Français
Gamereactor
tests
Hades

Hades

Combien de fois faut-il mourir pour échapper à l'Enfer ?

Après un long séjour en accès anticipé, Hades est finalement sorti sur PC et Switch, permettant à Supergiant Games de nous présenter sa vision du genre Roguelite. Les créateurs de Bastion Transistor et Pyre prennent cette fois-ci le chemin de la mythologie grecque, y racontant une histoire riche, rendue possible par la structure intelligente du jeu.

Vous incarnez Zagreus, le fils d'Hadès, qui en a assez de vivre en Enfer. Étant fils d'un Dieu, il dispose de pouvoirs et vit dans un palace mais souhaite tout de même atteindre la surface et laisser derrière lui le monde sous-terrain, tout ça contre la volonté de son père, qui le croit incapable de s'échapper. Et pour ce faire, il faut traverser un Enfer rempli d'ennemis.

Heureusement, Zagreus disposera de l'aide d'autres Dieux et personnages de la mythologie grecque comme Poséidon, Athéna, Aphrodite, Arès ou même Zeus. Ces divinités ne peuvent pas aider Zagreus directement car leur pouvoir est limité dans le Royaume d'Hadès et leur soutien vous parviendra sous la forme de bénédictions octroyant capacités spéciales et effets passifs. Le protagoniste peut aussi interagir avec différents personnages au sein du Palais d'Hadès comme le Dieu des Enfers lui même, Cerbère, la sorcière Nyx ou Hypnos.

Même si il s'agit d'un Roguelike, Hadès dispose d'une forte composante narrative, marque de fabrique des titres Supergiant Games, composante enrichie par d'excellents dialogues doublés à la perfection. Il vous faudra quitter les Enfers pour aller au bout de cette histoire...

Hades est bel et bien un titre Supergiant et il ne s'en cache pas. On y retrouve des caractéristiques que l'on peut voir dans tout leurs autres jeux : le style artistique en 2D et coloré, la perspective isométrique, le gameplay aux petits oignons, la bande-son vivace, Hadès coche toutes les cases.

Hades

En revanche, il s'agit aussi d'un roguelite, synonyme de mort permanente, niveaux générés aléatoirement et progression lente. Ces éléments sont reliés intelligemment entre eux et surtout à l'histoire de manière à former un ensemble cohérent qui se montre bien moins frustrant que d'autres titres du genre grâce à une progression plus marquée et satisfaisante.

Lorsque Zagreus meurt, il ressuscite dans un bassin de sang à l'intérieur du Palais d'Hadès d'où il peut repartir à la conquête du Tartare. Les personnages présent au Palais auront différents commentaires en fonction du déroulement de votre dernière tentative d'évasion. Zagreus garde également sur lui certains items qui vous permettront de l'améliorer en vue de votre prochain essai.

L'Obsidienne vous permettra de débloquer des attributs utiles à la survie comme regagner de la vie entre deux salles ou ressusciter après la première mort de chaque run. Les Clés déverrouilleront l'accès aux armes du jeu. Vous aurez aussi la possibilité de débloquer des salles spéciales en Enfer via les Gemmes, qui permettront également de re-décorer l'intérieur du Palais.

En revanche, les pouvoirs des Dieux disparaissent d'une partie à l'autre, ainsi que les pièces, qui permettent d'acheter des items pendant vos séjours en Enfer.

Concernant le gameplay, Hadès fonctionne comme un action-RPG basique. Chaque arme a deux attaques, vous avez un dash et un "lancer". Ce lancer consomme un cristal spécial qu'il vous faudra récupérer auprès de l'ennemi touché pour pouvoir le réutiliser en le tuant.

Ces quatre actions constituent la base du combat mais elles peuvent être modifiées. Premièrement par le choix de votre arme. Que vous préféreriez le combat à distance ou rapproché, vous aurez le choix. Ceci dit, les bénédictions divines peuvent donner des effets spéciaux : augmenter vos dégâts, appliquer des debuffs, modifier vos attaques, ajouter un effet qui renvoie les projectiles à votre dash..les options sont nombreuses.

Lorsque vous tombez sur une bénédiction, vous avez le choix entre trois bonus et c'est à vous de voir lequel correspond à votre style de jeu, agressif, défensif, vous pouvez même opter pour une option réduisant les dégâts que vous recevez ou bien pour plus d'agilité...Bref vous aurez le temps de tout tester pendant vos nombreuses tentatives d'évasion.

Mais c'est probablement le seul vrai souci du jeu - la répétition. Même si elle est inhérente au genre et que les salles sont aléatoires, le fait que le gameplay soit si concentré sur le combat rend l'expérience trop répétitive. Peut être aurait-il fallut proposer un tout petit peu plus de variété via des énigmes, ou même des phases du plateforme, plutôt que de tout mettre dans la baston.

Mais heureusement, cette bastion est très largement appréciable grâce à une direction artistique très réussie, un large panel d'ennemis et un gameplay soigné, Hadès est une excellente proposition, sans parler du fait que si vous appréciez le travail de Supergiant Games, le titre est un must-have.

HadesHades
HadesHades
08 Gamereactor France
8 / 10
+
Un style visuel superbe, le gameplay dynamique et grisant, une des meilleures structures pour un roguelite, des personnages intéressants, profond et rejouable à souhait
-
Manque peut être de quelques compétences actives, un léger manque de variété dans le gameplay.
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.