Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Première page
tests
Trials of Mana

Trials of Mana

Après le remake de FF VII, une nouvelle merveille signée Square Enix en ce mois d'avril ?

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

a sortie et le succès retentissant de Final Fantasy 7 Remake a ravivé le débat autour de la réécriture de certains jeux. Les puristes grincent des dents au moindre pixel de travers et d'autres trouvent que ces rééditions sont l'occasion de définir à nouveau un titre en prenant des risques, au détriment d'une partie du publique puisque de toutes façons, il y aura toujours des déçus. Là où le remake du septième épisode de FF a décidé de prendre une toute nouvelle direction, la version revue de Trials of Mana a opté pour une copie aussi conforme que possible de son grand frère. Et il se trouve que ce choix n'est peut être pas forcément le meilleur.

En quoi consiste la série des Mana ? Il s'agit d'une saga de jRPG japonaise culte, les opus les plus mémorables : Secrets of Mana et Trials of Mana remontent à la Super NES. Le titre qui sortira vendredi est un remake du second.

Les auteurs du projet avaient pour idée de rendre au jeu sa splendeur passée en le mettant au goût du jour, ce qui donne un résultat absolument bluffant. Les cartes, héros et boss sont reconnaissables et magnifiques. Mais si les points positifs ont réussi leur voyage dans le temps, les défauts ont eux aussi suivi. En décidant de rehausser un jeu si ancien, les développeurs proposent une version qui ne convient pas vraiment aux standards actuels. Pire, les scènes les plus clés mises à part, on ressent vraiment le côté petit budget de cette production. Certaines séquences, dont nous nous rappelions qu'elles étaient charmantes et amusantes, après être passée au filtre 2020, apparaissent comme stupides.

Trials of Mana est loin des autres titres du même genre. Dès le début, votre équipe est finalisée. Vous devez choisir 3 héros parmi un groupe de 6, le premier sera le protagoniste principal et les deux autres, ses alliés. L'histoire repose donc entièrement entre les mains du joueur puisque les dialogues, relations et scènes dépendent des membres de l'équipe.

Trials of Mana
Trials of ManaTrials of ManaTrials of Mana

En revanche, deux, voire trois personnages mis à part, ils sont tous inintéressants. Afin de tester la diversité entre les différentes compositions, nous avons terminé le prologue pour chacun d'entre eux. Mais nous avons abandonné à partir de l'histoire de Riesz, dont le seul objectif était de retrouver son frère. Même s'il s'agit d'une cause louable, son prologue lui donnait l'image ultra-clichée d'une jolie blonde aux yeux bleues incapables de faire quoique ce soit. Un personnage aussi peu profond de nos jours, c'en est presque insultant.

De manière assez intéressante, les problèmes de narration viennent de leur implémentation plus que de leur écriture. Les scènes ont été transférées vers un nouveau moteur graphique, plus réaliste. Mais ces personnages plus "normaux" n'aident pas à faire avaler les boites de dialogues rigides. Lorsque le scénario est bloqué, apparaît alors un appareil (scénaristique) destiné spécifiquement à envoyer les héros sur un autre continent. Même si les trames de jRPG permettent généralement de passer outre ce genre de détail, la quantité de coïncidences et d'éléments "pratiques" pour faire avancer une histoire qui, en plus, se révèle répétitive ne peut pas être ignorée.

Ce qui avait autrefois laissé une impression inoubliable est devenu une aventure ordinaire, et fainéante. Il est regrettable de voir que les développeurs n'ont même pas essayé d'inclure des nouveautés dans le jeu. On ressent cette peur de faire passer le titre dans l'ère actuelle, autrement que par les graphismes, qui ne sont pas toujours parfait non plus.

Alors oui, les six personnages principaux sont très beaux et entièrement doublés, ce qui leur donne une profondeur supplémentaire et aide à appuyer leurs personnalités respectives. Les différents lieux à explorer sont également très beaux - mais très vite, on comprend qu'ils sont douloureusement vides. Le monde ne propose aucune diversité architecturale. Peu importe le pays, Valsena, terre de chevaliers, Altena, foyer des magiciens ou la ville portuaire de Beiser. Tout se ressemble. Les PNJs sont tous les mêmes, et le même visage s'affiche régulièrement sur plusieurs têtes différentes.

A un moment, nous sommes tombés sur un vaisseau fantôme, ou un village dans la nature, dont les habitants - et donc les marchands, étaient les monstres que nous venions de combattre. Les créateurs n'ont même pas essayé de modifier ces personnages, ce qui rend l'exploration très peu satisfaisante.

Trials of Mana
Trials of ManaTrials of Mana

Mais ce n'est pas tout. Cela faisait très longtemps que nous n'avions pas vu un jeu du genre au bestiaire aussi peu fourni. Contrairement au remake de FF7, Trials of Mana n'apporte rien de nouveau sur la table. On rencontre les mêmes monstres dans des volcans et dans des forêts luxuriantes. L'effort est minimum.

Mais malgré tout, une sorte de magie primaire émane du jeu, un charme certain. Au long de tout le voyage, nous nous sommes amusés, ce qui est probablement dû au système de combat extrêmement accessible et à la musique, excellente, que vous pourrez faire basculer de la version originale à la version remasterisée à volonté.

De plus, une nouveauté intéressante a été apportée aux héros - les améliorations, en plus de faire grimper les statistiques de votre personnage, débloqueront aussi l'accès à des sorts et autres capacités uniques. Bien qu'il s'agisse d'une bonne idée, c'est un système un peu daté. Il force le joueur à être très prudent lorsqu'il dépense ses points de compétences. Par exemple, pour que Angela la sorcière puisse utiliser le sort de feu, il faut investir tous les points dans sa force - car c'est la stat que le jeu a décidé d'associer au feu. Même si la planification de l'utilisation des points est intéressante, la solution en elle-même ne nous a pas vraiment plu.

D'un autre côté, l'une des meilleures idées du remaster est le fait que vos héros peuvent être promus vers des classes plus fortes et inédites, qui changent potentiellement le gameplay. En atteignant le niveau 18, puis 30 chaque personnage peut donc être promu vers l'une des deux branches de sa classe. Pour complexifier le tout, chacune d'entre elle a sa propre valeur : lumière ou ténèbres. Duran - qui est vite devenu notre favori - avait le choix entre devenir un chevalier blanc ou un gladiateur sanglant. Vous pourrez en choisir un seul et il faudra bien prendre en compte le rôle du personnage dans votre équipe avant de prendre la décision. Heureusement, rien ne nous empêche d'expérimenter, de commencer à partir vers la lumière avant de prendre un virage à 90 degrés vers les ténèbres.

Trials of Mana Remake attirera principalement les fans vétérans du jeu, et plus généralement du genre. Ceux qui arriveront à mettre des côtés les manquements du titre. Une transposition pure et simple avec les moyens actuels a ses avantages : elle suscite nostalgie, domaine dans lequel ce remake excelle. Mais voyager dans les royaumes de Trials of Mana nous a ouvert les yeux sur ses nombreux défauts. Face à une audience moderne et ne bénéficiant que d'un faible budget, le jeu aura du mal à être considéré comme bon.

Le titre est plaisant...mais c'est tout. Plonger dans le monde de Mana ne se fera pas sans accrocs. Une licence si importante méritait meilleur traitement. Après coup, nous préférons voir les développeurs prendre des risques pour renouveler leurs jeux, ne serait-ce que pour pouvoir être émerveillé en le découvrant à nouveau. Malheureusement, Trials of Mana n'a pas suivi cette voie.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces
Trials of ManaTrials of ManaTrials of Mana
07 Gamereactor France
7 / 10
+
Les scènes clés recréées, le design des personnages, la formation de l'équipe dès le début, le système de combat, le développement des personnages, la musique, le choix entre doublage japonais et anglais.
-
Temps de chargement trop longs, infantile, des dénouements parfois illogiques, manque de variété dans l'environnement, les PNJs et les ennemis.
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant