Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Première page
tests
AI: The Somnium Files

AI: The Somnium Files

Kotaro Uchikoshi est de retour avec une nouvelle histoire de meurtre, saupoudrée de moments amusants et d'autres plus embarrassants...

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Kotaro Uchikoshi, à qui l'on doit notamment la série Zero Escape, revient sur le devant de la scène avec un titre de science-fiction intitulé AI: The Somnium Files. Après avoir joué à Zero Escape, nous étions curieux de savoir comment l'intelligence artificielle fonctionnerait ; autant vous le dire d'emblée, il s'agit de l'une de ses meilleures œuvres.

Le jeu s'ouvre sur vous, le protagoniste Kaname Date, enquêtant sur la scène d'un meurtre macabre. Une femme s'est fait enlever son œil gauche et a été attachée à un cheval de manège dans un parc abandonné. Vous devez enquêter sur son meurtre avec l'aide de votre compagne, Aiba.

Vous faites partie du groupe secret des recherches sur le cerveau (ABIS, Advanced Brain Investigation Squad), et Aiba représente en fait AI Ball, qui se trouve dans votre orbite afin de vous fournir une analyse pendant votre enquête. C'est un concept assez étrange au début, et le fait qu'elle puisse sortir de votre œil comme une petite créature visqueuse devant vous n'aide pas. Cependant, elle est votre compagne et vous avez besoin d'elle.

AI: The Somnium Files
AI: The Somnium FilesAI: The Somnium FilesAI: The Somnium Files

Cependant, ce n'est que début de l'histoire. Au cours des quelque 20 heures de jeu, vous découvrirez un mystère beaucoup plus profond que nous n'oserions pas spoiler ici. Tout ce que vous devez savoir, c'est que c'est tout aussi imaginatif, bizarre et dérangeant que n'importe quelle autre œuvre d'Uchikoshi, et que cela emprunte des pistes vraiment intéressantes.

Le gameplay scénarisé vous mettra devant des situations pouvant être résolues par des interactions de type point and click, mais les conversations que vous aurez sont plus importantes encore. C'est comme un roman visuel à cet égard, car vous parlez constamment avec des personnages au sujet de l'enquête, ou des fois pour votre propre intérêt, en cliquant sur eux et en sélectionnant divers choix de dialogue (c'est aussi simple que sur PC, puisque nous avons joué sur Switch).

Pour poursuivre votre enquête, vous devrez toutefois entrer dans les rêves des gens via un scan du somnium à l'aide d'une machine Psync, et cela sera possible avec une variété de personnages à des moments clés de l'histoire. Ici, nous sommes plongés dans un casse-tête à la troisième personne dans lequel Aiba, en tant que femme, examine les éléments clés du rêve pour découvrir des indices et déverrouiller des éléments plus profonds de la psyché. Ill y a une limite de temps de six minutes, avec chaque action utilisant un certain temps, ainsi que des bonus de temps et des pénalités supplémentaires.

AI: The Somnium Files
AI: The Somnium FilesAI: The Somnium FilesAI: The Somnium Files

Il y a également des branches du récit à découvrir. Votre première partie vous permettra de parcourir l'histoire et d'arriver à une des nombreuses fins, et c'est à ce stade que l'IA commence vraiment à devenir intéressante. Ces branches se déroulent dans les scans somnium eux-mêmes, et une fois que vous avez terminé le jeu, vous pouvez voir l'organigramme des événements et voir quelles branches il vous reste à faire. Ceci vous permet de visualiser davantage ce qui se passe derrière ce monde, les liens entre les personnages, et des indices pour reconstituer le puzzle.

Cependant, certains chemins vous bloquent à un moment donné, vous obligeant à terminer le jeu ailleurs avant de pouvoir progresser, et Spike Chunsoft maintient ainsi le rythme pour résoudre tous les mystères. En fait, un flux constant d'informations vous parvient sans que cela devienne accablant ou déroutant, et c'est un voyage satisfaisant jusqu'au bout, surtout lorsque tous les fils sont enfin reliés sous vos yeux.

Une des frustrations que l'on peut rencontrer dans ce jeu se présente sous la forme de points critiques, les scans somnium. Les solutions - en particulier en ce qui concerne les chemins alternatifs que vous pouvez emprunter - peuvent être obtuses et déroutantes, et nous avons souvent chercher des guides en ligne. Avec une limite de temps également, il peut être fastidieux d'essayer de les rejouer et d'enquêter uniquement sur ce qui est nécessaire pour vous aider à progresser, d'autant plus que vous devez toujours regarder les mêmes cinématiques et dialogues.

AI: The Somnium Files
AI: The Somnium FilesAI: The Somnium FilesAI: The Somnium Files

Là où l'IA excelle, c'est avec les personnages conçus par Yūsuke Kozaki. Ils ne sont pas seulement colorés dans un style particulier, avec beaucoup de variété, mais ils ont aussi leur personnalité qui se retranscrit à l'écran. Chacune - des personnalités - ajoute et entrave l'enquête à sa manière. Découvrir comment elles sont liées les unes aux autres est extrêmement enrichissant. Néanmoins, il est difficile d'anticiper ce qui va se passer et de quelle manière les histoires se connectent, mais nous l'IA surprend constamment.

Il est également agréable de connaître ces personnages avec Date en tant qu'individu commun, plutôt qu'en tant que détective. Il crée des liens et des amitiés avec ces personnes, ce qui laisse place à davantage de moments de divertissement en dehors des poursuites criminelles morbides. Iris, par exemple, est une personne influente dans les médias sociaux qui veut toujours jouer à ShovelForge (comme Minecraft), et un scan du somnium dans son cerveau s'est démarqué comme un point culminant, apportant son amour des couleurs vives et de la danse excentrique d'une manière très spéciale.

De nombreux personnages ont également leur propre finalité, vous pouvez donc déchiffrer leurs histoires personnelles tout au long de votre quête principale, ce qui ajoute une couche supplémentaire à AI: The Somnium Files, au-delà des scènes troublantes et du mystère de l'histoire qui plane.

On a par moments étaient gênés par les références sexuelles loin d'être indispensables. Comme lorsqu'il nous a été demandé de distraire des voyous armés avec un ensemble de sous-vêtements féminins. Mais les commentaires de Date sur le fait de vouloir voir à travers les vêtements des femmes ou de toucher leurs seins étaient un peu plus effrayant que drôle. Nous nous sentions mal à l'aise, et cette fonction est inutile, surtout qu'elle intervient dans des moments aléatoires sans aucun contexte.

AI: The Somnium Files
AI: The Somnium FilesAI: The Somnium FilesAI: The Somnium Files

Cela dit, une fois que toutes les branches ont été terminées et que l'histoire se termine finalement par une excellente fin (sérieusement, vous devez la voir), nous avons été très étonnés de voir à quel point Uchikoshi et Spike Chunsoft nous avaient propulsés dans le récit.

Nous en avons profité beaucoup avant l'ouverture des branches. À ce moment-là, il a été élevé à de nouveaux niveaux et nous pouvons affirmer sans détour que l'expérience vaut le coup. Nous avons ici un mélange subtil de moments sombres mélangés à de la bêtise débordante, qui se combine à un réseau de mystères pour créer un jeu vraiment unique.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces
AI: The Somnium FilesAI: The Somnium FilesAI: The Somnium FilesAI: The Somnium Files
09 Gamereactor France
9 / 10
+
Grande variété de personnages, histoire sous forme de branches avec beaucoup de sujets, contenu troublant mélangé avec des moments amusants, beaucoup de choses à voir...
-
Trop de sexe tue le sexe, des puzzles étranges par moments...
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet

AI: The Somnium FilesScore

AI: The Somnium Files

TEST. Written by Sam Bishop

Kotaro Uchikoshi est de retour avec une nouvelle histoire de meurtre, saupoudrée de moments amusants et d'autres plus embarrassants...

Chargez le contenu suivant