Gamereactor France. Watch the latest video game trailers, and interviews from the biggest gaming conventions in the world. Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Gamereactor
critiques de film
Wonder Woman 1984 (HBO Max)

Wonder Woman 1984

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ

On oublie parfois que Marvel, avec son fameux MCU, n'est pas seul sur le marché des films de super-héros. Il faut dire que cela fait depuis plus de 10 ans que nous sommes habitués à retrouver ces héros au cinéma, et cela assez régulièrement. Mais DC, de son côté, a eu un parcours plus chaotique. Mais il nous a fourni un film avec comme protagoniste l'une des héroïnes les plus connues des comics : Wonder Woman, incarnée par Gal Gadot. Après le succès du premier volet sorti en 2017, Diana Prince est de retour au cinéma. Mais cette fois, c'est dans les années 80 qu'elle verra de nouveaux visages, ainsi que d'anciens.

C'est donc plusieurs décennies après le premier Wonder Woman que l'intrigue se déroule, tout en se passant bien avant les événements de Batman v Superman : L'Aube de la justice (2016). Attention, si vous n'avez pas regardé les trailers de Wonder Woman 1984, vous risquez d'être spoilé sur certains éléments de la trame du film.

Au début, nous retrouvons Diana vivant sa vie habituelle dans les années 80 : elle travaille au musée du Smithsonian, mais protège également les habitants de la ville de Washington en endossant, de façon plus secrète, son costume de Wonder Woman. Mais Diana tente tout de même de s'intégrer en tant que personne auprès de Barbara Minerva (Kristen Wiig), une collègue maladroite et solitaire.

Ceci est une annonce:
Wonder Woman 1984 (HBO Max)

Un jour, de nombreux artefacts mystérieux arrivent au musée. Mais l'un d'eux va attirer l'attention de Diana, Barbara, et Maxwell Lord (Pedro Pascal), un magnat du pétrole. Ils vont apprendre que cette relique (appelée la « Patte de singe »), créée par les Dieux, permet d'exaucer des vœux lorsque quelqu'un la touche, mais le prix a payer s'avère être lourd. Le souhait de Diana est assez évident si vous avez vu Wonder Woman en 2017 : que Steve Trevor (Chris Pine) fasse à nouveau partie de sa vie. Mais Maxwell va utiliser la Patte de singe afin d'obtenir un immense pouvoir qui va pousser le monde au bord de la destruction. Diana n'aura d'autres choix que de troquer son bonheur contre le salut de l'humanité.

Cette trame n'est pas si éloignée de celle du premier volet, si on y réfléchit. Le personnage de Diana n'a pas énormément évolué depuis 2017. Dans Wonder Woman, elle devait mettre un terme à la Grande Guerre afin d'arrêter toutes les guerres, et cette fois-ci, c'est pareil sauf qu'elle doit sauver l'humanité de sa nature cupide. Pendant ces 2h30 de visionnage, on ne s'écarte que très peu de la formule du film de 2017 donc, même si Wonder Woman 1984 nous propose une histoire passionnante.

Mais si le film brille bien quelque part, c'est toujours grâce à sa tête d'affiche. Gal Gadot incarne toujours aussi bien le personnage de Wonder Woman. Diana rayonne d'héroïsme grâce à la performance de l'actrice, et cela avec une grande classe. Que l'on pense que ce film est meilleur, ou pas, que celui de 2017, il est évident que Wonder Woman porte à elle seule le DC Extended Universe, à l'instar de Tony Stark pour le MCU.

Ceci est une annonce:

Mais les autres acteurs proposent également d'incroyables performances. Kristen Wiig incarne aussi bien une Barbara Minerva maladroite et imide, qu'une Cheetah dangereuse et sûre d'elle. On peut se dire que Cheetah n'est pas très agréable à regarder, et qu'elle ne semble pas pouvoir rivaliser avec la puissance de Wonder Woman, mais la performance de Kristen Wiig en tant qu'actrice nous y fait adhérer facilement. Le couple de Gal Gadot et Chris Pine (dans le rôle de Steve Trevor) fonctionne toujours aussi bien. Maxwell Lord (joué par Pedro Pascal) est charmant et terrifiant à la fois, mais ne se considère pas comme un méchant à l'instar de Cheetah. Une mentalité intéressante, mais qui ne permet pas réellement d'établir un antagoniste pour ce film.

Wonder Woman 1984 (HBO Max)

Des combats bien exécutés, des scènes d'actions passionnantes, des moments banales où l'on est tout de même émerveillé... Wonder Woman 1984 arrive à mixer tout cela dans un film de 151 minutes. On peut tout de même trouver regrettable le fait que la bande-son ne s'engage pas assez, à certains moments, dans l'ambiance des années 80.

Autrement, les nouveaux pouvoirs de Wonder Woman font un peu éléments de remplissage. Rendre un avion invisible, se balancer d'éclair en éclair avec son lasso de la vérité, ou tout simplement voler, ne semblent être que des ajouts afin de faire avancer l'intrigue. Rien d'autres. Pareil pour l'armure de l'Aigle Doré : présenté comme l'armure d'Astéria, son apparition n'est que très peu spectaculaire puisqu'elle se trouvait depuis le début dans le placard de Diana.

Wonder Woman 1984 (HBO Max)Wonder Woman 1984 (HBO Max)

Mais globalement, Wonder Woman 1984 est un bon film du DC Extended Universe, malgré sa lenteur pour réellement débuter (environ une heure). Encore une fois, n'attendez pas une réelle évolution du personnage de Diana Prince par rapport au premier volet car vous serez déçu. Mais le film reste une suite solide de ce que l'on a pu voir en 2017. Et surtout si l'on prend en compte les derniers films du DC Extended Universe. Un troisième et dernier volet de Wonder Woman est déjà prévu, et on espère qu'il permettra à Diana de réellement briller. Surtout que, pour le moment, elle est la seule à en avoir le potentiel avec Aquaman.

HQ
07 Gamereactor France
7 / 10
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant