Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Première page
tests
Age of Wonders: Planetfall

Age of Wonders: Planetfall

Nous avons testé le dernier titre stratégique de la saga Age of Wonders de Triumph Studio.

  • Roy WoodHouseRoy WoodHouse

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

La série des Age of Wonders a longtemps été connu pour son univers fantastique. Mais dans
Planetfall, Triumph Studios change de cap, et passe à la science-fiction.
Malgré le pluralisme des supports accueillant le jeu (PC, PS4 et Xbox One), nous ne l'avons testé que sur PS4. Et, avons découvert un jeu peuplé de planètes inconnues, de nains, de dinosaures montés et même de zombies- cyborgs.

Avant de commencer, il est à noter que Planetfall est un jeu un peu plus complexe et stratégique que la moyenne. Il requiert beaucoup de lecture afin d'en tirer la meilleure expérience possible et nécessite de lire les encadrés informatifs. Malgré la présence d'un tutoriel au départ, Planetfall demande une implication totale dans le jeu pour y trouver du plaisir

Après 200 ans de cryo-sommeil (la chance !), la faction Vanguard revient chez elle pour retrouver son mond. Mais, un effondrement de l'Empire de la Star Union (à la Star Wars) a tout bouleversé. Pour y survivre, 6 factions vont s'affronter.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

À savoir, les Vanguard, qui est une faction de soldat, sont prêts à donner leur vie à la Star Union. Les Dvar, rappelant les soldats soviétiques ont une passion pour les explosifs. Puis il y a les Amazones, les femmes guerrières monteuses de dinosaures. Ensuite vient les deux factions non humaines : Les Kir'ko, des insectes géants, sont des ex-esclaves de l'Empire et l'Assemblée, qui sont des morts-vivants-cyborgs. Enfin vient Le Syndicat, qui ne sont "que" des gangsters.

Planetfall présente un lore très bien ficelé : chaque faction a sa propre histoire. De ces histoires découlent des affinités plus ou moins entretenues, mais qui sont justifiés par le travail scénaristique. Par exemple, les Kir'ko sont des anciens esclaves de l'Empire. Il voit donc d'un très mauvais œil le retour des Vanguard, anciens soldats qui y était dévoués. L'intrigue donne tout pour que le joueur se plonge corps et âme dans le jeu.

Néanmoins, c'est là que ça coince. Avec une telle quantité de d'informations à ingérer, que ce soit scénaristique ou pour le jeu, le joueur s'y perd vite. On sent l'influence de la science-fiction, et même un peu trop. Quand d'un côté elle apporte un côté immersif des plus agréables, de l'autre elle interroge sur sa nécessité. Lisser un peu plus le début du jeu, avec moins d'informations, encouragerait les joueurs à passer plus de temps sur le jeu afin d'en découvrir les plus sombres intrigues.. Laisser le temps aux joueurs d'apprendre le jeu, petit à petit. Par exemple, il est possible de modifier chaque unité avec des mods, mais ceci, finalement, n'est utile que plus tard dans le jeu.

Age of Wonders: Planetfall

Comme dans la plupart des jeux de stratégie, il est possible de créer un mode Scénario. Dans ce mode, il est possible de prendre le contrôle d'un héro, personnalisable, et jouer contre 12 joueurs IA. Mais il existe aussi des Campagnes, où une partie de l'histoire a déjà été révélée.

D'une façon plus claire, ce jeu est basé sur du tour par tour, dans des batailles stratégiques, et les cartes sont basées sur celles de Civilization. Cependant, l'avancée est plus rapide, étant donné que l'accent du jeu est mis sur les combats et les conquêtes de territoires.

Dans Planetfall, il est préférable d'avoir une expansion rapide, que passer du temps à construire sa ville. Mais la possibilité de moderniser sa ville est aussi une stratégie présente.
Plusieurs stratégies sont adoptables, comme jouer de manière agressive. Être agressif ne permet pas de passer du temps à se moderniser et peut donc vite être inutile. L'IA proposée nous fait nous rendre compte de nos erreurs : elle est impardonnable. On y apprend vite et le challenge proposé y est abordable.

Age of Wonders: Planetfall

Nous avons pris un réel plaisir à tester le jeu. Cependant, le surplus d'informations est vraiment un point négatif à souligner. Les arbres de recherche sont conséquents, et l'encyclopédie aussi, ce qui fait beaucoup de lecture pour appréhender toutes les facettes du jeu. Cependant une fois que vous êtes vraiment dedans, le jeu offre de très bons moments.

L'aspect diplomatique rend le jeu agréable et très intéressant. On pourrait reprocher l'absence d'un système économique avec des commerces. Mais en soi, quand nous avons testé le jeu, cela ne nous a pas manqué outre mesure. Par ailleurs, le jeu offre de nombreux PNJs qui permettent de déclencher de nouvelles missions parallèles. C'est un aspect intéressant, dans l'utilisation des PNJs dans le jeu.

Comme nous l'avons dit, l'arbre de recherche est vaste. Plusieurs essais sont nécessaires afin de savoir où l'on se dirige. Mais une fois l'arbre de talents connu, il est facile de savoir ce qui se passe après. Aucun élément aléatoire ne peut changer la prise de décisions concernant les talents à acquérir. Certains joueurs pourraient y voir un côté répétitif. Mais l'option de recherche permet d'ajouter de nouveaux éléments comme de nouvelles unités ou nouvelles technologies ce qui diversifie le jeu.

Age of Wonders: Planetfall

Toujours dans l'optique de mettre l'accent sur les combats, l'arbre offre beaucoup d'éléments qui permettent de conquérir des territoires rapidement. Toujours dans une stratégie ultra agressive.

Et c'est bien la conquête et le combat que nous avons le plus appréciés. Les combats sont basés sur le tour par tour. Il est bien sûr possible de passer les batailles, mais dans ce jeu, nous avions envie de les faire. Et, dans un jeu où l'accent est mis sur les combats, il est important que les joueurs ne passent pas outre : ce serait manquait de respect au travail des développeurs.

Les cartes et les batailles sont réussies avec des détails intéressants, comme les unités. Les designers ont vraiment fait au mieux pour rendre le tout très attrayant. Même les Vanguard, qui semblent être la faction la plus « bateau », sont intéressants. Et les animations sur le champ de bataille sont réussis, et ne saccadent pas.

Dans l'ensemble, Age of Wonders : Planetfall, est réussi et s'intègre bien dans la saga. Même si le jeu possède peut-être trop de profondeur, l'accent sur les combats et l'expansion rapide est agréable. Il est vrai, les amateurs de stratégie, peuvent être rapidement découragés par toutes les informations à ingurgiter, cela en vaut vraiment la peine. Pour les fans de la première heure, foncez dessus.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces
08 Gamereactor France
8 / 10
+
Des graphismes argéables, des mécaniques intéressant et un bon système de combat.
-
Trop d'informations à la fois par certains moments, une looooooongue période d'apprentissage.
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor