Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Première page
tests
Knights and Bikes

Knights and Bikes

Ode aux années 80, Foam Sword Games propose un agréable conte de fées.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Knights and Bikes se déroule à la fin des années 80, sur l'île fictionnelle de Penfurzy. Le joueur suit les escapades de deux jeunes filles, Nessa et Demelza, qu'une rencontre du destin rendra inséparables. D'un côté, Demelza a perdu sa mère, et son père s'enfonce dans un cercle vicieux de dettes. De l'autre, Nessa semble sans domicile à son arrivée sur l'île. Afin de surmonter ces difficultés - et surtout de les oublier -, les deux jeunes filles vont s'embarquer dans une chasse au trésor mais vont se heurter à un ancien esprit maudit qui a été déchaîné sur l'île.

Le jeu de Foam Sword Games s'efforce de retranscrire l'excitation et l'émerveillement propre à l'enfance, et est capable de mélanger des moments émouvants avec les pics d'humours apportés par les thèmes de la jeunesse tels que la naïveté et la curiosité. Par exemple, les combats nous ramènent tellement en arrière : équipé d'une ventouse pour épée, on se soigne à coups de pansements et balançons des bombes à eau ou des frisbee comme armes à longue portée.

Knights and Bikes a été développé pour être joué en co-op. Néanmoins, pas de panique : vous pouvez toujours trouver un ami virtuel en ligne, ou tout simplement jouer seul. Si vous optez pour cette dernière, vous alternerez entre Nessa et Demelza avec l'IA. De fait, les casse-tête sont articulés pour la co-op et vous devez travailler ensemble pour progresser. Par exemple, un puzzle nous demandait de restaurer l'énergie d'un générateur électrique. Pendant que l'un explosait des bombes à eau sur le câble endommagé, l'autre le déchargeait avec le Gant de Pouvoir.

Knights and Bikes

Véritable ambition du studio, les mécaniques mettent vraiment le jeu en valeur lorsque le joueur est accompagné d'un autre humain : certaines ne se transfèrent pas bien lorsque vous êtes tout seul. Par exemple, certains mini-jeux compétitifs vous engagent à détruire le plus de cibles ou de gagner une course de vélo. Bien que le résultat de ces mini-jeux soit le même, le moyen d'y parvenir est bien moins satisfaisant : sur les courses, l'IA se coince dans des environnements et sur les casse-tête, elle résout les puzzle à notre place.

Avec la malédiction balayant l'île, les affrontements ont lieu contre des objets de tous les jours, devenant possédés et assoiffés de sang. Entre des balles de golfs qui nous poursuivent à coups de mâchoire et des épées en mousse qui tracent des rails de feu, il a fallu éviter des amas de magnets flottants dans les airs se dirigeant droit vers nous. Outre le côté loufoque et délirant de nos adversaires, les combats étaient bien trop simples : il a fallu spammer le bouton d'attaque afin de se frayer un chemin.

Comme beaucoup de gamins dans leur prime jeunesse, les déplacements sur l'île se font en majeure partie grâce aux vélos. Ils sont personnalisables de A à Z, de la sonnette aux poignées en passant par les roues. Ils sont également améliorables : vous pourrez récupérer des pédales vous aidant à traverser les flaques de boues épaisses ou autre. En revanche, la conduite des bicyclettes est très sensible et requiert une longue prise en main.

Emballé dans le scintillement doré de l'automne, les peintures faites mains sont sublimes et rappellent les anciennes BD que nous lisions enfants. Probablement pour adhérer à cette charte graphique, Foam Sword Studio n'a pas jugé nécessaire d'intégrer du doublage. Bien que cela ne gêne pas le déroulement de l'histoire, on peut comprendre que certains joueurs trouvent ça fatiguant d'appuyer de manière répétée sur le bouton A : le rythme se casse plusieurs fois.

Ode des années 80, Knights and Bikes raconte le conte de fée d'une amitié improbable, mêlé à des événements super naturels que l'on ne saurait vous conseiller de faire à deux. L'intrigue retranscrit l'émerveillement et la curiosité de l'enfance tout en abordant des sujets plus sensibles. Si vous êtes à la recherche d'une aventure agréable d'un studio indépendant, foncez.

Knights and BikesKnights and Bikes

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces
Knights and Bikes
Knights and Bikes
Knights and Bikes
08 Gamereactor France
8 / 10
+
Intrigue légère et touchante, graphismes faits mains de toute beauté, un gameplay fait pour le multijoueur ...
-
... qui ne passe pas du tout en mode solo, combats superficiels, prise en main des vélos peu adapatée.
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant