Français
Gamereactor
tests
Micro Machines: World Series

Micro Machines: World Series

La fameuse série de jeux de course top down est de retour et nous propose des affrontements autour d'une cuisine...

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ
HQ

Si, comme nous, vous êtes nostalgiques des courses de voitures pixelisées sur des pistes tortueuses où la moindre erreur pouvait nous être fatale, alors vous devez être impatient de pouvoir jouer à Micro Machines: World Série.

Il s'agit en fait d'un sous-genre auquel se sont déjà essayé par le passé des jeux tels que Toybox Turbos (également développé par Codemasters) et Table Top Racing: World Tour, cherchant tous deux à combler le grand vide laissé par Micro Machines (évidemment, nous mettons de côté le titre pour mobile publié l'année dernière). Ces deux jeux ont repris le principe de base (c'est-à-dire des petites voitures qui circulent autour d'environnements domestiques) mais ils n'ont pas non pas réussi à nous livrer une expérience satisfaisante. Nos souvenirs nostalgiques de courses haletantes, les doigts cramponnées à la manette de la Mega Drive sont donc toujours intacts et prévalent sur les tentatives d'interprétations modernes.

Le décor est donc en place pour le retour triomphant du jeu qui a autrefois dominé le genre et le titre pourrait revenir sur le devant de la scène afin de récupérer sa couronne. Hélas, ce n'est pas tout à fait le cas, car Codemasters nous a livré un jeu qui ne n'est pas à la hauteur des titres Micro Machine précédents que nous avions tant aimé.

Le défaut le plus évident du jeu est le manque de modes. Il n'y a tout simplement pas assez pour vous scotcher à l'écran et pour vouloir passer des heures à y jouer. Il n'y a pas de mode carrière, aucun mode Story ironique qui se terminerait par une jolie fin. En résumé, le jeu manque d'infrastructure. Bien que vous puissiez vous amuser à faire des courses autour de tables de billard, à éviter les céréales et les cuisinières, il n'y a pas assez d'éléments construits autour des courses pour vous inciter à jouer très longtemps au jeu.

Micro Machines: World Series

On retrouve ici de bons modes de course. Les courses dites standards constituent néanmoins le gros du jeu, avec douze voitures s'affrontant sur des pistes serpentant à gauche et à droite, ramassant des armes qui peuvent être utilisées pour ralentir les adversaires et profitant de raccourcis parfois bien cachés. Il y a une sélection de décors bien travaillés et les voitures elles-mêmes sont superbes. Au début, lors des premières courses, cela paraît extrêmement difficile, chaque erreur étant fatale. Mais, une fois que vous connaissez le moindre détail de la piste et que votre mémoire vous permet d'anticiper les événements, vous pourrez vraiment commencer à vous amuser. Cependant, cela prend un peu de temps avant de connaître les pistes, ce qui n'est pas particulièrement amusant et ce qui nous a laissé une impression initiale du jeu plutôt très mitigée.

Les voitures sont plutôt flottantes en termes de maniabilité et il vous faudra faire preuve de contrôles minutieux si vous ne voulez pas sortir de la piste toutes les cinq secondes. Pour aggraver les choses, lorsque vous repartez, vous serez souvent tenté de foncer immédiatement pour rattraper le retard, mais souvent, le placement du spawn vous donne une telle vitesse que vous ressortirez immédiatement de la piste. Cela arrive de moins en moins à mesure que vous allez acquérir de l'expérience, mais même après plusieurs heures, ces situations se produisent et sont frustrantes. Un autre souci : une fois que vous êtes coincé dans le peloton, vous êtes beaucoup plus susceptible de vous faire toucher par les armes de vos adversaires, ce qui complique considérablement toute possibilité de remontée dans le classement. Cela dit, après quelques heures, nous avons commencé à apprécier un peu plus le jeu, même s'il ne nous a pas complètement convaincu.

HQ

Au-delà du mode de course standard, vous avez droit au mode Élimination, dans lequel les joueurs qui ne suivent pas le rythme (et donc l'écran) sont «éliminés» jusqu'à ce qu'un seul d'entre eux reste en piste, à la manière des Highlanders. En gros on recommence jusqu'à ce que quelqu'un a gagné la partie complète. C'est un mode de démarrage et cela peut prendre un certain temps si les concurrents sont d'un niveau assez homogène mais c'est amusant et ça offre un changement de rythme.

Ensuite, il y a le mode Battle, qui abandonne les courses de pistes et place les équipes dans des arènes pour jouer à des modes basés sur des objectifs tels que Capture the Flag et King of the Hill. Il existe un choix limité en termes de modes mais cela à l'avantage d'ajouter de la variété au jeu, ce qui est plutôt bienvenu. Ces modes profitent des capacités des différents véhicules, chacun ayant sa propre attaque principale, plus des attaques spéciales sur des périodes limitées. Nous nous sommes amusé avec GI Joe Mobat Tank (grâce à son attaque standard puissante) et El Incendio (juste parce qu'il avait l'air cool), mais chacun des douze véhicules possède son propre style et vous devriez rapidement trouver celui qui vous conviendra.

Lorsque vous jouer dans la partie Quick Play du jeu, vous gagnez des XP qui vous permettent de passer au niveau supérieur. Comme pour Overwatch, chaque nouveau niveau dépose d'une caisse de butin qui, lorsqu'il est ouvert, génère quatre éléments. Tous ces éléments vous propose plus de personnalisation, que ce soit le slogan que vous entendrez lors de chaque course ou les différents peinture disponibles. Les nouveaux skins offre un peu de variété sur la piste de course et certaines d'entre elles sont vraiment cool. Il y a beaucoup d'éléments à débloquer et il vous faudra parfois un certain temps avant de trouver le skin que vous cherchez mais tous les éléments pourront être débloqués en utilisant les crédits que vous gagnerez au cours du jeu.

Micro Machines: World SeriesMicro Machines: World SeriesMicro Machines: World Series
Micro Machines: World Series

Tous les modes disponibles sont de qualité et, une fois que nous avons dépassé la difficulté initiale, nous avons commencé à vraiment nous amuser avec Micro Machines: World Series. Cependant, dans son ensemble le jeu est un peu déconcertant. L'accent est mis sur la compétition en ligne, mais souvent nous étions en concurrence avec des concurrents contrôlés par l'IA (avec des retro-avatars cool, il faut l'avouer). De plus, le fait que cela se joue en ligne rend toutes les activités liées aux XP obsolètes si vous perder votre connexion internet, vous aurez alors pas mal de légers décalages, le jeu se figeant pendant une fraction de seconde puis repartant. Si on ajoute à cela le manque de modes, on se retrouve avec un jeu qui a mal à fixer l'attention de son public sur une longue période de temps, ce qui est vraiment dommage car il y a beaucoup d'éléments à déverrouiller et que le jeu a été clairement construit autour de l'idée que les joueurs seront motivés pour débloquer différentes skins pour chaque voiture.

Si le nouveau jeu Micro Machines procure par moments une sensation grisante, malheureusement le jeu n'a pas ce qu'il faut sous le capot pour attirer les joueurs et surtout leur donner envie de jouer pendant des heures. Ce n'est donc pas le jeu de course ultime que l'on attendait. Peut-être que World Series s'améliorera avec le temps mais, pour le moment, la ligne d'arrivée semble encore très loin...

HQ
06 Gamereactor France
6 / 10
+
Les voitures et les pistes, certains modes de jeu, beaucoup d'éléments à déverrouiller...
-
Gameplay répétitif, les courses peuvent être parfois frustrantes...
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.