Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Première page
tests
Dragon Quest XI: Echoes of an Elusive Age

Dragon Quest XI : Les Combattants de la destinée

Que vaut se retour de la saga sur consoles (majeures) après douze ans d'absence ?

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Aucune franchise de RPG n'arrive à la cheville de Dragon Quest en termes de popularité au Japon. Un attrait qui réside notamment dans son iconique style artistique, issu du crayon du maître Akira Toriyama (père de Dragon Ball). Mais comme l'avait confié le défunt président de Nintendo Satoru Iwata, le secret de ce succès repose aussi dans son accessibilité. En effet, un jeu Dragon Quest peut être joué par n'importe qui, peu importe ses connaissances sur le genre. Une philosophie à ne pas sous-estimer dans une catégorie qui peut paraitre souvent trop complexe et rebuter les non-initiés.

En dehors du Japon, la franchise ne rencontre toutefois pas la même ferveur, malgré un léger sursaut lié à la localisation de Dragon Quest VIII (en 2006). Cet épisode fut également le dernier à être sorti sur une console de salon hors de l'archipel. Le neuvième volet étant une exclusivité DS, et le MMORPG Dragon Quest X ne quitta jamais les frontières nippones. Ce qui veut dire que Dragon Quest XI : Les Combattants de la destinée est le premier lancement sur nos plateformes majeures depuis maintenant douze ans. En l'occurrence sur PlayStation 4 et PC.
D'une certaine manière, Final Fantasy et Dragon Quest sont deux antagonistes. Chaque FF propose des nouveautés combinées à des éléments familiers. Dans Dragon Quest, on reste toujours en terrain connu, avec juste ce qu'il faut de modernité pour s'accorder aux standards actuels. Dragon Quest XI confirme ce trait dès les premières minutes de jeu.

Cette recette old school n'est pas forcément une mauvaise chose. C'est vrai, on ne veut pas se forcément lancer dans l'inconnue, une formule bien connue et rodée convient souvent à nos envies du moment. Une tâche dont s'acquitte aisément Dragon Quest XI, lequel délivrera aux fans ce qu'ils espèrent retrouver dans ce titre, tout en offrant une bonne initiation aux nouveaux venus.

Dragon Quest XI: Echoes of an Elusive Age

Mais commençons par une des lacunes traditionnelles de la série DQ, à savoir son histoire principale. Dans tous les épisodes, vous incarnez un héros muet, choisi par la destinée pour sauver le monde des forces du mal. Les personnages entrent dans les cases prédéfinies de gentils ou méchants, que cela soit par leur comportement ou leur apparence qui ne laissent aucun doute. Un manichéisme que l'on retrouve dans cette nouvelle aventure. Vous assumez le rôle d'un élu, réincarnation d'un héros d'antan, désigné par Yggdrasil, l'arbre divin. Cette distinction vous attirera les foudres des forces du mal qui attenteront à votre vie dès la naissance. Ayant survécu aux attaques et étant en âge de remplir votre tâche héroïque, vous partez à l'aventure afin d'accomplir votre mission divine.

Il n'y a pas de grandes surprises dans la quête principale, et bien que vos compagnons aient beaucoup de charme, ils ne se démarquent jamais vraiment. Malgré cela, le jeu réussi à vous surprendre plus d'une fois, surtout grâce à son récit secondaire. Mais une fois celui-ci terminé, on se demande si ce n'est pas l'intérêt premier des Dragon Quest après tout. Car en réalité ce sont ces petites histoires annexes s'entremêlant au récit principal qui donnent sa saveur à l'aventure.

Dragon Quest XI: Echoes of an Elusive Age

Sans surprise, les graphismes de Dragon Quest XI sont époustouflants. Le style distinctif d'Akira Toriyama n'a jamais semblé aussi vivant. C'est assez impressionnant de voir l'énergie investi par Square Enix pour créer cette vision magnifique. Même après plus de 50 heures de jeu, vous serez toujours aussi émerveillé par la qualité visuelle proposée. Cette excellente présentation permet aussi plus facilement aux personnages et autres monstres de vous séduire par leur charisme et/ou personnalité.

Les mécaniques sont quant à elles plutôt faciles à dompter, faisant de cet épisode une bonne initiation pour les nouveaux venus. Devant vous se dresse un monde immense à explorer, peuplé de personnes nécessitant votre aide et de très nombreuses activités à tenter. Les terres sont aussi habitées de monstres qui errent librement sur la map vous permettant de les défier ou de les esquiver, finies les rencontres aléatoires. Les combats sont toujours au tour par tour, il est cependant possible de prédéfinir un style de combat automatisé pour les personnages.

Dragon Quest XI: Echoes of an Elusive Age

Mais la grande nouveauté de ce volet, c'est le nouveau système d'attaque combinée reposant sur la tension. Comme dans Dragon Quest VIII, votre personnage peut être en hypertension, octroyant divers bonus à vos stats. Néanmoins ici, ce statut se déclenche automatiquement. Si plusieurs personnages sont dans cette condition simultanément, ils peuvent déclencher une attaque spéciale combinée. Mais ce n'est pas le seul ajout puisque désormais un arbre de compétence et une forge portable sont également de la partie. Ladite forge vous suivra partout dans votre aventure.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Mais tout cela nous mène au véritable point faible de Dragon Quest XI, le manque réel d'innovation. La plupart des tentatives visant à apporter quelque chose de nouveau se résument en réalité à s'accorder avec les standard actuels. Le jeu tente de voguer sur la nostalgie d'anciens titres comme Dragon Quest VIII, mais le problème est que celui-ci est devenu populaire parce qu'il a su renouveler la série et non se contenter d'égaler les autres jeux de son époque...

Depuis la sortie européenne de Dragon Quest VIII en 2006, les fans de JRPG ont eu droit à d'excellents titres. Que ce soit Final Fantasy XII, Bravely Default, The Last Story, Xenoblade Chronicles, Lost Odyssey, Tales of Xillia, Persona 4 et Ni no Kuni: La Vengeance de la Sorcière Céleste pour n'en citer que quelques-uns. Chacun de ses titres a su apporter de nouvelles pierres à l'édifice, mais à part le côté graphique de la chose, Dragon Quest XI ne semble pas l'avoir compris. Le ressenti de l'expérience est trop ancien et trop mollasson pour être vraiment en compétition avec les offres du moment, ou pour tout simplement se démarquer.

Dragon Quest XI: Echoes of an Elusive Age

Une partie du problème repose sur les anciennes fondations de la série qui devraient être renouvelées, voire remplacées. Citons en quelques-unes : les choix de dialogues qui vous bloquent dans un cercle de répétitions jusqu'à ce que vous choisissiez la « bonne » réponse ; les menus longs et insignifiants, avec par exemple les sauvegardes où il vous est forcé d'aller dans une église pour subir encore et toujours le même dialogue rébarbatif ; le fait de devoir aller demander à un prêtre le nombre d'expériences qu'il vous reste à acquérir avant le niveau prochain. Tous ces petits inconvénients réunis ne sont au final plus si insignifiant que cela et peuvent entacher votre expérience.

Il aurait peut-être aussi été intéressant d'envisager de passer à un autre compositeur pour la série. Koichi Sugiyama est à la baguette depuis les tous débuts de la série en 1987. Et bien que certains morceaux soient agréables, le tout manque un peu de profondeur.

Cependant, malgré le manque d'innovation, il reste très agréable à jouer, surtout si vous êtes un fan de longue date. Si vous hésitez à investir dans Dragon Quest XI, voici deux questions qui vous aideront dans votre décision : est-ce que j'ai déjà joué à un Dragon Quest auparavant, et surtout l'ai-je apprécié ? Si la réponse aux deux questions est oui, alors allez-y les yeux fermés. Il y a beaucoup de choses proposées pour passer un bon moment et vous divertir, même si les défauts du jeu sont évidents. Néanmoins, pour être franc, Square Enix a beaucoup de travail devant lui s'il espère lancer un douzième opus pour la série...

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces
Dragon Quest XI: Echoes of an Elusive AgeDragon Quest XI: Echoes of an Elusive AgeDragon Quest XI: Echoes of an Elusive Age
07 Gamereactor France
7 / 10
+
Visuellement magnifique, Des personnages charmants, des histoires secondaires très bien écrites, Un monde vaste avec beaucoup de choses à explorer, Un sentiment d'aventure est présent dès le début...
-
Trop de vieux concepts, Une histoire principal et une bande son qui manquent de saveur, Certaines lenteurs par moments, Ne renouvelle pas suffisamment la série...
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant