Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Première page
previews
The Elder Scrolls: Blades

The Elder Scrolls: Blades

On a pu exploré le RPG mobile durant la QuakeCon.

  • Kieran HarrisKieran Harris

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Difficile de cacher que nous étions sceptiques à l'égard de The Elder Scrolls : Blades lors de son annonce. Un titre d'Elder Scrolls à part entière, dans la veine de Oblivion et Skyrim, jouable sur mobiles semblait un peu trop beau pour être vrai. Pendant le Quakecon 2018, cependant, nous avons pu jeter un coup d'œil au titre mobile à venir pour voir si notre scepticisme était justifié. Pour être honnête, nous avons été assez impressionnés par ce que nous avons vu.

Dans le cadre de la démonstration, nous avons pu explorer deux donjons plutôt linéaires qui s'intitulaient simplement forêt et château. La démo a mis l'accent sur les commandes et les performances du jeu sur les appareils mobiles : le cœur de l'expérience. Les commandes tactiles sont assez intuitives, même si elles n'offrent pas la fluidité d'une souris et d'un clavier ou d'un contrôleur bien sûr. En tapotant sur l'écran, votre personnage avance et vous pouvez regarder autour de vous en faisant glisser votre doigt sur l'écran. Nous avons cependant trouvé cela beaucoup plus facile en mode paysage où nous avions plus d'espace pour utiliser les commandes avec les deux mains.

Nous sommes venu à bout des deux donjons, en rencontrant des guerriers squelettes portant des boucliers, des araignées géantes des forêts et des créatures enragées ressemblant à des rats. Nous avons rapidement eu la sensation de combattre : taper et maintenir l'écran pour chronométrer les attaques et appuyer sur un bouton de bouclier pour bloquer. Il y a aussi des sorts que vous pouvez déclencher et qui sont limités par une barre de mana. Dans la démo, les deux que nous avons pu utiliser étaient l'éclair et l'armure de blizzard. Une chose un peu décevante à propos du combat, c'est la façon dont la caméra se déplace automatiquement si un ennemi nous touche. Cela nous a donné l'impression d'être " sur rails ".

La construction de Blades que nous avons expérimentée fonctionnait sur un iPhone X et tournait parfaitement bien. Elle offrait des performances stellaires, des effets d'éclairage impressionnants et de nombreux détails environnementaux. Cette qualité n'a pas été compromise lors du passage du mode paysage au mode portrait, ce que Todd Howard a présenté comme un argument de vente majeur lors de l'E3. Voir ces deux lieux fonctionner sur l'iPhone X a été un exploit impressionnant et nous avons le sentiment que Bethesda a réussi à capturer l'essence d'un titre Elder Scrolls en prenant en compte les contraintes du mobile.

The Elder Scrolls: Blades

Ce qui n'est pas encore clair, c'est la façon dont les microtransactions vont alimenter Blades. Comme il s'agit d'un titre gratuit, nous savons qu'ils en mettront en place d'une manière ou d'une autre, mais la démo donnait peu d'indications sur la façon dont ils fonctionneront. Lorsque nous nous sommes frayés un chemin à travers les deux donjons, nous avons rassemblé des pièces d'or et des émeraudes. Il s'agit surement là de la monnaie utilisée. Alors que tout ce que nous pouvons faire est de spéculer à ce stade, nous espérons que ces microtransactions ne sont pas liées d'une manière ou d'une autre à des aspects essentiels comme les armes, les sorts et les armures, en particulier lorsque le PvP fait parti intégrante de l'expérience.

Ce n'est bien sûr qu'un petit aperçu de ce que Blades a à offrir et on nous a dit que trois modes distincts seraient jouables : un mode PvP, où les joueurs de tous les appareils peuvent s'affronter, un mode histoire, mentionné ci-dessus, et un mode Abyss, un mode roguelike. Parmi tous les modes essayés, nous imaginons que c'est le mode Abyss qui se traduira le mieux en courtes périodes de jeu.

On nous a également dit que Blades propose une personnalisation des personnages similaire à d'autres titres Elder Scrolls, où vous pouvez choisir entre plusieurs races. Nous verrons aussi une section de la ville où vous recevrez des quêtes, construirez votre base et achèterez des ressources supplémentaires comme des armes et des armures. D'après ce que nous avons entendu à l'E3 et à la Quakecon, cela ressemble à un véritable RPG, à une expérience qui peut être jouée socialement pendant des heures ou juste quelques minutes pour soi-même. Nous espérons simplement que la qualité pour laquelle Bethesda est connue s'étend à tous les modes de jeu, car la qualité est toujours plus valorisée que la quantité.

Il reste encore beaucoup de choses à apprendre sur Blades et seul le temps nous dira si ce voyage sera digne du nom "Elder Scrolls". Nous pouvons signaler que le combat a l'air lisse et qu'il saura se faire remarquer grâce à ses performances graphiques. Nous ne pouvons pas dire avec certitude s'il s'agit d'un incontournable, il faut attendre de voir la qualité des autres modes de jeu et les microtransactions tant redoutées. The Elder Schrolls : Blades sera lancé sur les appareils mobiles cet automne avec d'autres plates-formes qui devraient suivre. Le pré-enregistrement est déjà disponible sur les appareils Apple et Android. En attendant, vous pouvez visionner nos vidéos montrant les deux donjons mentionnés ci-dessous.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Related texts

Chargez le contenu suivant