Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Première page
tests
Gears Tactics

Gears Tactics

Du Gears, certes, mais un peu différent de ce à quoi nous étions habitués...

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

La question qui brûlait nos lèvres lorsque Gears Tactics a été annoncé fut : "Pourquoi que maintenant ?". Le gameplay de Gears of War repose énormément sur la couverture et des exemples comme XCOM en sont dérivés. Un titre Gears of War s'inspirant de XCOM aurait énormément de potentiel.

Fort heureusement pour nous, Splash Damage a visé bien plus haut en tentant de réinventer le concept et proposer un jeu de stratégie aux opportunités bien plus nombreuses que d'habitudes. Ici, chaque personnage a trois actions possibles et une quantité infinie de combos à leurs dispositions.

Il partage même des fonctionnalités avec certains jeux de plateau (Star Wars Armada et Warhammer pour citer ceux que nous connaissons). Les personnages ne sont pas entravés par une grille mais peuvent se déplacer librement et tirer plus qu'une fois pendant leur tour. Parfois, il sera même possible de foncer dans un groupe d'ennemi avec un Retro Lancer puisque vous êtes sûr d'en éliminer au moins un, sans compter que cela donne une action en plus au reste de vos personnages.

La saga XCOM est excellente mais chaque petite décision de Gears Tactics ouvre les portes à un nombre presque trop grand de choix. L'une des fonctionnalités clé est l'Overwatch, qui permet de garder vos actions pour le tour ennemi. En fonction des armes que vous avez, un cône s'affichera en face de votre personnage et quiconque pénètre dans cette zone sera arrosé de balles.

Gears Tactics

Mais les ennemis ne marcheront pas aveuglément dans vos lignes de tirs. En fait, ils peuvent même utiliser la même tactique que vous. Tenter de forcer un passage étroit où sont postées deux ou trois unités qui attendent de vous mitrailler relève du suicide. Alors que faire ? Et bien vous pouvez utiliser l'option "intimidation" pour les forcer à baisser leur garde, ou les faire exploser avec une grenade bien placée, ou...

Vous voyez où je veux en venir. Le gameplay repose sur les choix, bien plus que n'importe quel autre titre du genre. Comme l'a si bien dit le président Eisenhower : "Chaque combat vous surprendra. Aucun plan ne se déroule sans accroc une fois sur le champ de bataille."

Même les idées diaboliques les plus basiques ne durent pas lorsqu'un ennemi se trouve à un endroit complètement imprévu. On ne voit qu'une petite partie des grandes zones de combat et il est compliqué d'anticiper où les troupes ennemies seront postées. Un fait aussi intéressant que frustrant par moments.

Parce qu'il apparaît parfois comme trop facile de faire héliporter une escouade de soldats sans qu'aucun signe ne nous laisse le prévoir. Difficulté ou simple malchance ? A vous de décider quand vous vous serez fait arnaquer de la sorte par le jeu plusieurs fois.

Gears Tactics

Mais la plupart du temps, l'imprévisible bénéficie au combat. Plusieurs fois une équipe amputée de la moitié de ses membres continuait d'affronter les hordes de Rebuts. Si vous voulez vraiment briller, il est même possible de partir à la recherche du loot disséminé dans les niveaux : armes, armures et autres accessoires qui amélioreront vos chances de vaincre.

Mais un tel détour sera une opportunité en or pour les ennemis, sans parler du temps que cela prend. Toutes les missions ont des objectifs secondaires : compléter quelque chose en un nombre de tours précis par exemple. Bien gérer son timing pour pouvoir ramasser l'équipement et finir les objectifs est un bon exercice.

Entre les niveaux, vous pourrez gérer vos troupes. Elles sont réparties en cinq classes différentes. Votre armée s'agrandira au fur et à mesure que vous avancez et il faudra débloquer certains personnages clés comme Gabe Diaz. Les opportunités de personnalisations, cosmétiques ou pas, sont nombreuses, peut être même un peu accablantes par endroits.

De plus, le loot que l'on ramasse a, à notre humble avis, trop peu d'impact. Un viseur qui augmente la chance de coups critiques de 5% est...ok mais la différence ne se fait pas vraiment sentir. Sans compter que cela nous fait passer plus de temps dans des menus, menus qui nous aident à nous débarrasser de l'équipement trop faible. L'équipement à ramasser est trop convenu (les arbres de compétences eux, marchent bien) et nous aurions aimé voir plus de variété.

Gears TacticsGears Tactics

Pour le moment, nous avons parlé de Gears Tactics uniquement d'un point de vue gameplay. Chose logique, puisqu'il s'agit de la pierre angulaire des jeux du genre. XCOM n'est pas adulé pour son scénario. Pourtant, même dans cet aspect, le jeu surprend. L'histoire se déroule 12 ans avant le premier Gears of War, une différence de taille. Là où la saga crée un monde post-apocalyptique, ici, nous sommes en plein dans l'apocalypse elle-même.

La guerre fait rage et Gabe Diaz et Sid Redburn sont envoyés en mission pour détruire Ukkon. Le scientifique ayant créé les Locustes et d'autres créatures armées jusqu'aux dents assoiffées de sang.

Nous ne gâcherons pas le reste du scénario pour vous, mais sachez que l'histoire n'est pas là simplement pour décorer. Les fans de la saga s'y retrouveront et les retournements de situation sont appuyés par des cinématiques très réussies.

Gears Tactics

Graphiquement, le titre est très beau. Même si la plupart du temps, ces graphismes seront noyés par le HUD lorsque vous êtes en combat. Mais pour certaines actions, la caméra s'élèvera et vous laissera admirer le massacre que vos soldats mènent. Le sound design est peut être un peu en-dessous du reste.

Si vous aimez la licence Gears of War, vous avez tout à gagner à faire Gears Tactics. Les différentes marques de fabriques de la saga sont toutes là. Ennemis, armes et lieux, tout y est. Tout cela sans jamais donner l'impression d'être du fan service, nous sommes dans Gears of War et ce titre s'approche bien plus de l'esprit des premiers titres que les dernières itération pour nous, même si son genre diffère.

Chapeau bas donc, à Splash Damage pour avoir eu l'ambition d'élever Gears Tactics dans des hauteurs que nous n'espérions pas plutôt que d'avoir simplement flanqué la licence sur un genre. Le jeu est stimulant et amusant et aura un impact positif sur le futur du genre. Certains éléments sont certes à revoir, comme les phases entre les niveaux et le caractère trop imprévisible de l'ennemi mais cela ne nous empêchera pas de vous le recommander les yeux fermés.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces
08 Gamereactor France
8 / 10
+
Graphiquement réussi, retranscrit bien l'univers des Gears, un gameplay plaisant...
-
Un peu compliqué par moments en raison de choix trop nombreux, des ennemis trop inégaux...
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet

Gears TacticsScore

Gears Tactics

TEST. Written by Jonas Mäki

Du Gears, certes, mais un peu différent de ce à quoi nous étions habitués...



Chargez le contenu suivant