand intérêt. Presque personne n'est en ligne, ce qui rend difficile d'affronter de vrais joueurs. Ceci étant dit, si je ne le recommande pas, je pense tout de même que son accessibilité et le design unique de ses méchas sont deux points forts à souligner.

05 Gamereactor France
5 / 10
+
L'action est amusante par moments et accessible. Les méchas ne se ressemblent pas et sont bien conçus.
-
Manque de modes de jeu, le online est mort, les arènes sont petites et sans vie.
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.