Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Première page
tests
Ghost Recon: Breakpoint

Ghost Recon: Breakpoint

La suite de Wildlands vous divertira si vous cherchez la même expérience, mais elle est loin d'être aboutie.

Ghost Recon: Wildlands est une franchise populaire qui a pris un virage à 180 degrés en proposant un monde ouvert il y a deux ans. Grâce à cela, elle est devenue l'un des plus grands succès d'Ubisoft. Ghost Recon: Breakpoint s'appuie sur cela tout en intégrant plus d'ingrédients de la recette Ubisoft bien connue : un système de butin, un accent plus important mis sur des mécaniques RPG en plus de certaines fonctionnalités demandées par les fans. Cela ne rend cependant pas nécessairement la licence meilleure.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Tout comme Wildlands, Breakpoint n'offre pas une histoire des plus captivantes. L'intrigue est très mince et la plupart des personnages semblent si artificiels et superficiels qu'ils nous ont fait passer plusieurs séquences et conversations. C'est peut-être pour cette raison que le rôle de Cole D. Walker, interprété par Jon Bernthal, se démarque.

D'un point de vu du gameplay, Breakpoint est fondamentalement identique à celui de Wildlands, avec quelques améliorations et ajouts, et c'est une très bonne chose. Vous continuerez à courir, à conduire et à voler à travers le nouvel archipel Auroa tout en effectuant des missions ou en explorant tous les coins et recoins, à la recherche d'un nombre exceptionnel d'objets de collection. Ce qui est différent, c'est l'inclusion de drones et de mécanismes de survie, qui donnent au jeu un vent frais et divertissant. Là où la plupart des ennemis humains vont mourir d'une balle dans la tête ou de quelques unes dans le corps, les drones blindés sont beaucoup plus menaçants en termes de puissance de feu et de résistance. C'est peut-être pour cette raison que les nouveaux systèmes de soin et de camouflage fonctionnent aussi bien. Devoir panser ou soigner pendant que les ennemis se rapprochent ou vous tirent dessus est exaltant.

Vous vous sentirez toujours comme une force avec laquelle il faut compter, que ce soit de manière furtive ou comme une approche qui feront passer Terminator ou Rambo pour des vendeurs de bonbons. Pouvoir se cacher en se couvrant de terre ou de boue pendant que les patrouilles ennemies se dressent au sommet de votre tête, avant d'exécuter une attaque surprise, fait toujours son petit effet même des dizaines de heures après le début du match. Le son et la sensation des différentes armes sont bons, et regarder des corps tomber au sol et des drones exploser est toujours aussi satisfaisant.

Breakpoint vous permet également de personnaliser votre personnage de nombreuses façons. Vous pouvez modifier toutes vos armes de différentes manières, à condition que vous ayez trouvé les bons éléments à travers le monde ou l'ayez acheté à la boutique. Il est cependant loin d'être aussi complet et perfectionné que des systèmes similaires dans d'autres jeux. Pour autant, votre arbre de compétence lié à votre classe ajoute une touche de personnalisation supplémentaire qui est la bienvenue. Même vos vêtements peuvent comporter quelques avantages, en fonction de leur rareté, mais ils sont généralement si mineurs qu'ils ne seront probablement pas particulièrement remarquables.

Ghost Recon: Breakpoint

Auroa, le monde dans lequel on évolue, n'est pas un élément particulièrement mémorable. Bien sûr, les environnements assez diversifiés font que les premières heures se passent en un clin d'œil, mais il est évident que le monde semble vraiment vide. Vous rencontrerez toute de même des patrouilles et une tonne d'objets à collectionner, mais lorsque vous remarquerez les mêmes types d'ennemis, emplacements et stratégies, le sentiment de déjà vu et de répétition vous submergera à coup sûr. Même les objets de collection susmentionnés finissent par être sans intérêt, car ils sont souvent un ennui absolu à lire ou à écouter.

Avoir un système de butin intéressant aurait peut-être aidé un tout petit peu, mais même cette partie du jeu ressemble à une charge destinée à inciter les gens à dépenser de l'argent en produits cosmétiques ou simplement à regarder les chiffres monter. Nous ne pensons pas que le jeu soit particulièrement raté à cause de cela, mais pourquoi avoir un bon équipement lorsque la plupart des ennemis meurent d'une balle dans la tête ? Et pourquoi en faire un but plutôt que de se concentrer uniquement sur des tactiques intelligentes, ce qu'était finalement la série Ghost Recon ? Complétés par une foule de problèmes techniques tels que des pop-ins, du clipping, des animations étranges, un framerate instable et une intelligence artificielle stupide, le jeu ne semble pas encore totalement abouti.

C'est peut-être pour cela que nous avons passé plus de temps dans le mode multijoueur Ghost War que dans Wildlands. Jouer avec les mêmes mécanismes de tir contre et avec d'autres joueurs est en fait la meilleure expérience de Breakpoint. Chaque classe et type de joueur a un rôle à jouer et une tactique intelligente est indispensable pour vaincre vos adversaires. Gardez vos amis à l'abri du danger alors que vous sentez le réticule de vos ennemis sur le dos, marquez l'autre équipe avec votre drone pour faciliter le travail de votre tireur d'élite ou de votre flanker, ou simplement que chaque combat soit différent, fait de Ghost War un vrai régal.

Ghost Recon: Breakpoint

Ghost Recon: Breakpoint est certes un jeu amusant, mais sa crise d'identité et sa focalisation sur la quantité plutôt que sur la qualité transparaissent et réduisent l'expérience. Ceux d'entre vous qui aiment toujours Wildlands et qui cherchent juste à avoir plus de plaisir à joueur avec des amis dans un monde plus diversifié, avec quelques nouveaux mécanismes pour pimenter un peu les choses, obtiendront certainement ce qu'ils cherchent. Le problème est que ceux d'entre vous qui en ont assez de la formule éculée d'Ubisoft ou des éléments comme un système de butin, des objets de collection et même une histoire sans intérêt, doivent absolument aller ailleurs.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces
06 Gamereactor France
6 / 10
+
De bonnes sensations de tirs, Beaucoup d'options et de possibilités, Ghost War est très réussi
-
Une histoire ennuyeuse, Auroa semble stérile et vide, manque de profondeur dans les loots, Techniquement faible
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet

Chargez le contenu suivant