Gamereactor France. Watch the latest video game trailers, and interviews from the biggest gaming conventions in the world. Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Gamereactor
previews
Dreams

Venez rêver avec nous dans cet aperçu de Dreams !

Ne vous demandez plus ce que Dreams peut faire pour vous. Demandez plutôt ce que VOUS pouvez faire dans Dreams...

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ
HQ
DreamsDreams

Cela a pris du temps pour Media Molecule de développer Dreams. 6 ans pour être exact. Soit quasiment le durée d'une génération de consoles. Et il n'est même pas fini. Néanmoins, vous pouvez toujours mettre vos mains sur l'accès anticipé, en échange de 29,99 €. Avant de vous lancer, on a regardé pour vous si le jeu valait bien ses petits billets.

La version actuellement disponible se concentre sur l'aspect création de jeu. De plus, elle met en avant les différentes situations possibles que vous rencontrez quand votre boîte à outil est la même que celle d'un développeur. Toutes les critiques à leur encontre sur leurs paresses et leurs lenteurs retournent à leurs propriétaires : ils n'ont qu'à faire plus vite que les créateurs du jeu.

Ceci est une annonce:

Depuis notre enfance, beaucoup d'entre nous rêvent de créer notre propre jeu vidéo. Avec Dreams, ce rêve devient réalité. C'est un moteur de jeu puissant, permettant aux joueurs de faire ce qu'ils veulent (ou presque). Attention, ce n'est pas une tâche aisée ! Cela prend du temps de se familiariser avec la logique des développeurs, surtout quand on sait que ça leur a pris du temps de développer le jeu. Néanmoins, c'est une expérience très instructive, avec des fonctionnalités faciles à prendre en main : Dreams peut se jouer à la manette classique, ou aux manettes à détection de mouvement.

HQ

Devenu populaire grâce à LittleBigPlanet, le studio Media Molecule en a remis dedans : vous êtes lâchés dans votre propre monde qui est lui-même un terrain de jeu. Avec ce point de départ, vous pouvez essayer de tester et créer mais à part ça, Dreams offre une alternative : vous pouvez aussi essayer ce que les autres ont fait. Bien que la majorité des joueurs vont choisir cette deuxième option, nous avons pris le contre pied et choisi d'essayer le mode Création en premier afin de comprendre le volume de travail nécessaire pour le développement du jeu. Si créer ne vous branche pas, vous pouvez aller voir directement la page deux de l'article. Mais attention ! Si tel est le cas, vous n'en tirerez pas beaucoup de Dreams

Le DreamShaping, nom donné au mode Création, est simplement un mode où vous pouvez faire ce que vous voulez. En revanche, pour rendre le jeu plus simple, vous pouvez choisir le scénario qui vous fait envie. Une expérience finie est un « Rêve », mais un rêve peut être composé de plusieurs séquences. Dans ces séquences, vous trouverez les différents composants d'un jeu vidéo : les graphismes, le son, l'animation, le développement, et la musique.

Ceci est une annonce:

Disons que vous voulez créer un cyborg violet de trois mètres, avec un canon comme bras droit. S'appuyer sur un modèle existant est un bon début : en étirant les parties du corps à l'endroit où vous voulez qu'elles soient, vous aurez un prototype. Cette étape finie, vous pouvez soit utiliser la manette classique soit celles à détecteurs de mouvements. Et c'est là que ça devient intéressant.

Il n'y a pas tant d'outils que ça dans Dreams. Mais les combinaisons existantes étirent le champ des possibles à l'infini. Bien sûr, vous pouvez vous contenter de mettre des formes physiques basiques et de créer autour de celles-ci. Vous pouvez toujours dessiner des formes en 3D et les sculpter comme si c'était de l'argile. Une chose importante à signaler également : les outils ne servent pas qu'à créer, mais aussi à supprimer ! Par exemple, vous pouvez toujours créer un emblème et plus tard, utiliser le modèle pour découper votre armure de cet emblème. Un outil miroir est également disponible, ce qui est pratique quand on cherche de la symétrie. Si vous cherchez à faire des designs architecturaux, des outils kaléidoscopiques sont à votre disposition : il permet de copier en rond votre création, ce qui facilite la construction d'escaliers en colimaçon ou d'arches par exemple.

Dreams

La création de modèles n'est pas la seule chose que vous aurez à faire puisque vous aurez besoin de donner un peu de couleur à tout ça. Alors bien sûr, vous pouvez colorez au fur et à mesure. Vous pourrez toujours affiner à la fin si besoin.
La coloration mise à part, vous pourrez également orner vos productions. Pour reprendre les deux exemples précédents, votre cyborg pourra s'équiper d'une armure polie par vos soins.

Bien que l'objectif principale de Dreams soit de créer et non pas de modifier, vous pourrez toujours utiliser un mur blanc comme toile. Toile qui peut être ajustée, bout par bout, en modifiant ses propriétés telles que le poids ou la friction.
Les lois physiques de Dreams sont extrêmement bien conçues et si vous avez fait une erreur, il faudra juste que vous la signalez une fois que vous l'aurez découverte.

C'est bon, notre cyborg de 3m12, équipé d'une belle armure et d'un beau canon est fin prêt (même qu'il s'appelle Timmy). Il est temps de jouer avec l'animation maintenant. Si vous avez construit votre personnage autour d'un modèle déjà fourni, le jeu fait un travail énorme pour vous. On peut quasiment tout choisir. De la démarche du personnage, ou même encore à quel point sera-t-il capable de tourner la tête lors de l'utilisation du stick droit.

En revanche, si vous l'avez créé du néant (tout seul comme un grand), vous aurez également la responsabilité de faire l'animation tout seul (ou presque !). Des outils permettent de créer une chronologie. Sur cette chronologie, il sera possible de définir des moments clés.
Par exemple, nous voulons que Timmy (notre cyborg adoré) lève son bras (ou plutôt canon) et le pointe quelque part, il faut pour cela décrypter les mouvements de l'épaule, plus celui du bras, celui de l'avant-bras, celui des mains et enfin celui des doigts.

Après l'animation vient le développement. Vous voulez que Timmy tire quand vous appuyez sur R1. Tout d'abord, vous aurez besoin d'une nouvelle fonction qui génère de nouveaux objets (les balles du canon) d'un endroit spécifique (le canon). Cela fait, il faudra que vous reliiez cette fonction au bouton R1. À première vue, c'est simple comme bonjour. Néanmoins, ce sont les détails qui font tout : la vitesse des balles, le nombre de missiles tirables, la retombée des balles ...

Dreams nous permet d'ajuster tout ça et même si c'est probablement un des aspects les plus durs à maîtriser, c'est probablement le plus instructif et le plus rigolo.

Dreams

Quant à la musique, elle n'échappe pas aux exceptions. Vous pourrez ajouter n'importe quel instrument, tout en modifiant le volume et bien plus encore. Dreams vous donne aussi l'opportunité d'enregistrer votre propre musique, en considérant la manette comme un clavier. Vous pouvez aussi enregistrer des sons grâce au micro de votre caméra (ou tous les autres micros compatibles avec la PS4). Techniquement, vous pouvez enregistrer n'importe quoi. Mais faites attentions à ne pas utiliser de musiques protégées par les droits d'auteurs (vous pourriez voir votre jeu bloqué). Et, encore une fois, vous pouvez (quasiment) tout modifier.

En théorie, Dreams n'impose aucune limite. Sauf au moins une. Tout ce que vous créez remplit un « thermomètre », et il en existe un pour chaque catégorie (animations, audio, code ...). Vous ne pourrez pas aller au-delà du 100 % imposé par chaque thermomètre.

Dreams

Ces thermomètres sont probablement liés à la mémoire de la Playstation, mais il y a des moyens de contourner la limite. Le jeu limite une séquence à la fois, donc si vous divisez votre jeu en plusieurs niveaux, ce sera plus facile. Par ailleurs, il existe une fonctionnalité qui ajuste les détails de votre modèle. Comme lors de la phase de développement, vous allez devoir optimiser vos productions pour qu'elles tournent correctement.

Il est important de signaler que vous n'êtes pas obligé de faire un jeu entier pour tirer profit de Dreams. Le jeu est créé autour du modèle d'open-source : il vous donne la possibilité de contrôler ce que vous créez et la liberté que les autres peuvent avoir dans votre monde.

Par ailleurs, le jeu exploite très bien cette fonctionnalité « sociale » : en explorant le monde des autres, vous aurez probablement envie de leur prendre tel effet sonore, ou telle animation (vous devrez changer un peu le code une fois importés chez vous mais Dreams rend ça possible, encore une fois). Réciproquement, des personnes qui visiteront votre monde vous prendront des éléments ici et là. Derrière, vous pouvez voir ce que les gens « prennent » (non non, on ne vous vole rien) chez vous, et voir plusieurs vies s'insuffler dans vos « Rêves ».

On a l'air un peu naïf, c'est vrai. Mais croyez-nous, c'est incroyable. Il est compliqué d'approcher du nombre des trucs possibles grâce à Dreams. Cela étant dit, le jeu est toujours en accès anticipé et il peut être difficile de comprendre les fonctionnalités les plus ardues. Une majeure partie de la modélisation réside dans d'obscures combinaisons de boutons.

Il est bien plus facile de naviguer à travers tout ça grâce aux détecteurs de mouvements, car ils rendent le jeu plus instinctif. Par ailleurs, quand on regarde ce que les membres de Media Molecule peuvent faire, nous sommes convaincus que ce n'est pas à cause des manettes. Nous aimerions beaucoup avoir plus de vidéos explicatives afin de voyager au mieux dans Dreams.

DreamsDreams

DreamSurfing est le deuxième mode principale à l'intérieur de Dreams. C'est une sorte de YouTube géant, où l'on peut retrouver ce que tous les autres joueurs ont créé. Vous pouvez même y rechercher des trucs spécifiques et créer des playlists selon vos envies.

Bien évidemment, si vous chercher des choses bien faites, vous pouvez toujours aller voir la bibliothèque du studio de développement, présente dans DreamSurfing.
Bien que le jeu soit en accès anticipé, il y a déjà un certain nombre de jeux présents. Est-ce que tous ces jeux créés valent les 30 € de Dreams ? Probablement pas, non. Surtout qu'il est encore difficile de trouver les plus populaires ou les mieux notés mais Media Molecule y travaille.

Ce qu'il manque (et ce qui nous a manqué) est, bien sûr, le mode histoire déjà annoncé et les possibilités grâce à la VR. Nous pourrons aussi créer et jouer en ligne, afin de construire un jeu avec des amis ou bien de parfaits inconnus.

DreamsDreams

Pour le moment, vous pouvez quand même inviter d'autres personnes dans un projet et diviser les tâches. Et plusieurs personnes qui travaillent sur les sons d'une même séquence, c'est parfois (vous avez dit tout le temps ?) chaotique. Mais nous avons trouvé ça attirant (vous avez dit fou ?)

HQ

Sur le même sujet

0
DreamsScore

Dreams

TEST. Written by Mikael Sundberg

Après presque un an d'early access, Dreams est enfin là et réalisera vos rêves les plus fous.



Chargez le contenu suivant