Gamereactor France. Watch the latest video game trailers, and interviews from the biggest gaming conventions in the world. Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Gamereactor
tests
Gungrave Gore

Gungrave Gore

Grave est de retour avec son fusil géant, et cette fois c’est pour arrêter la racaille, une organisation voyou qui a lancé une nouvelle drogue mortelle. Ça a l’air cool?

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ

Gungrave pour PlayStation 2 a été l’un des premiers jeux que j’ai examinés au magazine Gamereactor, avec Need for Speed Underground et Colin McRae Rally 3. Je ne me souviens pas de grand-chose à ce sujet, sauf qu’il s’agissait de tirer, tout le temps, et que le personnage principal portait le plus gros pistolet de l’histoire du jeu.

Gungrave Gore
Grave est comme une version Poundland de Dante de Devil May Cry.

Gungrave Gore, ou G.O.R.E (Gunslinger of Resurrection) est la suite directe de l’aventure de 2002, et dans ce jeu, nous sommes plongés dans l’action qui se déroule avant l’original PlayStation, où le destin du monde est en jeu alors que l’organisation maléfique Scum a sorti la drogue mortelle, Seed, qui mange l’âme de quiconque la renifle. Les drogues sont mauvaises, garder votre âme est bon, et il faut maintenant que Grave tue tous les membres de Scum pour effacer la drogue pour toujours. Et cela se fait en tirant, constamment. Tout est à abattre. Et rapidement. L’histoire est aussi ridicule ici que les personnages et bien qu’il y ait des parties de Gore qui se sentent nostalgiquement rétro de toutes les bonnes manières, le tout devient un témoignage clair de tout ce qui s’est passé dans le genre de l’action au cours des 20 dernières années. J’ai récemment joué à Horizon Forbidden West et je joue actuellement à God of War: Ragnarök, et passer de ces titres directement à Gore, c’est un peu comme conduire une machine à remonter le temps jusqu’en 2002.

En termes de mécanique de jeu, Gungrave Gore est moche. Il s’agit rarement de viser ou de jouer avec précision, mais plutôt de cliquer sur les boutons de la manette DualSense, puis de regarder la tombe partiellement automatisée tirer simultanément sur les 32 ennemis qui se précipitent comme des poulets enragés à l’écran. Le développeur Iggymob écrit dans le communiqué de presse du jeu qu’il s’agit de « botter les fesses » et pas de bêtises sur le jeu défensif ou de se mettre à couvert derrière les choses, et c’est comme ça que ça marche. Dans le rôle de Grave, je n’ai jamais à sauvegarder, à me déplacer, à esquiver les attaques ennemies ou à m’embêter avec quoi que ce soit, sauf à cliquer sur le même bouton, tout le temps. Pendant 12 heures.

Ceci est une annonce:
Gungrave Gore
Stupide, laid et monotone. Quoi que vous fassiez, ne dépensez pas votre argent pour cela.

Les environnements de Gore sont vraiment mal conçus et, comme dans le cas des mécaniques de jeu, ils ont l’impression d’avoir été tirés de 2002, où nous avions simplement des normes beaucoup plus basses et une imitation plutôt éhontée de Devil May Cry comme Gungrave est passé pour « juste correct ». Aujourd’hui? Pas tellement. Surtout pas après avoir joué à travers le niveau dans Gungrave Gore, où Grave bondit dans un train à grande vitesse et doit sauter par-dessus les débris et les branches des arbres sur le côté des voies, tout en tirant sur tous les 2000 soldats ennemis stupides qui sortent de nulle part. C’est le pire moment de jeu de l’année. Le niveau le plus mal conçu de toute l’année 2022, et indique à quel point ce jeu est vieux, laid, monotone et, surtout, ennuyeux.

Gungrave Gore
Gungrave Gore est l’un des pires jeux de l’année, malheureusement.

Il est certainement utile de sauvegarder, de supprimer toutes les nouveautés et de se concentrer sur l’action à la troisième personne lourde et frénétique à un rythme rapide, mais cela doit être fait beaucoup mieux que cela. Gungrave Gore coûte 50 $ pour PlayStation 5, et il doit être considéré comme une blague tardive de poisson d’avril de toutes les manières imaginables. Si cela avait été publié sur Android pour neuf dollars, cela aurait semblé à peu près juste.

Ceci est une annonce:
03 Gamereactor France
3 / 10
+
Interface utilisateur rétro. De gros canons.
-
Ennemis stupides. Mécanique de jeu inepte. Zéro variété. Conception moche. Un gameplay ennuyeux. Histoire ennuyeuse.
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet

0
Gungrave GoreScore

Gungrave Gore

TEST. Written by Petter Hegevall

Grave est de retour avec son fusil géant, et cette fois c’est pour arrêter la racaille, une organisation voyou qui a lancé une nouvelle drogue mortelle. Ça a l’air cool?



Chargez le contenu suivant