Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

LIVE
HQ
logo hd live | Echo Generation
See in hd icon
Français
Gamereactor
tests
Castlevania Requiem: Symphony of the Night & Rondo of Blood

Castlevania Requiem: Symphony of the Night & Rondo of Blood

L'un des maîtres du genre MetroidVania est de retour !

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ
HQ
Castlevania Requiem: Symphony of the Night & Rondo of BloodCastlevania Requiem: Symphony of the Night & Rondo of Blood

Apparu en même temps que le second animé de Castlevania sur Netflix, Konami nous permet de replonger dans deux de ses productions majeures avec Castlevania Requiem: Symphony of the Night & Rondo of Blood. Certains fans seront certainement ravi de cette nouvelle opportunité de revivre les aventures de Richter ou Alucard, tandis que d'autres seront déçus de ne retrouver aucun bonus dans cette version.

Aidé par le succès de la série Netflix, l'éditeur nippon espère capter l'attention des plus jeunes avec ce Castlevania Requiem: Symphony of the Night & Rondo of Blood. Les deux classics ont marqué toute une génération de joueur, surtout Symphony of the Night qui va être à l'origine d'une sous branche dans la franchise et déterminera un genre répondant au terme de « MetroidVania ».

Pour les plus jeunes d'entre vous donc, ou ceux à qui le titre avait échappé, SOTN est sorti pour la première fois en 1997 sur PS1, avant d'avoir droit à une seconde vie en 2007 sur les plateformes de téléchargement de Sony et Microsoft. Dans cette aventure, vous incarnez Alucard, fils de Dracula, qui veut mettre un terme aux agissements de son père. Cet opus délivre peut-être le scénario le plus surprenant de la saga qui fait directement suite à celui de Rondo of Blood. Dans ce dernier, vous êtes au contrôle de Richter, dont la dulcinée a été capturée par les forces maléfiques déchaînées par le vampire éternel, ennemi des Belmont.

Castlevania Requiem: Symphony of the Night & Rondo of BloodCastlevania Requiem: Symphony of the Night & Rondo of Blood

Le scrolling est horizontal dans les deux expériences mais les gameplay sont très différents. Rondo of Bloom délivre en revanche une progression plus traditionnelle aux Castlevania de l'époque, avec des combats au fouet et des stages qui se concluent par un Boss. Mais il fournit tout de même quelques nouveautés à la formule. Il est possible notamment d'esquiver avec un salto arrière, les stages ont plusieurs chemins de progression et le héros peut faire appel à un système d'armes secondaires plus développé avec des attaques spéciales. Ce dernier point est peut-être le seul élément en commun avec SOTN, à part bien évidemment ses personnages.

Dans SOTN, la formule a été entièrement revue pour révolutionner la saga. La progression est similaire à celle de Metroid, permettant de naviguer dans le château à votre guise. Ainsi, il est possible de revenir dans les parties de la bâtisse déjà visitées avec de nouveaux items afin d'espérer débusquer les très (très) nombreux secrets dissimulés.

L'action, les musiques ainsi que le doublage font toujours autant d'effet aujourd'hui. Cependant, si les graphismes de SOTN n'ont pas trop souffert des affres du temps, on peut difficilement en dire de même pour Rondo of Blood (bien qu'il reste tout à fait charmant). Ces deux expériences fournissent un fort sentiment nostalgique, mais il est dommage que Konami se soit contenté de simplement porter les jeux. L'un des points les plus gênants de cette migration brut est le ratio 4:3, laissant les côtés de l'affichage remplis par une image de fond même en plein écran...

Castlevania Requiem: Symphony of the Night & Rondo of Blood

Dans cette duologie, Symphony of the Night est clairement l'offre la plus intéressante. Si vous n'y avait pas joué, nous vous le recommandons très fortement. Le level design, le scénario, la profondeur du titre et de ses secrets en font un incontournable. En ce qui concerne Rondo of Bloom, comme dit précédemment, son expérience est très différente. Elle s'adresse surtout aux joueurs à la recherche d'action et de challenges qui n'ont pas peur de la frustration engendrée par « quelques » morts. Que vous soyez plus enclin à l'un ou l'autre, vous serez tout de même certainement satisfait de l'ensemble.

Nous devons cependant faire quelques reproches à cette compilation. Le contenu contient les deux jeux de l'époque et pas grand-chose de plus. Il était tout à fait possible de fournir quelques ajouts supplémentaires, tels que la bande-son des jeux ou quelques artworks, à l'instar de Castlevania: The Dracula X Chronicles (sorti dans nos contrées en 2008 sur PSP). Vous n'aurez droit ici qu'à quelques filtres d'affichages offrant, entre autres, le plein écran ou lissage léger des graphismes. Nous aurions aussi apprécié une meilleure interface des menus afin qu'ils soient plus confortables à la navigation. Il est dommage de constater le peu d'attention apporté par Konami à deux des titres les plus appréciés de la saga...

Malgré ce manque d'application, les fans de la série peuvent tout de même se laisser séduire par cette nouvelle chance de replonger dans ces aventures. Quant à ceux qui n'ont jamais pu les expérimenter, surtout SOTN, ils devraient fortement considérer l'achat de Castlevania Requiem: Symphony of the Night & Rondo of Blood, proposé à un prix plutôt abordable. Nous finirons en disant que si l'exploitation de la fibre nostalgique peut parfois suffire à satisfaire les joueurs, l'absence d'extras peut s'avérer très frustrant...

Castlevania Requiem: Symphony of the Night & Rondo of Blood
Castlevania Requiem: Symphony of the Night & Rondo of BloodCastlevania Requiem: Symphony of the Night & Rondo of BloodCastlevania Requiem: Symphony of the Night & Rondo of BloodCastlevania Requiem: Symphony of the Night & Rondo of Blood
07 Gamereactor France
7 / 10
+
Deux excellents Classics, Toujours aussi fun, Un incroyable level design, Le retour de Rondo trop rare dans nos contrées, Symphony of the Night tout simplement...
-
Pas d'extras, Des menus confus...
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant