Français
tests
Assassin's Creed Valhalla

Assassin's Creed Valhalla

Après deux opus qui s'étaient fortement éloignés de l'essence de la franchise, Ubisoft revient aux sources avec cet épisode Viking. Mais est-il vraiment possible de contenter les fans des deux ères de la saga ?

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Après une attente de deux ans, Assassin's Creed Valhalla est enfin disponible pour reprendre le flambeau d'Odyssey. Le délai plus long engendré par le concept de jeu service, délivrant moult DLC et évènements, a aussi offert un temps supplémentaire aux équipes pour tenter de renouveler une saga qui commencait à s'essouffler. On doit le dire, les aventures aux côtés de Bayek et de notre misthios n'avait pas fait l'unanimité. Et même si certains avaient été satisfaits par ces dernières, on ne pouvait s'empêcher de se demander si l'on pouvait encore les qualifier d'Assassin's Creed. Une réflexion qui a trouvé écho jusqu'au cercle des plus fervents fans de la série. Autant dire qu'après l'annonce de Valhalla (en avril dernier) et de la forte communication qui en suivie, beaucoup de craintes mais aussi d'espoirs se sont exprimés.

Nous pouvons vous le dire dès à présent : cet épisode a été une agréable surprise. À titre personnel, il a été le premier opus réellement prenant depuis Black Flag, ce qui n'est pas surprenant puisque Valhalla marque le retour aux commandes du duo Ashraf Ismail (directeur créatif) et Darby McDevitt (directeur narratif). Et comme dans leur dernière collaboration, nous ne commençons pas notre aventure en tant qu'Assassin, même si l'on sera appelé à échanger et agir de concert avec eux.

Ici, nous incarnons Eivor, viking qui après divers évènements décide de quitter sa Norvège natale, avec son frère Sigurd, pour rejoindre l'Angleterre et y établir une nouvelle colonie. Nous refusons de vous donner plus de détails sur le scénario, ce qui vous gâcherait le plaisir de le vivre manette en main. Cependant, nous pouvons vous confier ce qui, en plus de son écriture, fait sa force : sa réalisation et sa mise en scène.

Les récits, dialogues, agissements des personnages font sens et sont cohérents. Le tout est mis en scène de manière prenante et intense, comme vous pourrez le ressentir dès les premiers instants du jeu avec son introduction. Certes, les auteurs se sont parfois permis quelques facilités, mais cela reste assez rare et n'entache en rien la qualité générale.

Assassin's Creed ValhallaAssassin's Creed Valhalla

Mais parler d'un seul récit pourrait être une erreur à proprement parler. En réalité, dans les parties plus avancés, vous découvrirez que ce sont plusieurs arcs simultanés qui vous sont proposés aux buts et engagements bien distincts. Que cela soit auprès de Hytham l'Assassin, Randvi la garante des alliances, ou encore Valka la prêtresse, vous progresserez dans des histoires qui sont à la fois connectées et indépendantes mais toutes aussi intéressantes. Une idée originale qui procure plus de liberté aux joueurs dans sa progression et ses envies.

Bien évidemment, une bonne écriture est une qualité indiscutable, mais dans un jeu vidéo, le gameplay est décisif sur le jugement final. Surtout que c'est sur cet aspect que se sont concentrés les plus virulents reproches des derniers numéros. Ubisoft est connu pour garder une formule en ne la modifiant que légèrement au fur et à mesure des volets tout en restant à l'écoute de sa communauté. Cela n'a jamais été aussi vrai que cette fois-ci car il est vraiment possible de se façonner son expérience selon ses désirs. Les assassinats en discrétion en sont un bon exemple ; auparavant, lorsque votre personnage était dissimulé, il pouvait surprendre un adversaire pour l'assassiner en un coup grâce à la lame secrète. Puis, depuis notre virée en Egypte, cela n'était possible que sur les adversaires de niveaux inférieures. Ceux plus forts résistaient à l'attaque.

Cette nouvelle mécanique avait pu séduire certains, mais avaient déplu à beaucoup attachés à la notion d'assassinats discrets emblématiques de la saga. Ici, le studio coupe la poire en deux en proposant un QTE pour les ennemis plus forts, mais surtout en offrant dans les options la possibilité de se débarrasser du QTE pour rendre toutes les attaques dissimulées létales. Et ce n'est que l'une des nombreuses possibilités pour paramétrer l'expérience à souhait. Pour notre part, nous vous conseillerons chaudement de suivre les réglages par défaut qui permettent de profiter du jeu de manière optimale, même lorsque cela peut sembler déroutant comme vous allez le voir par la suite.

Après l'introduction, vous devrez choisir le genre de votre avatar : Homme ou Femme, ainsi qu'une troisième option un peu surprenante. Cette dernière vous propose d'être les deux, ou plus précisément l'un ou l'autre selon ce qui est le plus opportun pour l'Animus. Cette configuration est celle par défaut et, comme dit plus haut, nous vous conseillons de la privilégier, même si cela peut sembler étrange et que nous ne pouvons hélas vous expliquer son intérêt au risque de vous gâcher une partie de l'expérience.

Assassin's Creed ValhallaAssassin's Creed Valhalla

Une fois vos choix effectués, il est temps d'expérimenter le titre et son essence. En-dehors des quêtes principales, la franchise des Assassin's Creed a toujours mis l'accent sur la carte qui recèle de nombreux éléments et activités qui représentent au final la majeure partie du temps de jeu. On peut les diviser ici en deux catégories : les raids et l'exploration.

Ces premiers sont un point essentiel du titre qui, en plus d'apporter de l'authenticité au cadre viking, vous fournira des ressources primordiales pour votre campement (sur lequel nous reviendrons plus tard). Ces assauts sont très entrainants et font la part belle à l'attaque franche et brutale. Aux côtés de votre équipage, vous lancerez la charge pour piller les richesses des lieux les mieux fournies tel que les abbayes.

C'est peu de choses, mais le fait de voir vos acolytes s'activer pour balancer des torches sur les toits, rentrer dans les maisons en feu pour tout saccager à la recherches de biens, vous prêter mains fortes pour enfoncer les portes barricadées, tout cela au milieu du chaos engendré par les villageois fuyants de toute part et les batailles avec les soldats procure une sensation barbare bien grisante.

Lors des affrontements, vous remarquerez que ceux-ci restent assez similaires qu'auparavant, bien qu'ils aient été rééquilibrés et qu'une la nouvelle jauge d'endurance a été introduite. Cette dernière se vide à chaque esquive et coup dans le vide et, une fois à zéro, il est impossible de parer ou esquiver. Soyez donc vigilant car il faudra un petit laps de temps pour qu'elle se remplisse à nouveau. Tout cela donne une bonne sensation de force et de puissance sans pour autant tendre vers une supériorité excessive de notre avatar.

La sauvagerie de côté, vous pourrez vous adonner à la promenade pour dénicher tous les éléments de la carte qui se répartissent en trois catégories : les richesses, les mystères et les artefacts qui se résument en des coffres, quêtes et mini-jeux ainsi qu'items à collectionner. Il est à signaler que le fait d'aller à un point de synchronisation ne révélera plus tous les points d'interaction. Pour cela, il faudra vous rapprocher assez des lieux pour qu'ils soient marqués définitivement sur la map mais aussi pour que leur nature soit précisée amplifiant grandement la sensation d'exploration.

Si la tâche pouvait s'avérer ennuyante et redondante dans l'intégralité de la saga, ne reposant que sur notre besoin compulsif de tout acquérir et compléter, la mission est à présent bien plus agréable et digeste. Jamais nous n'avons eu la sensation de faire deux fois la même choses, même en dans les actions les plus simples comme collecter les coffres. Une prouesse en soi vu le nombre d'action à effectuer dû l'immensité du terrain de jeu.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Pour vous aider dans vos recherches, vous pourrez également faire appel à votre volatile, comme dans les deux derniers opus mais aussi à la Vision d'Odin, équivalent de la vision d'aigle qui marque ici son retour pour le plus grand bonheur des fans. Les deux vues sont complémentaires, chacune procure des capacités et informations propres comme la surbrillance des ennemis pour l'une et le repérage et le marquage à très longues distances de ressources pour l'autre. Mais surtout, elle offre une fluidité un confort de jeu indéniable. Vos agissements sont plus rapides et instinctifs et ne nécessite pas de stopper votre rythme, ce que l'on pouvait reprocher au système d'Origins et Odyssey.

Enfin, un dernier point important du gameplay, mais aussi du scénario puisqu'il est le but de votre aventure : le campement. Centre de votre péripétie et progression, c'est là que se trouveront tous les points de départ des quêtes principales mais aussi vos amis et leur activité ou commerce. Pour les débloquer, vous allez devoir investir les ressources obtenues lors des raids pour divers bonus. Cela peut aller de l'échoppe de tatouages à des fins esthétiques, à la mise en place d'une caserne pour personnaliser votre équipage avec les membres de votre choix.

Ces nouvelles installations délivreront aussi de nouvelles quêtes et agrandiront le campement, ce qui donnera l'accès à de nouvelles installations et ainsi de suite. Mais le campement représente plus qu'une tâche à compléter, il est votre maison. Voir vos amis et discuter avec eux, façonner et décorer petit à petit la colonie et être accueilli par les enfants qui accourent vers vous en criant votre nom à votre retour, on sent que l'on tente de vous faire sentir chez vous avec la joie de rentrer qui va avec.

Assassin's Creed ValhallaAssassin's Creed ValhallaAssassin's Creed Valhalla

Terminons sur quelques petits points non majeurs mais qui ont leur importance sur l'atmosphère et la qualité du titre comme les paysages. Les environnements qui embelliront vos voyages, que cela soit le paysage montagneux enneigé de la Norvège ou les plaines verdoyantes d'Angleterre, délivre une aura propre et unique. Le contraste entre les deux pays se fait grandement ressentir et l'on comprend l'envie des nordiques de vouloir s'établir dans d'autres terres plus clémentes.

Le charme n'est pas dans le détail, il faut l'avouer, mais plutôt dans le jeu des couleurs et de la composition, une palette chatoyante et un agencement qui séduisent l'œil. Comme concédé plus haut, le détail et la finesse n'est absolument pas le point fort des graphismes. Les animations sont pauvres, que cela soit dans les mouvements des corps ou dans les expressions faciales, sans parler des bugs aléatoires ici et là qui ternisse l'immersion. Aussi pour continuer dans les mauvais points et le manque d'évolution, l'IA des ennemis est toujours autant à la ramasse. Cela saute d'autant plus aux yeux lors des phases d'assassinat en discrétion où leur comportement manque cruellement de réalisme.

En conclusion, à travers son action intense, son histoire, sa mise en scène maîtrisée et esthétique et l'amélioration des points récurrents de la saga, Assassin's Creed Valhalla ne sera peut-être pas le meilleur épisode de la série mais est indéniablement un jeu auquel vous aurez sincèrement plaisir à jouer. Quelques bémols sont à noter, tels que l'IA ou peut-être la localisation, mais les fans de la série peuvent y aller les yeux fermés tandis que les récalcitrant des derniers opus pourraient bien se laisser séduire parce volet qui renoue avec les valeurs chères à la franchise.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces
08 Gamereactor France
8 / 10
+
Le récit et la mise en scène ; Possibilité de façonner l'expérience en adéquation avec nos goûts ; Les Raids et Assauts ; La chasse aux items de la carte la plus travaillée et la moins redondante de la saga
-
L'IA vraiment dépassée ; Les animations des personnages trop rigides et expressions faciales trop pauvres ; La localisation qui enlève certaines subtilités de la version anglaise.
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet

Assassin's Creed ValhallaScore

Assassin's Creed Valhalla

TEST. Written by Karim "Linkoy" Lahcène

Après deux opus qui s'étaient fortement éloignés de l'essence de la franchise, Ubisoft revient aux sources avec cet épisode Viking. Mais est-il vraiment possible de contenter les fans des deux ères de la saga ?



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.