Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Gamereactor
tests
Monster Hunter Rise

Monster Hunter Rise

Une suite digne de l'excellent Monster Hunter World ?

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ

La série Monster Hunter a vu sa popularité exploser en 2018 avec Monster Hunter World qui s'est rapidement imposé comme le jeu le mieux vendu de toute l'histoire de Capcom. Le studio n'a cependant pas oublié ses origines sur les consoles Nintendo puisque le nouvel opus, intitulé Rise, a été développé pour la Nintendo Switch et exploite pas mal de ses fonctionnalités (Amiibo, gyroscope, etc). En plus d'un retour aux sources, Rise ajoute également plusieurs nouvelles mécaniques comme le filoptère ou le Palamute.

Monster Hunter Rise se déroule dans un nouveau lieu : le village de Kamura. 50 ans auparavant, il a été dévasté par la Calamité, une grande attaque de monstres. L'histoire se répète aujourd'hui et c'est à vous de protéger le village. Si le scénario n'est clairement pas le point fort du jeu, il a la gentillesse de ne pas trop retarder le départ à l'aventure.

HQ

Si vous n'avez jamais touché à un Monster Hunter, permettez moi de faire un petit résumé. Vous y affrontez de nombreux et divers monstres. Pendant les combats, vous devrez surveiller vos barres d'endurance, de vie ainsi que le tranchant de votre épée. Le gameplay est incroyablement profond, le jeu propose 16 classes différentes ayant chacune sa propre arme et chaque monstre vous récompensera d'un set d'armure à fabriquer à partir de composants uniques. Il faudra cependant faire attention au temps car les chasses sont timées et les créatures n'ont pas de barres de vie, autrement dit, vous devrez être vigilant aux signes qu'exhibent les bêtes pour savoir où vous en êtes dans le combat.

Monster Hunter Rise peut se qualifier de suite car il introduit de nouvelles mécaniques très intéressantes. La plus versatile étant le filoptère, qui sert à la fois à se déplacer et à combattre. Le filoptère peut être utilisé comme grappin pour voler ou escalader et est très simple d'utilisation (ZL + X pour bouger verticalement et ZL + A pour bouger horizontalement).

Un autre ajout sur lequel il vaille le coup de s'attarder est le Palamute. Il s'agit d'un compagnon canin avec des capacités distinctes de l'habituel Palico. En effet, vous pouvez monter votre Palamute pour vous déplacer plus vite tout en utilisant des objets. Il est même possible de combattre en chevauchant et votre monture canine se battra aussi à vos côtés. Le Palamute a aussi l'avantage d'être d'une vraie aide lorsque l'on joue seul.

Monster Hunter RiseMonster Hunter Rise

Rise ajoute également un nouveau type de quêtes en plus des chasses et des tâches pour le village. Les quêtes de Calamité amènent une dimension de tower defence a Monster Hunter : vous devez y défendre une place forte assaillie par de nombreux monstres. Pendant ces missions, trois types de pièges sont mis à votre disposition : Montés, Auto et limités, chacun ayant leurs spécificités. Sans être aussi présent que les chasses classiques, ces quêtes de Calamité gardent l'expérience fraiche et variée.

Je vais avoir du mal à évoquer tour ce que Rise fait de nouveau. Il y a cependant deux autres propositions qui valent le coup d'être détaillées : les Bunny Dango et le chevauchée de wyverns. Premièrement, les Bunny Dango sont des repas que vous pouvez prendre avant une chasse afin de booster certaines de vos statistiques, ajoutant une couche de stratégie supplémentaire. Vous pouvez en consommer jusqu'à trois d'un coup et ils ont de nombreux effets : augmenter la résistance au feu, augmenter votre défense, etc. La seconde mécanique permet de chevaucher les monstres en utilisant le filoptère. Ainsi, il est possible d'affronter votre cible sur le dos d'une seconde créature pour infliger un nombre conséquent de dégâts. Si amusant au début, on se rend rapidement compte qu'il suffit de spammer un bouton pour optimiser les dégâts à dos de monstre.

Le roster d'ennemis est constitué de 33 monstres parmi lesquels se trouvent 11 nouveaux venus et d'autres visages connus comme le Diablos, le Tigrex ou Anjnath. Les designs et mécaniques des nouveaux monstres sont tous excellents, mes favoris étant Bishaten, une wyvern simiesque qui crache des fruits toxiques au chasseur et Goss Harag, une version unique de l'abominable homme des neiges pouvant invoquer une épée de glace.

Monster Hunter RiseMonster Hunter Rise

En plus de cette bonne trentaine de bestioles, d'autres rejoindront la chasse à l'occasion de mises à jour, les premiers étant les Chameleos de Monster Hunter 2 et ce dès le mois d'avril. Même si il s'agit là d'un bon moyen de motiver les joueurs à revenir sur le jeu, je ne peux m'empêcher de penser que les intégrer directement à la sortie aurait contribué à rendre le jeu meilleur.

J'ai globalement apprécié ce que Rise avait à offrir mais il n'est pas exempt de défauts pour autant. Tout d'abord, le jeu manque de défi, on se sent rarement intimidé ou vraiment sous pression même lorsque l'on affronte les créatures les plus mortelles. Les nouveaux ajouts, tout amusants qu'ils soient, réduisent la difficulté. Si bien que je n'ai raté aucune quête jusqu'à arriver aux défis end-game de Rise. De plus, être capable de chevaucher les Wyverns permet comme je l'ai dit d'infliger de très (trop ?) lourds dégâts.

J'ai également eu l'impression que le jeu est finalement assez court comparé à Générations et World (les deux opus les plus récents et probablement les meilleurs de la série). En une dizaine d'heures, j'affrontais le monstre figurant sur la boite du jeu et cinq heures plus tard, j'avais terrassé toutes les bêtes les plus féroces. Bien sur, vous pouvez toujours compléter des quêtes encore plus difficiles (certaines exigeant que vous affrontiez deux ou trois monstres en même temps dans un temps assez court par exemple) mais arrivé à ce stade, vous aurez déjà exploré tout ce que le jeu peut offrir.

Monster Hunter Rise n'entre peut être pas au Panthéon des meilleurs opus de la saga mais n'en reste pas moins une suite plus qu'intéressante. Le Palamute et les filoptères constituent des ajouts renouvelant l'expérience et les 11 nouveaux monstres sont tous plus intéressants les uns que es autres. Ceci dit, le jeu est plutôt court et je doute que les vétérans aient le moindre mal à battre les bêtes les plus mortelles qu'il a à proposer.

HQ
Monster Hunter RiseMonster Hunter Rise
Monster Hunter Rise
Monster Hunter Rise
08 Gamereactor France
8 / 10
+
Le filoptère et le Palamute, les nouveaux monstres, la boucle de gameplay toujours aussi addictive
-
Surement trop facile pour certains, un peu court, seulement cinq biomes différents
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant