Français
Gamereactor
tests
WRC 9

WRC 9

Une bonne simulation automobile, dans la lignée des derniers opus.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Le WRC est une discipline qui a connu des jours meilleurs. Abandonné par Skoda, Peugeot, Subaru, Citroën et Mitsubishi, son présent/futur n'est pas des plus radieux. Quelque chose doit changer, et vite.

De notre côté, nous apprécions cette discipline notre intérêt la concernant a progressivement diminué ces cinq dernières années. Fort heureusement, les jeux de KT Racing semblent s'améliorer d'opus en opus, et c'est encore le cas cette fois-ci malgré quelques points de frustration. Il y'a déjà cinq ans sortait WRC 7, prouvant que KT Racing comptait réellement proposer une simulation de rally. Malgré le départ de Diego Sartori (GTR et GTR 2) peu après sa sortie, le studio a travaillé dur afin de pouvoir concurrencer Dirt Rally et Dirt Rally 2.0.

WRC 9 reste cependant une mise à jour relativement modeste. Le titre est plus complet que WRC 8, certes, mais difficile de ne pas remarquer que le focus a été mis sur les nouveaux modes de jeu plus que sur d'éventuels changements majeurs. Trois nouveaux pays/rallies ont été ajoutés, ce qui signifie que nous pouvons désormais choisir entre 16 courses (le Japon et l'Afrique étant très bons). De nombreuses voitures sont également proposées. En ce qui concerne le mode carrière, nous devons maintenant lire des mails de nos sponsors, respecter les règles et les ordres de notre constructeur et faire en sorte que l'équipe garde le moral entre les courses. Tout ceci est selon nous un peu rigide et ressemble un peu trop à un vrai travail plus qu'à un divertissement. Cela nous a donc poussés à nous pencher rapidement sur d'autres modes de WRC 9, et il y'a de quoi faire.

WRC 9

KT Games a en effet fait de gros efforts pour proposer un jeu à la fois profond et varié. Vous pouvez par exemple désormais créer vos propres compétitions et les mettre en ligne afin que vos amis les essayent. En ce qui concerne le Mode Club, il s'agit d'un petit ajout sur lequel nous avons passé beaucoup de temps. Nous pensons donc qu'il sera probablement très populaire à la sortie du jeu. Vous pourrez également faire des réglages plus poussés et les tester sur différentes courses d'entrainement, ce qui est très appréciable. Le mode écran scindé est disponible et fonctionne très bien, tout comme la possibilité de ne faire qu'une course ou qu'une étape. Rien n'est verrouillé, rien n'est caché derrière un paywall, et c'est déjà un point positif en soi.

Côté physique et conduite, les sensations sont au rendez-vous. Les développeurs ne se sont pas reposés sur leurs lauriers et ont peaufiné ce que nous retrouvions déjà dans WRC 8. La sensation de vitesse est très bonne, l'équilibre entre le couple et la puissance maximale l'est aussi et le déplacement du centre de gravité sur les différentes surfaces est impressionnant. Nous avons cependant parfois eu l'impression que notre voiture flotte à certains endroits, ce qui était assez étrange. Ceci mis de côté, le jeu répond en tout cas parfaitement aux produits Fanatec.

WRC 9

Côté points faibles, nous pouvons citer les graphismes du titre, qui sont probablement son principal défaut. Le jeu est plus réaliste que les précédents opus, c'est incontestable, mais le photo-réalisme ne vaut que si l'on s'en approche suffisamment. En Italie, en Grèce et au Mexique, tout est superbe, mais il y'a un côté pixelisé que nous n'apprécions pas. L'anti-aliasing semble par exemple parfois ne pas fonctionner, notamment sur consoles. Le problème, c'est que WRC 7 était plus propre, plus simple et plus doux sans avoir l'air trop irréaliste. Les voitures semblent également parfois très petites par rapport à l'environnement, ce qui est assez étrange. Cela ne se remarque cependant pas lorsque l'on joue en vue intérieure.

Pour en revenir aux points positifs, le son du titre est sans doute sa plus grande qualité. WRC 9 a un son bien supérieur à celui de Dirt Rally 2.0. Les bruits des voitures, qu'il s'agisse des crissements, de la boite de vitesse ou des graviers sur le châssis, tous sont un véritable plaisir pour les oreilles. le co-pilote est également très bon, qu'il s'agisse de son rythme ou de son doublage, merci à lui.

WRC 9 n'est pas parfait, mais il s'agit d'un très bon jeu mélangeant WRC 7 et 8, le tout saupoudré d'un peu de Richard Burns Rally, donnant ainsi un délicieux plat. Dommage que le jeu soit meilleur que le véritable WRC.

08 Gamereactor France
8 / 10
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet

WRC 9Score

WRC 9

TEST. Written by Petter Hegevall

Une bonne simulation automobile, dans la lignée des derniers opus.



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.