Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Première page
tests
Hamsterdam

Hamsterdam

C'est l'heure de la castagne dans une ville envahie par les rongeurs.

  • Charles-Antoine MohengCharles-Antoine Moheng

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Bien que Hamsterdam soit disponible sur plusieurs supports, l'honnêteté me commande de dire que nous ne l'avons testé que sur PC.

L'ancienne paisible cité d'Hamsterdam n'est plus. Toute la ville est terrorisée par les infâmes membres du gang des Vermines. Toute ? Noon ! Un brave hamster répondant au nom de Pimm a pris son courage à deux mains pour exterminer la vermine. Ayant pour objectif de devenir un maître d'arts martiaux, sauver son grand-père kidnappé et ramener la paix à Hamsterdam n'est que enfantillages. Petite aventure pour un grand hamster.

De manière absolument pas surprenante, Hamsterdam ressemble trait pour trait à Amsterdam - bien que plus cartoon, il faut l'avouer. L'horrible gang des Vermines assoit sa domination dans les rues de la capitale hollandaise, se traduisant par la présence de lapins, rats et autres rongeurs. Vous apprenez que le chef de ces rongeurs n'est autre que Marlo, l'ennemi juré de votre grand-père. Heureusement pour vous (et pour lui surtout), il vous a transmis son savoir concernant le Hamster-fu, ancien art martial dont il fut maître.

Comment décrire Hamsterdam ? On pourrait dire que c'est un mélange entre un jeu d'arcade classique, intégrant certaines mécaniques des jeux de rythmes. La prise en main des contrôles se fait de manière assez graduelle et douce : outre les commandes classiques, il y a les 9 techniques de la paume, que tout prétendant hamster se doit d'apprendre. C'est à travers elle que s'apprennent les techniques du jeu. La première, consiste à suivre un rythme au fur et à mesure des coups que vous portez. Plus un combo enchaînera les frappes de la mention "Parfaite", plus vous ferez de dégâts. La deuxième elle, consiste à frapper un coup "KO" (enlève une barre de vie entière) uniquement lorsque la jauge de KO est remplie. Jauge qui se remplit vite lorsqu'on enchaîne les "Parfait". Et ainsi de suite pour les sept autres techniques.

Malgré une difficulté graduelle (que l'on peine à voir) les combats se déroulent tous de la même manière. La première séquence consiste à attendre qu'un adversaire arme pour le contrer. La deuxième vous verra elle réduit votre adversaire en poussière. Répéter. Par ailleurs, la présence de QTE (Quick Time Event ou Événement à Courte Durée) est censée casser cette monotonie et créer un effet de surprise. Pourtant, c'est bien l'inverse qui se produit. Les actions à exécuter lors de ces séquences sont trop faciles à anticiper car produites de manière répétées. Même au bout de 20 minutes. Un des rares aspects du qui va pimenter les choses sont les conditions de victoires. Plus vous vous débrouillez bien à un niveau (Max de vie restant, ennemis vaincus en moins d'1m30 ...), plus vous aurez le maximum d'étoiles. Nous reviendrons un peu plus tard sur le deuxième aspect des conditions de victoires.

Visuellement parlant, le jeu est très agréable à l'œil. Le côté cartoon s'entend à merveille avec l'absence du sérieux du jeu. De manière fidèle, il retranscrit les canaux d'Amsterdam, son quartier rouge et les autres quartiers de la capitale du vélo (et non pas du scooter comme pourrait le laisser penser le jeu). Les animations sont raffinées (bien que peu variées) et le petit "hiiya" super aigu de notre hamster karatéka fait son effet.

Au fur et à mesure du jeu, vos ennemis prendront en importance. Ils viendront équiper d'armures, et d'armes. Ne prenez pas peur ! Outre les 9 techniques de la paume (dont vous vous rappeler miraculeusement quand ça vous arrange), vous pourrez vous aussi équiper d'armures à bonus. Mais à deux conditions.

La première consistera à débloquer la pièce voulue dans la boutique. Pour se faire, il faudra aller au niveau indiqué par la boutique et satisfaire trois conditions. Conditions pouvant être, par exemple, d'infliger 3 "KO"; de faire un combo à 100 coups; et de faire 5 coups avec la mention "Parfait !".

Une fois débloqué dans la boutique, c'est là que la deuxième condition intervient. Il suffit de l'acheter avec des graines. Les graines représentent la monnaie du jeu. Elle se récupère lors des combats, de niveaux bonus ...

Comme dit précédemment, ce jeu est disponible sur de nombreux supports tels que le PC, la Switch, et achetable sur iOS et Android. Car oui, il vous faudra débourser respectivement 6,99; 10 et 2,09 € .Si vous hésitez à passez à l'acte, sachez qu'il y a néanmoins une démo gratuite pour se faire la paume.

Si ce jeu de rongeurs vous semble aussi déjanté que farfelu, sachez que vous avez parfaitement raison de le penser. Pour citer le directeur de l'animation Derek Chow "Hamsterdam s'est inspiré de 80 films de Kung-Fu, des perspectives de The Wire, de la vision d'Amsterdam de Pulp Fiction et enfin de ... Ratatouille." ce qui décrit parfaitement le jeu. Si vous avez toujours eu, en secret le souhait d'incarner un hamster maître d'art martial visitant Amsterdam, c'est le jeu parfait pour vous;

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces
Hamsterdam
Hamsterdam
Hamsterdam
Hamsterdam
Hamsterdam
07 Gamereactor France
7 / 10
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor