Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Première page
tests
Draugen

Draugen

Lorsque la sœur d'Edward a disparu en Norvège, il doit revenir des Etats-Unis pour la retrouver. Le début d'une étrange histoire...

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonce
DraugenDraugenDraugenDraugen

Deux américains marchent dans un village endormi de Norvège. Non, ce n'est pas le début d'une blague. C'est le principe même du jeu Draugen de Red Thread Games qui vous met dans la peau d'Edward Charles Harden qui se rend dans sa ville Graavik, accompagné d'une jeune femme Lissie, à la recherche de sa sœur Betty mystérieusement disparue. Vous êtes plongé dans le vif du sujet dès le commencement du jeu, puisque vous êtes déjà dans une barque avec Lissie, s'approchant de la ville aussi paisible que magnifique.

Graviik est l'un de ces lieux idylliques que l'on retrouve en photo de carte postale, à côté d'un fjord, ce qui en fait le village nordique stéréotypé. L'histoire se déroule en 1923, la ville est donc très isolée de la société et dépend de ses exploitations agricoles et minières. Quand vous arrivez, il y a seulement un problème : tout le monde a disparu. Pour retrouver Betty, Edward va devoir résoudre le mystère qui entoure cette ville.

Une généreuse famille a envoyé une lettre à Edward pour l'inviter chez eux, leur maison est presque le premier endroit que vous découvrez en arrivant. L'intrigue tourne autour de cette famille et de son lien avec la communauté, la maison en est la clé car elle contient divers indices que vous devrez suivre. Elle sert également de base d'opérations, le cœur en quelque sorte, autour duquel la ville et le récit dépendent.

En dehors de cela, la ville est constituée de toutes les anciennes caractéristiques auxquelles vous vous attendiez : une église sur une colline, une épicerie et plusieurs cabanes en rondins. Vous pouvez explorer à votre guise, mais Red Thread vous guide lentement vers un endroit à l'autre pour pouvoir poursuivre l'histoire, vous poissant finalement dans des directions précises. Chaque jour la poursuite de votre sœur et l'énigme de Graavik se poursuit, vous obtenez de plus en plus d'informations qui vous permettent de mieux comprendre ce qu'il se passe, et pourquoi.

L'un des points forts du jeu réside dans la beauté du village. Read Thread a créé un visuel pittoresque à découvrir avec plaisir pour les joueurs. Que ce soit dans une profonde brume ou sous un soleil de plomb, ce jeu est un plaisir à regarder (nous avons même eu du mal à réduire nos captures d'écran pour la review).Le jeu nous rappelle assez Everybody's Gone to the Rapture en reprenant l'aspect banal et réaliste, mais avec tant de soin que nous étions totalement immergés. L'endroit est réaliste et cela rend la chose troublante lorsqu'on s'aperçoit qu'il est dépourvu de toute vie humaine.

Draugen
DraugenDraugenDraugenDraugen

Comme dit précédemment, vous êtes accompagnés durant ce voyage par Lissie, une jeune femme qui n'a pas froid aux yeux. Elle s'éloigne régulièrement et explore le village, elle est aussi là pour reprendre Edward lorsqu'il se trompe, qu'il pense trop ou qu'il est trop obnubilé par quelque chose. Elle sert à offrir une nouvelle façon de penser à l'étroitesse d'esprit et la vision en tunnel d'Edward, l'interaction entre elle et lui fonctionne plutôt bien. Il est là pour la guider, mais la plupart du temps... c'est l'inverse.

Tout au long de l'intrigue vous pouvez interagir avec Lissie en utilisant des options de dialogue basés sur ce que vous avez vu. De plus, en appuyant sur la touche R1 (nous avons joué à l'aide d'un DualShock 4 sur PC) vous pouvez voir où elle s'enfuit, vous offrant à nouveau un repère pour vous guidez si vous êtes un peu perdu. Discuter de tout avec Lissie vous aide à comprendre les choses, les conversations deviennent vraiment intéressantes au fil de l'aventure.

Concernant l'intrigue, il n'y a pas beaucoup de choix dans le jeu mais vous êtes autorisé à explorer à votre rythme et à parler à Lissie autant que vous le souhaitez. C'est donc plus qu'un simple « simulateur de marche », terme souvent utilisé dans les jeux où vous vivez passivement l'histoire. De plus, le protagoniste dialogue beaucoup plus que dans ces jeux de simulation habituels, et l'impact que vous avez sur le monde en a autant sur vous.

Draugen
DraugenDraugenDraugenDraugen

L'ambiguïté permanente de l'expérience ajoute une part au mystère à Graavik, puisque tous les événements n'ont pas de réponse, il ne vous reste plus qu'à faire vos propres conclusions. Edward est également remis en question, à un tel point que vous ne savez pas qui croire. Dans Draugen, beaucoup de choses résultent de votre interprétation et c'est souvent à vous de comprendre quoi faire des indices que vous trouverez. Avez-vous confiance à la perspective d'un enfant ? Cette source est-elle biaisée ? Voici quelques questions que vous vous poserez.

Cela nous a pris que quelques heures pour terminer Draugen, et c'était une agréable surprise. Le jeu a beaucoup à offrir, sa conception est tellement bien pensée que c'est un plaisir de découvrir Graavik. Red Thread Games a fourni un jeu mystérieux, tragique et inattendu qui ne nous a pas laissé insensibles...

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonce
DraugenDraugenDraugenDraugen

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonce
09 Gamereactor France
9 / 10
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor