Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Première page
news

Une seconde moitié d'août sous le signe de l'Esport

Après la Coupe du Monde sur Fortnite, c'est au tour de trois autres jeux de s'illustrer, à savoir Dota2, Pokémon et CS:GO. L'hémisphère nord est gâté, avec un tournoi par continent.

  • Emmanuel RivalsEmmanuel Rivals

Avec trois tournois majeurs, qui réunissent les meilleurs joueurs de chaque région du monde, le mois d'août va être mouvementé. En premier lieu, les Championnats du Monde Pokémon 2019, puis The International 2019, pour Dota2 et finalement, sur CS:GO, le StarLadder Berlin Major 2019. Et bien évidemment, des Français sont en lice.

C'est à Washington, D.C que les créatures imaginaires de Nintendo viennent poser leurs valises, du 16 au 18 août. Ce sont alors seize Français qui se sont qualifiés, grâce à leurs performances tout au long de l'année. A seulement 12 ans, Bilel "Pikabilou" Lakehal, est peut-être le Français à suivre car c'est sa quatrième participation aux Championnats du Monde Pokémon. Lui, s'est qualifié grâce à sa place de demi-finaliste, l'an passé.

Les phases de groupes ont déjà commencé pour The International 2019. Le tournoi de Dota2 regroupe les 18 meilleures équipes à travers le monde. L'événement principal, avec les phases finales débutera le 20 août. Sébastien "7ckngMad" Debs, est le seul français qui concourra dans le tournoi. Joueur pour OG, l'équipe, qui a gagné l'événement l'an dernier, revient pour défendre son titre. C'est à Shanghai, en Chine que les hostilités auront lieu, avec un prize pool de 33,072,303 dollars.

C'est le quinzième Major de l'histoire de CS:GO, et le second de l'année 2019. Cette fois-ci, c'est en Europe que le StarLadder Berlin Major 2019 aura lieu, plus exactement à Berlin. La première phase commencera le 23 août. Avec 24 équipes présentes, deux représenteront la France, Team Vitality et G2 Esports. Les "frenchies" joueront leur place dès la première phase du tournoi.

Alors, après le football, les Français pourraient s'illustrer, dans une tout autre discipline, encore une fois sur le toit du monde.

Photo: DreamHack