Français
Gamereactor
tests
Monster Hunter: World

Notre test de Monster Hunter: World

La chasse aux monstres fait ses débuts sur nos consoles !

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ
HQ

Le mastodonte japonais de la série Monster Hunter n'a jamais vraiment réussi à percer l'Ouest, même s'il a dominé les ventes à domicile pendant plus d'une décennie. Apprendre dans ce jeu, c'est difficile, tout comme aborder les statistiques qui sont très complexes, alors on ne vous parle même pas des mastodontes aux dents aiguisés qui vont mettre votre patience (et votre santé mentale) à mal. D'abord taquiné à l'E3 2017, Monster Hunter : World est le prochain chapitre de la série et tente de répondre aux préoccupations des sceptiques avec un départ plus détendu et un récit plus ciblé pour toucher une large gamme de joueur. Il apporte pour la première fois l'action à la PS4, à la Xbox One et au PC (plus tard dans l'année), permettant aux joueurs de perfectionner leurs techniques de chasse dans des environnements luxuriants avec des écosystèmes remplis de nombreuses créatures mystérieuses.

Alors que la plupart des jeux de Monster Hunter ont été assez faibles d'un point de vue narratif, World possède son histoire à part entière, qui se déroule dans sa campagne de 40-50 heures. Vous jouez en tant que votre propre personnage personnalisé, les enjeux sont maintenant plus élevés qu'auparavant et maintenant vous avez plus d'une raison de subvenir à votre soif de sang. Le scénario vous enverra vous aventurer sur le continent du Nouveau monde pour assister une équipe de recherche qui suit les mouvements d'un dragon ancien, connu sous le nom de Zorah Maddoras. Nous ne gâcherons pas le scénario ici, mais sachez qu'il ne faudra pas longtemps avant que votre équipe ne soit confrontées à un désastre vous isolants dans ce monde, pour y chasser et l'explorer.

Monster Hunter: World

Impossible de parler d'un jeu Monster Hunter sans d'abord parler des monstres eux-mêmes. Chacune de ces bêtes formidables a ses propres schémas et mouvements d'attaque, certains crache une crasse violette et empoisonné, d'autres se jettent sur vous avec leurs mâchoires. Parmi nos favoris, il y a le Tzitzi-Ya-Ku, une créature ressemblant à un lézard bleu qui étourdit sa proie en émettant des rayons paralysants sur ses oreilles. L'Anjanath, lui, est un T-rex cracheur de feu qui essaie de vous écraser avec sa queue. Ces monstres sont souvent au centre d'une quête principale et vous les traquerez avec votre essaim de lucioles en examinant leurs empreintes de pas, leurs marques de griffes et leurs plumes.

Bloodborne vient à l'esprit lorsque l'on pense au combat rapide et acéré du jeu. Semblable à l'action du gothique-RPG, vous maîtrisez votre endurance, esquivez les attaques et vous possédez les combinaisons de coups légers et lourds. Il y a un sentiment de précipitation et d'urgence à combattre car vous n'avez que 50 minutes pour accomplir une quête. Or, les monstres essaieront souvent de s'enfuir vers leurs nids lorsqu'ils seront blessés pour se reposer et se relever. Un autre stress s'ajoute : votre lame deviendra terne si vous en faites une utilisation fréquente, et vous obligera à faire une pause. La même chose survient avec les potions, les antidotes et d'autres consommables. Ce qui signifie que vous devez soit vous mettre à distance de sécurité raisonnable, soit vous cacher.

World offre également aux joueurs de nombreuses classes d'armes (14 pour être exact) à expérimenter. Parmi la longue liste d'engins disponibles, il y a des hachettes pour les combos rapides, les arcs et les canons à chaine pour les attaques à longue portée et des armes plus volumineuses et dévastatrices comme le marteau de fer. En offrant autant de possibilité d'armement, ce nouvel opus s'assure de convenir à tous les styles de jeu possible. Vous aurez l'occasion de les essayer à l'avance et d'en changer régulièrement, notamment en visitant un camping au cours d'une quête.

Monster Hunter: WorldMonster Hunter: World

L'environnement joue également un rôle important dans le combat et peut-être utilisé à votre avantage. Pendant que vous chassez, les monstres qui partagent à contrecœur le même territoire vont souvent éclater dans une guerre. Bref, faire le sale boulot pour vous. Monter les créatures comme des taureaux de rodéo sera également possible, notamment quand ils sont occuper à lutter au sol. Il y a aussi des zones où les monstres s'entravent dans les lianes, et en chassant dans les vastes étendues désertiques de Wildspire Waste, un éboulement à assumer notre cible.

Monster Hunter: WorldMonster Hunter: World

C'est dans les phases de combat que nous pouvons voir les changements que Capcom a mis en place dans la série pour la rendre plus accessible. Lorsque vous attaquez un monstre, il affiche désormais les dégâts que vous infligez, avec une couleur orange pour distinguer les critiques. Les monstres vont maintenant montrer des signes de blessure, ils vont aussi s'éloigner pour se mettre en sécurité et s'arrêteront pour reprendre leur souffle. D'autres changements viennent avec le choix de l'arme de départ : il y a maintenant des démonstrations vidéos incluses, un terrain d'entraînement que vous pouvez visiter et un classement par étoile qui indique sa difficulté de prise en main. Tous ces changements sont les bienvenus bien sûr, mais pour les joueurs vétéran de la saga, ce sera difficile de les ignorer.

Bien que World soit développé sur le moteur MT Framework, âgé de 12 ans (le même moteur utilisé pour Dead Rising en 2006 ), son monde ouvert est merveilleusement beau. Peuplé de nombreuses créatures et de plantes différentes, on y sent une atmosphère très vivante. Il y a de quoi faire dans cet environnements ouvert, des nids de monstres en haut des arbres jusqu'aux grottes sous le sol. Chacune des zones de la carte que vous visitez est unique et possède son propre écosystème, des friches en décomposition de Rotten Vale à la région sous-marine des Hautes Terres de Corail. La seule chose que l'on aurait souhaité, c'est d'avoir plus de ces environnements à explorer, mais cela vient peut-être aussi de la manière dont Capcom à conçu ce jeu.

Le multijoueur est très simple : soit vous rejoignez une partie préexistante, soit vous « créer votre propre quête. » Lorsqu'une quête est assignée, vous avez également la possibilité d'attendre dans un lobby pour que les autres joueurs vous rejoignent, chose faisable depuis le hub principal. Nous avons beaucoup plus apprécié l'expérience en coop, il était avantageux d'avoir une équipe avec un ensemble d'armes diversifié. Les joueurs solo ne soit pas punis pour autant car la santé d'un monstre dépend du nombre de personnes actives dans une session. Ils ont également la possibilité d'envoyer une fusée SOS si vous êtes en difficulté, en espérant qu'un membre de la communauté se porte à votre secours.

Monster Hunter: WorldMonster Hunter: World

MH : World n'est pas sans défauts, le principal délinquant étant sa caméra. Le verrouillage des cibles est une composante importante, notamment dans un RPG action où vous avez besoin d'avoir vos yeux sur les adversaires pour esquiver leurs attaques et étudier leurs mouvements. Ici, la caméra est particulièrement gênante : elle ne centre jamais vraiment sur les monstres que vous attaquez, où se coince dans les murs des grottes, vous forçant à changer de point de vue. Un certain nombre de problème graphique sont également présent, comme des monstres qui se retrouvent coincés dans l'environnement par exemple. Ou bien les PNJ qui, lors des rencontres non cinématiques se désynchronisent. Rien de révolutionnaire, cela pourra être corrigé dans le futur, mais nui légèrement à l'immersion dans ce monde ouvert, par ailleurs magnifique.

En dehors de la campagne, d'une durée de vie respectable de 40-50 heures, il reste encore beaucoup de contenu pour occuper les joueurs. Les primes, les quêtes de livraison et les enquêtes sont disponibles auprès du centre de ressources, ce qui vous oblige souvent à collecter des objets et à capturer des monstres en échange de matériel et de point de recherche. Il y a aussi des quêtes optionnelles qui fonctionnent de la même manière, mais qui peuvent vous rapporter des récompenses, comme des nouveaux repas ou des plantes que vous pouvez faire pousser à votre base. Tout cela sans parler des heures que vous pouvez consacrer à vous aventurer dans ce monde ouvert à la recherche de ressources pour vous fabriquer de meilleures armures et armes. Nous n'avons pas encore tout vu, Capcom nous réserves des surprises, et a annoncé que de nouvelles mises à jour gratuites allaient arriver dans un avenir proche.

Monster Hunter : World représente un pas en avant audacieux pour la série, il améliore de nombreux défauts de son prédécesseur tout en se faisant plus accessible aux nouveaux joueurs. Son système de combat présente de nombreuses classes d'armes, permettant bon nombre d'expérimentation lors de la chasse. L'environnement est complet, grand et surtout : beau. Le système de verrouillage de la caméra laisse à désirer, il y a quelques bugs graphique, mais globalement ces défauts sont mineurs. World est sans aucuns doutes le meilleur opus de la série, après 12 ans d'existence. Nous pensons d'ailleurs qu'il est capable de donner ses lettres de noblesse à la série, auprès du grand public.

HQ
Monster Hunter: WorldMonster Hunter: World
09 Gamereactor France
9 / 10
+
Son monde ouvert est prospère et vivant, abordable pour les nouveaux joueurs comme les anciens, le combat permet d'expérimenter de nombreuses classes d'armes...
-
Le système de verrouillage de la caméra laisse à désirer, quelques bugs sont à déplorer...
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.