Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Première page
tests
God's Trigger

God's Trigger : Nos impressions

Harry et Judy courent après les ennuis alors qu'ils se frayent un chemin à travers le paradis et l'enfer.

  • Ben KerryBen Kerry

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonce

Quand vous commencez un jeu, qui vous place dans un niveau avec pour thème la cuisine. Que vous affrontez un boss qui se nomme "Famine", et que le jeu vous demande de "griller Famine pour obtenir plus d'informations" : vous comprenez que God's Trigger ne se prend pas au sérieux. Pas du tout même, il est presque ringard parfois. Judy, est l'un des deux personnages jouables de la campagne : notre préféré. Elle utilise un fouet assez puissant et un gadget de téléportation qui lui permet d'abattre ses ennemis d'encore plus loin. Elle est, de loin, le plus adéquat des deux protagonistes proposés.

La campagne débute à Outlaw Town, une représentation évidente d'une petite région du Far West composée de vos saloons typiques de l'endroit. La première chose que nous avons remarquée ici c'est le style artistique cel-shaded, qui donne à cette région une atmosphère proche de celle de Borderlands. Cependant, le jeu n'adhère pas pleinement à ce style visuel et mélange des idées différentes qui donne un peu de piquant, graphiquement parlant.

Nous avons évoqué Judy le démon. Elle et Harry, l'ange, sont relativement similaires : mais l'attaque de mêlée par défaut à une plus longue portée avec Judy, et c'est un détail qui s'est avéré utile. Vous ramassez bien des armes lorsque vous abattez des ennemis, mais celles-ci ont une quantité limitée de munitions. De plus, comme nous avons joué en solo pour une grande partie de cet aperçu, nous ne sommes passés à Harry que lorsque sa capacité de percer les murs était nécessaire pour progresser.

God's Trigger

Après avoir terminé chaque niveau, un écran de mise à niveau de votre personnage vous accueille. Le système fonctionne comme un arbre de compétences, divisé en sections contenant de multiples options, avec les avantages les plus puissants présentés tout en bas. Le système fonctionne bien, mais l'interface utilisateur et la lisibilité ne sont pas excellentes et nous nous sommes sentis loucher pour lire réellement ce que chaque mise à niveau a fait. Ceci, combiné au fait que seuls les "avantages" principaux ont le sentiment d'être différents : on a ignoré volontairement une grande partie ce que le reste de l'arbre des compétences présentait. Nous nous sommes assez bien débrouillés dans l'ensemble, car en dehors des combats de boss, la difficulté est largement atténuée par le généreux système de points de contrôle du jeu. À la mort, vous revenez instantanément près de l'endroit où vous avez tué.

Certains de ces niveaux se situent loin de la ville Outlaw. Vous visiterez des installations d'essais nucléaires et des tombes souterraines plus tard, offrant ainsi une belle diversité visuelle. Cependant, mis à part une zone permettant à un personnage de visionner de loin, le gameplay de chaque niveau est assez similaire et offre peu de choses différentes. Nous avons vraiment apprécié l'opportunité de faire en sorte qu'un personnage soit personnalisable et donc unique : mais nous aurions aimé voir plus de niveaux de ce type tout au long de la campagne.

God's TriggerGod's Trigger

Heureusement, le dernier chapitre fait les choses différemment, et c'est ici que God's Trigger prend vie et nous force à changer régulièrement de personnages pour avancer dans des énigmes à compte à rebours. Ici, le rythme du jeu s'affole, et ce n'est pas pour nous déplaire.

Nous avons également essayé le mode arcade en coopératif, qui vous permet de rejouer des parties de la campagne principale, en affrontant différents scénarios de combat pour obtenir la meilleure note possible. C'est assez bien, mais la réapparition instantanée et le système de points de contrôle généreux du mode Histoire sont perdus pour un système à réactivation limitée, ce qui peut parfois être frustrant. Réussir un niveau sans faire de faute, puis être attrapé par un ennemi caché qui vous renvoie au tout début a mis notre patience à l'épreuve...

Globalement, God's Trigger est un plaisir, mais aussi amusant et stupide. La mécanique de tir est solide et les niveaux thématiques variés sont suffisamment intéressants pour vous guider dans la campagne principale. Le dernier chapitre, en particulier, montrait ce que OneMoreLevel pouvait vraiment faire quand il exploite le potentiel de son jeu. Malheureusement, les autres chapitres manquent de rythme à côté de lui. Que vous passiez du côté d'un ange ou d'un démon, God's Trigger vaut le coup d'œil pour les fans de jeux de tir, à la recherche de nouveaux défis coopératifs.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonce
God's TriggerGod's TriggerGod's Trigger
07 Gamereactor France
7 / 10
+
Amusant, visuellement varié et intéressant, God's Trigger est un ajout précieux au genre du jeu de tir avec une vue verticale, en particulier pour ceux qui y recherchent de la coopération.
-
Musique répétitive, conception sonore et des niveaux dans ses débuts médiocres.
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor